AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durarara!!
Bienvenue sur Durarara!! Return's!!, basé sur le manga Durarara. N'hésite pas à donner ton avis sur le forum dans la section Questions, Suggestions & Aide, et si le forum te plaît, de t'inscrire ! C'est avec plaisir que nous t'accueillerons sur ce forum déjanté qu'est Drrr!! Return's!!


AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons quelqu'un pour jouer Anri Sonohara de toute urgence ! N'hésitez pas à prendre les personnages secondaires qui ne demandent qu'à être joués ! ^.^

Partagez|

« i don't give a fuck about my sadness, i'm just happy » - Kida Masaomi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Membre du mois !

avatar
I am
Messages : 41
Réputation : 15
Date d'inscription : 01/04/2015


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 20

MessageSujet: « i don't give a fuck about my sadness, i'm just happy » - Kida Masaomi Ven 10 Avr - 21:39







Kida Masaomi



Âge : 19 ans
Lieu de naissance : Sataima
Métier : Des petits jobs pour payer son appartement
Prénom et nom : Masaomi Kida
Gang : Écharpes Jaunes
Rang : Chef / Fondateur
Sexe :
Orientation sexuelle : : Sakisexuel
Autre : J'aime pas Saki. (C'est Akamaru, coucou)

Physique : Masaomi, comment es-tu physiquement ? Ahahah, tu es jeune. Tu fais actuellement un mètre et soixante-dix centimètres. Tu n'as pas grandi d'un poil en trois ans. D'ailleurs tu n'as pas vraiment changé en trois ans. Tu gardes toujours cette chevelure blonde. Les cheveux courts. Tes yeux ronds et avec un bel iris de couleurs bruns clairs. Un nez pas trop voyant, un petit nez même. Des lèvres assez fines, des dents complètement normales et propres. La forme de ton visage est aussi normale. Tu as des oreilles pas trop petites mais ni trop grandes. D'ailleurs sur tes oreilles, tu as une boucle d'oreille qui te donne un air rebelle et on dirait aussi un bout de métal accroché à ton oreille. Mais enfin. Voilà ton visage. Tu n'as pas de trait de caractères spéciaux hormis tes boucles d'oreilles. Ensuite entre ton cou et ton corps se trouve maintenant une écharpe jaune. Et oui, tu es le chef des écharpes jaunes et ce n'est pas pour rien que tu vas porter cet écharpe. Les écharpes jaunes sont comme tes frères. Vous êtes unis à la vie avec ton histoire, tu ne peux les oublier. Tu portes très régulièrement ce foulard. Quand tu l'enlèves c'est pour sûrement éviter les regards mais vu les rumeurs de ton retour, tu penses que tu vas bientôt plus pouvoir avoir les moyens de te cacher des regards pour faire tes recherches secrètes.

Vestimentairement parlant, tu t'habilles de façon décontracté. Toujours les mêmes que avant, nostalgie! Ta veste blanche qui va bien avec ton écharpe jaune d'ailleurs. Et ton jean noire avec des chaussures marrons-noirs foncés et un petit talon de un ou deux centimètres sur la chaussures. Ça te permet de faire un mètre soixante-douze, c'est cool. Tu as aussi des chaussettes et un caleçon, c'est toujours ça à savoir. Ah et sous ta veste t'as un t-shirt simple noir ou simple blanc, ça dépend. Avant tu portais aussi ce genre de fringue et parfois l'ensemble de ton lycée. Tu le portais régulièrement même. Cet uniforme que tu as plus porté depuis longtemps et que tu ne comptes plus reporter. Tu l'aimais bien cet uniforme, il ne te dérangeait pas. Mais il faut avouer que tu as une préférence pour tes vêtements décontracté car tu es encore plus à l'aise dedans. Ta corpulence n'est pas trop grosse d'ailleurs. Tu ne fais que soixante-dix kilos. Un poids tout rond. En même temps, tu manges pas énormément. T'as pas des gros muscles, mais les apparences sont trompeuses, tu tapes bel et bien fort. Tu es Masaomi Kida, le chef des écharpes jaunes.

Caractère : Masaomi, comment es-tu psychologiquement ? Déjà... Tu n'es pas simple. Tu as deux faces. La première est la vraie face que tu masques avec la seconde. Oui, tu te masques complètement. Pourquoi fais-tu ça ? Pour oublier ta tristesse, pour rendre heureux ton entourage. Pour fuir ton passé. Le passé t'avait rattrapé et les masques étaient tombés. Pas devant tout le monde, mais le masque est déjà tombé. Tu as montré ton vrai toi plusieurs fois. Le Masaomi qui a peur, le Masaomi qui pleure, le Masaomi qui est triste. C'est ça une part de ton vrai visage. Mais tu n'aimes pas cette partie. C'est pour ça que tu la masques. Tu pensais vraiment pouvoir échapper à Saki et à ton futur en te masquant ainsi. Mais tu as compris bien plus tard que n'importe le temps que ça prend, le passé te tourmente, encore et encore et encore et encore. Il te rattrapera toujours à un moment. Tu n'en pouvais plus et tu as réussi à vaincre ce passé en retournant à la source ? Au début, tu avais du mal à aller voir Saki à l'hôpital. Tu allais devant l'hôpital presque chaque jours, et tu essayais. Tu essayais d'aller la voir pour peut-être simplement lui dire ''Séparons-nous''. Mais tu ne le pensais pas, tu ne le voulais pas. Tu te contredisais toi même. Masaomi, tu ne savais plus où donner ta tête. Tu étais vraiment troublé et tu avais peur. Pour cacher cet amour, tu te faisais croire à toi et tes amis que tu étais amoureux de Sonohara Anri. C'était une amie que tu aimais bien, mais pas au point de l'aimer comme tu aimes Saki. Mais tu voulais oublier... tu voulais un pansement ? Même après ça, rien n'a fonctionné. Tu as été obligé de retourner voir Saki qui savait que tu allais venir parce que « Izaya l'a dit ». Tu détestes ce côté chez Saki. « Izaya sait tout. » « Izaya est extraordinaire. » Izaya ci... Izaya ça. Il fallait avouer que ça t'irritait vraiment beaucoup. Alors tu voulais l'aider à supprimer ce défaut.

Oui car Saki comptait ça comme un défaut et toi tu en étais sûr que c'en était un. Et un faut faire un maximum de supprimer un défaut. Oh et d'ailleurs, c'est ce jour là où vous êtes sortis ensemble. Et c'est quelque temps après où Saki a été 'capturé' par les carrés bleus. Tu étais tellement fou de rage ce jour là. Mais paralysé par la peur. Et c'est à cause de ça que tu t'es crée un masque ensuite. Parce que tu te sentais seul et tu as invité Mikado à Raira. Il ne fallait pas qu'il voit cette vraie face alors tu as crée un masque pour te cacher. De toi, de ton passé. D'ailleurs, tu avais peur que Mikado apprenne sur toi à cause de ta réputation de voyou. Tu étais quand même le chef des écharpes jaunes ! Ce n'était pas comme si personne te connaissait. Il aurait pu apprendre par hasard par Kadota... par Simon... ou alors quelqu'un d'autre qui savait sur toi ? Mais tu ne le sais sûrement pas, c'est Celty qui lui a raconté. D'ailleurs, au retour de Mikado, tu n'étais plus dans les écharpes jaunes. Tu avais quitté ton color gang depuis longtemps, prétendant à Mikado ne savoir que des rumeurs sur les color gang et la guerre des color gang alors que tu y as été en quelque sorte victime. Mais être avec Mikado te faisait du bien moralement. C'était sympathique de parler avec et c'était ton meilleur ami d'enfance. Tu ne voulais pas qu'il arrive quoi que ce soit à Mikado et Anri. Le jour où Anri a été attaqué par l'éventreur. Tu étais si choqué et triste et même énervé. C'est à cause de ça que tu es redevenu le chef des écharpes jaunes. Tu avais repris de l'assurance. Tu ne voulais pas être paralysé une seconde fois.

Avant de continuer, parlons du masque que tu avais posé ? D'ailleurs, c'est pas vraiment un masque... c'est comme si on répartissait ta face en deux et que tu mettais plus une partie en avant. Et cette seconde partie de toi, c'est d'être une personne joyeuse, énergique, qui court partout, qui fait des gestes dans tout les sens, qui dit des blagues nulles et surtout, qui drague toutes les filles qu'il trouve jolie. Oui oui, tu draguais souvent n'importe qu'elle fille malgré les râteaux, tu n'abandonnais pas. Tu as une préférence sur les filles plus âgées que toi, tu draguais toujours les filles un peu plus âgée que toi. D'ailleurs à table tu n'aimes pas déjeuner avec seulement des garçons. Tu préfères déjeuner avec un groupe de fille. En tout cas, il faut au moins une fille dans le groupe pour que tu te sentes à l'aise. De toute façon, tu t'incrustes comme ça toi. Alors il n'y a pas de problème pour trouver un groupe de fille avec qui déjeuner. D'ailleurs, avec les blagues de merdes, tu aimes bien dire de la merde aussi. Tu es drôle. Mais quoi comme merde ? Plus du sens, humoriste. Du genre « Désolé, je dois y aller, j'ai trop de fangirl qui m'attendent ! », complimenter les filles aussi. Mais à ta façon... en disant qu'elle est sexy par exemple ? Complimenter son érotisme aussi. Tu es bizarre parfois Masaomi ! Mais cette partie de toi était si joyeuse... si bien comparé à l'autre partie.

Oui, c'est cet aspect là que tu voulais qu'on connaisse de toi. Un aspect comique et joyeux. Tu ne voulais pas qu'on apprenne ta tristesse. Mais malheureusement la vérité se sait un moment où un autre. Après ton retour dans les écharpes jaunes, tu avais plus d'assurance et tu étais prêt à tuer Horada, un ex des carrés bleus. C'était un des connards qui avait pleurer Saki. Un de ces connards qui avait brisé ses jambes. Tu n'as pas pu le tuer mais tu as été dans le Q.G alors que tu as été viré par celui-ci et qu'est-ce que tu as été fort et robuste. Tu as terrassé tellement de personnes à toi tout seul. Pour enfin être en face d'Horada, lui qui avait un flingue mais n'osait pas tirer. Tu avais un regard rempli de sang et flippant. Ce regard, c'est celui que tu aurais aimé avoir ce jour là... Mais tu n'as pas pu. Tu étais trop jeune peut-être ? Tu venais de réaliser que ce n'était pas une baston de collégiens, c'était une guerre. Tu étais paralysé par la peur.

Mais cette partie de toi à l'air déjà bien décrite ! Maintenant Masaomi, on va conclure sur toi en un dernier paragraphe. Sur le reste de toi. Alors comme on a pu le remarquer, tu es aussi très protecteur et tu es loyal. Tu n'aimes pas combattre à la déloyal comme avaient fait les carrés bleus à l'époque. Ah oui, tu parais immature à cause de ta connerie, mais c'est pour ça qu'on t'aime ! Et pour les personnes que tu aimes, tu n'hésites pas à mentir si c'est pour leur bien. Mikado est le plus gros exemple. Au final, t'es un gars bien et gentil. Il suffit de ne te pas te mettre en colère et surtout, surtout, de ne pas toucher à tes amis. Ce sont tes précieux. Tu deviens très agressif quand on touche à tes amis. Tu as du mal à faire des choix aussi. Puis quand tu en choisis un, tu te souvent souvent. « Pourquoi j'ai tant hésité ? » la réponse t'était si claire. Le Masaomi d'aujourd'hui est le même qu'avant sauf qu'il n'a plus vraiment de problème avec son passé. Bien sûr, en parlé, ça ne va pas lui faire plaisir. Mais il reste toujours pareil avec sûrement un peu plus d'assurance et de force. Que ce soit mental ou physique. Tu restes le garçon con et immature que tes amis ont connus. Tu es toujours autant immature, maladroit, dragueur, toujours aussi discret quand tu fais des recherches et tout ça. Et le plus important, c'est qu'après 3 ans d'absences. Le chef des écharpes jaunes, Kida Masaomi reprend enfin du service.

Histoire : Kida Masaomi, tu es le chef des écharpes jaunes et tu as eu une belle histoire jusqu'à aujourd'hui. Ton histoire n'est pas encore terminé et elle est loin d'être terminé. Il va falloir commencer par le commençant. Il y a ta naissance et tout ce qui suit. Jusqu'à là. Pas grand chose d'intéressant à part que tu es l'ami d'enfance de Ryugamine Mikado. Son meilleur ami d'enfance même. Il t'a connu sous tes cheveux bruns. Oui, car avant d'être le blond que tu es actuellement, tu étais brun. Mikado avait eu du mal à te reconnaître sur le coup mais ça, on en reparlera plus tard. J'ai oublié de préciser que tu es né le 19 juin. C'est quand même important de savoir ta date de naissance, sans celle-ci, tu ne serait pas là aujourd'hui et tout ce chemin parcouru n'aurait alors jamais existé.

Maintenant que la base est en quelques sortes posées, il faut commencer par le début. La création des écharpes jaunes. Les écharpes jaunes ont été crée par toi, Masaomi. Tu as crée ce color gang au collège. Au début vous n'étiez qu'un simple gang qu'on pourrait appeler groupe d'ami et plus les jours avançaient et plus vous étiez connus, nombreux et surtout, plus agressif. Comme vous étiez de plus en plus populaires, ça attirait divers personnes. Puis les jours passaient et chaque jours vous vous battiez. Vous aviez besoin de ça pour rester groupé, c'était ça qui vous réunissait. À l'époque, tu voulais quelqu'un pour te soutenir, car au final. Tu étais seul... ? Tu voulais que cette personne soutienne ton existence, tu voulais être quelqu'un. Et c'est à cette époque, que tu as rencontré Mikajima Saki. Tu étais dehors avec les écharpes jaunes puis elle t'a interpellé. « Ce tissu jaune est vraiment superbe ! Tu surpasses ta réputation, Masaomi Kida. » Était les premiers mots qu'elle t'a dit en te voyant. Tu n'avais pas spécialement compris le comment tu pourquoi. Comment savait-elle ton nom alors que tu ne lui avais jamais parlé ? C'était une bonne question, tu as eu la réponse un peu plus tard. Enfin... tu as supposé l'avoir et c'était sûrement ça la bonne réponse. À moins qu'en fait, tu étais vraiment populaire ! Tu t'étais alors retourné et tu as dis tout ce qui te passait par la tête en lui demandant si c'était une fille avec des pouvoirs mentaux. Tu as ensuite un peu dragué car tu trouvais jolie cette fille. Tu dragues souvent toi de toute façon.

C'est après une courte discussion qu'elle commence à te parler d'un gars avec des pouvoirs. Une personne qui sait tout. Il a alors posé sa main sur ton épaule. Il faut avouer que tu aurais préféré ne pas le rencontrer. Il t'a salué sous ton nom et en te demandant si c'était bien toi ''Kida Masaomi''. Tu acquiesces en lui demandant qui il est. Il se présente sous le nom de ''Orihara Izaya'', un simple informateur dit-il. Ce type ne t'inspirait pas confiance du tout. Il te prévient que ce n'est pas le petit ami de Saki, tu pouvais prendre ça pour un ''vas y, fonce dessus''. Ta vie continuait après cette rencontre bien heureusement. Tu plaçais une certaine distance entre toi et ce Izaya. Tu n'avais pas spécialement envie de le connaître. Par contre, tu continuais de côtoyer Saki et tu l'appréciais et à tu pouvais te demander si tu l'aimais vraiment. Ce qui t'énervait, c'était quand tu demandais conseille à Saki, elle te renvoyait vers ce Izaya. Alors tu lui demandais son avis. Il réglait les petits conflits et au départ, toi et les autres vous le trouviez lourd. Mais tu remarquais qu'en lui obéissant... tout fonctionnait très bien. Ce n'est pas pour autant que tu lui faisais confiance. Tu maintenais tout de même une distance entre lui et toi par précaution. Tu te souviens d'un bout de discussion que tu as eu avec Saki, quelque chose qui t'a déplût.

« Izaya est extraordinaire. Il sait tout et ne se trompe jamais. » avait-elle dit.
« S'il te disait de mourir, tu le ferais ? » avais-tu demandé à Saki.
« Sans doute. » t'avait-elle répondu.

Elle t'avait fait de la peine. Sa réponse si direct et sans hésitation t'avais aussi choqué. C'est depuis ça que tu voulais la libérer des entraves pourrites d'Izaya. Tu en avais marre d'entendre ce nom à longueur de temps surtout que tu étais de plus en plus amoureux d'elle. Alors pour essayer de la libérer, tu lui as demandé si vous sortiez ensemble. Elle ne savait pas elle non plus, malgré qu'elle restait toujours avec toi. Alors tu voulais en avoir le cœur net, tu lui as demandé pourquoi qu'elle restait toujours avec toi. Elle a répondu qu'elle t'aimait. Tu n'étais pas encore sûr à cent pour cent. Par méfiance, tu lui as demandé si c'était Izaya qui lui avait dit de t'aimer. Elle te répondait si directement et sincèrement. Elle avait dit « Oui, au début. » Si le au début n'était pas présent, ton cœur aurait sans doute été brisé en un seul mot. Elle continue alors sa phrase en disant qu'Izaya ne se mêlait pas vraiment des amours des autres. Tu doutais encore alors tu lui as demandé pourquoi elle t'aimait. La jeune fille t'avait dit sincèrement pourquoi. C'était parce que tu étais classe et mignon. Tu avais du charme au final Kida ! Mais elle ne s'arrêtait pas là. Elle te fait un miroir sur ta question. Est-ce que tu l'aimes toi Masaomi ? Tu recommences à faire le comique et tu t'amuses à faire des gestes en disant ce que tu penses.

« Si tu cesses ton fanatisme pour ce mec, je peux t'aimer ! »

Elle avait rigolé et elle te disait en gros qu'il fallait tolérer ce défaut. Elle comptait ça donc comme un défaut. Et ce n'est pas pour autant qu'elle comptait l'enlever, ce défaut que tu n'aimais vraiment pas. Tu es parti positivement en disant qu'il fallait le régler si c'était un défaut et que bien évidemment, tu allais l'aider ! Après cette discussion, vous êtes sortis ensemble. Le reste des écharpes jaunes s'en foutaient que tu sortes avec Saki et de toute façon, tu es le chef. Ils n'avaient rien à dire à ce sujet, bien que la plus part des membres étaient occupés avec les carrés bleus. Les carrés bleus se battaient de façon déloyales. Ils prenaient un petit groupe de quatre écharpes jaunes en embuscade alors que eux... étaient beaucoup. Les carrés bleus se battaient à plusieurs dans le seul but de gagner. Aucune dignité. Tu en avais plein la tête et tes coéquipiers étaient de plus en plus blessés. Au moins cent blessés étaient présents. À cause de ça, vous aviez tous peur. Même toi Masaomi. Peur de ne plus avoir un endroit tranquille à cause de ses embuscades. Peur de dissoudre les écharpes jaunes pour avoir nulle part où aller. Encore une fois... « Tu devrais demander conseil à Izaya. » C'est tout ce qu'elle te disait quand tu lui demandais de l'aide. Tu n'avais plus demander conseil à Izaya depuis un moment car tu ne voulais plus par manque de confiance... mais par peur, tu n'as pas eu le choix que de te tourner vers lui.

Tu as été voir Izaya ''pour tes amis''. C'était seulement pour ça que tu y as été. Parce que toi Masaomi, tu tiens aux écharpes jaunes. Ce sont tes amis. Bien que tu n'avais pas confiance en lui. Ces informations ont changés les écharpes jaunes si rapidement. Grâce à ça, toi et les écharpes jaunes, vous saviez tout sur les carrés bleus. Même savoir comment les affronter. Les écharpes jaunes ont renversé le petit conflit qu'il y avait avec les carrés bleus. Après ça, tu as été revoir Izaya en lui racontant ta victoire, tu étais joyeux et remplis de joie. Tu as alors cesser de te méfier d'Izaya. Jusqu'au jour où tu étais chez toi et que tu as reçu un appel. Mais pas n'importe quel appel. C'était un appel de Izumi, le chef des carrés bleus. Cet appel ne t'inspirait pas confiance. Tu avais eu peur. Il s'amusait à jouer aux devinettes avec toi par téléphone. C'est quand il t'a donné un indice que tu as compris qui était cette personne et tu avais eu peur. L'indice était : ''Cette personne t'est très très très chère !'' La seule personne que tu avais vu, c'était Saki. Alors tu as commencé par t'énerver. Mais cet abruti d'Izumi a continué et ils ont finis par briser un os à Saki et tu l'as attendu. Il t'a dit de venir là où vous les aviez piégés la dernière fois. Ce parking. Après ça, il raccroche et par énervement tu as jeté violemment ton téléphone au sol. Quelque seconde après, tu as réalisé que tu en avais encore besoin. Tu te jettes sur le sol pour reprendre ton téléphone qui n'avait rien au sol et tu appels Izaya. Sauf que cet enfoiré d'Izaya ne répondait pas. Tu as regretté d'avoir été naïf et tu as réalisé que ce n'était plus une simple bagarre de collégiens... c'était une guerre. Et cette guerre, c'est toi qui l'a provoqué Masaomi Kida.

Fou de rage, tu sors de chez toi en courant et en continuant d'appeler Izaya sur la route. Des tonnes et des tonnes d'appels et toujours sans réponse. Même désespéré, tu continuais de courir en appelant Izaya. Tu étais prêt à tuer les gars qui avaient fait du mal à Saki. Et c'est en arrivant de plus en plus proche que tu étais paralysé. Terrifié par la peur. Tes jambes n'avançaient plus. Tu voulais bouger, tu étais prêt à tout pour elle. Mais la peur te paralyse. Tu ne peux continuer. C'est à ce moment là que tu as réalisé que tu n'étais qu'un simple collégien impuissant. Tu étais resté là. Debout. Tête baissé. Sans rien faire. Puis tu es rentré. Tu te sentais faible. Tu avais honte de toi. Saki a été emmené à l'hôpital. Pendant qu'elle était inconsciente, tu as eu une discussion avec Izaya. Une discussion qui a mal tournée. Tu as essayé de le frapper à cause de ses dires. Il t'a attrapé le bras et t'a mis par-terre facilement. Encore une fois, tu réalises que tu n'es qu'un collégien impuissant. Il ne faisait que te rabaisser moralement... quel enfoiré.

Saki s'est alors réveillée et tu n'as pas osé la voir en face, Elle a témoigné son accident et Izumi est parti en prison. Tu passais devant l'hôpital en essayant, mais tu n'y arrivais pas. Un jour, tu as rencontré les sauveurs de Saki. C'était Kadota et son groupe. Anciens membres des carrés bleus. Ils ont trahis les carrés bleus pour sauver Saki. Tu en étais reconnaissant. Kadota t'avais demandé si tu as été la voir. Tu as répondu que ce n'était pas ses affaires. Il te passe alors un message de Saki qui te remerciait de passer régulièrement. Même si tu n'allais pas la voir, elle avait l'air heureuse. Kadota lui a menti à propos de ce qui s'est passé le soir là. Il a dit que tu étais en retard et que tu as été retenu par les autres carrés bleus. Tu t'es énervé en lui demandant pourquoi il avait ça. Tu n'avais rien demandé toi. Il savait que tu avais fuit et pourtant... pourtant il avait mentis. Tu ne savais pas son but à lui. Mais il t'avait dit que tu pouvais fuir le passé... mais pas le présent et ni le futur. Après ça, ils sont partis et ce n'est pas pour autant que tu as été la voir. Tu n'y arrivais toujours pas. Même après des tonnes et des tonnes d'essais... tu n'y arrivais pas. Après ça tu as quitté les écharpes jaunes et tu restais chez toi.

Tu parlais avec ton ami d'enfance, ça te détendait. Tu te sentais si seul... Tu lui parlais de ton lycée, le lycée Raira en disant vraiment des bonnes choses sur ce lycée. Tu lui as dit de venir au lycée Raira. Discuter avec Mikado t'a fait du bien. C'est alors que tu as retrouvé Mikado pour la rentrée scolaire. Tu l'attendais dans la station et il ne t'avait pas reconnu ! Tu étais si content de retrouver Mikado. Tu a fait une blague de merde, il faut le dire. Et tu as montré que de la joie malgré ta sombre histoire. Tu as mentis sur toi en disant que tu ne connais que les rumeurs d'Ikebukuro. Tu n'as pas dis que tu avais participé à cette guerre de color gang. Le même jour, tu as revus Kadota et son groupe. Tu ne les avais depuis un moment d'ailleurs. Tu en as profité pour discuter avec eux. Tu es ensuite passé au Sushi Russe saluant et présentant Simon à Mikado. Ensuite vous tombez sur Shizuo alors tu lui dis d'éviter Shizuo. Vous continuez de marcher et vous vous posez tranquillement. Tu en profites pour lui dire de ne pas surtout s'approcher d'un certain Orihara Izaya. Tu avais peur que Mikado souffre à cause de ce salopard d'Izaya. Et tu continus de le prévenir de tout et de rien. En lui disant de ne pas fréquenter les dollars car tu as entendu quelques rumeurs à ce sujet. Ensuite, vous repartez en marche. Puis une fille étrange a foncé sur Mikado. Tu lui demandes si ça va bien. À la fille bien sûr ! Mais elle a crié et est partit en courant... tu n'as pas trop compris sur le coup. Tu dis à Mikado qu'il a eu de la chance d'avoir pu voir, Kadota et son groupe, Simon et voir Shizuo balancer des choses et des gens. Mikado n'appelle pas ça de la chance mais bon... Tu en profites pour dire que tu es heureux d'aller au lycée avec lui et il te dit de même, c'est beau l'amitié ! Ensuite vous entendez un bruit étrange. Toi, tu savais ce que c'était. Alors tu dis à Mikado qu'il a carrément de la chance et tu cours en direction des bruits en lui parlant de la légende urbaine, la moto noire, la motarde sans tête.

Puis vint la rentrée scolaire. Pendant la cérémonie, tu avais vu Mikado et tu lui avais souris. Tu pensais qu'il avait l'air paumé... alors tu essayais de le rassurer. Malheureusement pour toi, tu n'es pas dans sa classe. Tu es dans celle juste derrière ! Tu t'es d'ailleurs présenté dignement envers tes camarades scolaires. Puis à la sortie de l'école, tu as parlé pour la première fois à Sonohara Anri. Une jeune fille qui avait l'air d'avoir des soucies mais qui avait dit que non, ensuite elle est partie. Mikado n'avait pas vraiment compris et il t'a demandé ce qu'il s'était passé. Tu as alors dis tout et n'importe quoi. Le lendemain, c'était l’élection des délégués à la fin, tu as été t'incruster dans la classe de Mikado pour le taquiner car il s'était présenter. Tu entoures en cœurs son nom et celui-ci de l'autre déléguée. Ensuite vous êtes partis dehors et t'es parti draguer quelques filles. Celles-ci qui ont d'ailleurs ''fuit''. Tu fais peur parfois Kida. Puis t'es partis en voir d'autres. Tu ne t'arrêtes jamais espèce de Kidragueur ! Et pour changer, tu t'es pris un vent. Puis vous êtes tombés sur le groupe de Kadota. Mikado a parlé des dollars à Kadota et il lui a dit de ne pas s'en mêler. T'es content intérieurement, c'est certain. Après que Kadota et les autres soient partis. Tu en profites pour rassurer Mikado en lui disant que tu es là. Puis vous avez marché et vous êtes tombés sur Izaya. Il ne manquait plus que ça n'est-ce pas ? Tu étais devenu si froid. Puis ne souriait pas. Mikado avait l'air de ne pas avoir vu et tant mieux. Izaya se présente et il se prend un objet en pleine tête. Dans quelle merde vous vous êtes fourrés... ? Tu attends le bon moment pour proposer à Mikado de te barrer mais il part à ton opposé avec Anri. Tant pis !

Bon, on ne va pas raconter toutes tes petites histoires comme ça. Sinon, ton histoire va finir en romaaan ! Tu as fait croire à Mikado et à Anri que tu étais amoureux d'Anri. Mais tout ça n'était que mensonge. Pendant un long moment, tu n'as pas réussi à voir Saki à l'hôpital et tu commençais à revoir des écharpes jaunes. Des types t'avaient interpellés en demandant de revenir et tu as refusé.. Puis, même si tu n'allais pas voir Saki à l'hôpital, tu allais voir une autre personne à l'hôpital... Sonohara Anri. Alors que tu avais obtenu un quotidien tranquille. Une vie normale de lycéen. Le passé te rattrape. Tu n'as pas eu d'autres choix que de reprendre ta place en tant que chef des écharpes jaunes. Tu ne veux pas qu'ils continuent à faire du mal à Anri. Tu ne veux pas qu'ils blessent Mikado. Tu veux protéger tes amis. Mais le passé, il faut que tu l'affrontes aussi. Kida, il y a deux combats qui se préparent. Après ça, tu as enfin été voir Saki pour la première fois depuis … longtemps. Elle savait que tu venais pour voir une personne. Une fille même. Elle te connaît si bien. Alors tu dis que tu es en triangle amoureux avec elle et ton meilleur ami. Elle te rattrape en disant que c'est plutôt un carré amoureux. Kida, tu te ment à toi même. Alors tu dis qu'entre Saki et toi c'est terminé. Saki a continué de parler et tu ne voulais plus entendre, ça te plomb le moral. Alors tu dis que tu t'en vas sans écouter la fin... Tu ne veux pas écouter la fin. Bien que tu saches ce qu'elle va dire. « Izaya l'a dit. » Tu ne veux pas entendre ça. Maintenant tu es redevenu chef des écharpes jaunes... tu ne voulais pas. Tu penses qu'Izaya avait raison en disant que ta culpabilité envers elle allait devenir ton passé... Mais tu es là, en tant que chef pour vaincre l'éventreur qui a blessé Anri et tes amis. Tu es déterminé et tu ne veux plus être paralysé par le passé. Tu veux avancer de l'avant. Sortant de l'hôpital, tu croises Mikado et Anri, tu n'étais pas vraiment de super humeur. Mais tu caches ton masque comme tu le fais souvent. Tu ne tenais peut-être plus ? Alors tu es parti en supposant une urgence. Tu salues tes amis et tu pars.

Le lendemain, en rentrant avec tes deux amis, tu reçois un appel des écharpes jaunes et tu ne dis rien à Anri et Mikado. Tu mens encore une fois, prétendant qu'un ami a besoin de toi. Puis après ça tu allais voir Saki plusieurs fois. Il fallait battre son passé. Et en allant la voir, tu savais où était ta place... elle devait être auprès de Saki et auprès de tes amis. Après une visite à l'hôpital, tu es parti voir Kadota avec un regard déterminé et celui-ci avait compris que tu étais revenu. Vous êtes partis parler tranquillement et tu as demandé à Kadota un rendez-vous avec le chef de Dollars. Kadota te répond sincèrement et il te dit que 'éventreur n'est pas dans les dollars. Il compte sur toi pour que tu passes l'information, d'ailleurs. Mais tu penses qu'avec la hiérarchie pourrie des dollars, il est dedans. En parlant, tu t'es d'ailleurs emporté, puis tu t'es calmé. De plus, la nuit dernière tu as vu la moto noire avec l'éventreur... il paraît le motarde noire est dans les dollars. Trop de supposition en toi Kida, tu ne sais plus où donner ta tête. Il te dit qu'il y a une personne qui sait qui est le chef des dollars... Il t'offre le numéro et après votre conversation, tu regardes le numéro et tu vois un nom familier; ''Orihara Izaya''. Malgré ça, tu devais le faire... une seconde fois. Pour tes amis.

Tu appelles alors Izaya et tu dis que tu viens le voir directement. Il t'attend donc. Il savait directement pourquoi tu venais. Tu n'aimes pas ce mec. Tu le hais. Et pourtant... il t'annonce que le chef des dollars est Ryugamine Mikado. Ton meilleur ami. Y croyais-tu ? Les deux jours suivit, tu n'avais pas attendus Mikado... tu pensais réellement qu'il n'était pas ton ami ? Qu'il jouait de toi ? Tu ne savais pas. Mais tu as dis à tes camarades, plus de bagarres. Le lendemain tu apprends qu'une connaissance à été attaqué par les écharpes jaunes. Tu n'avais vraiment pas de chance, sur les nouvelles toi. Retournant au Q.G. Tu essayes de t'expliquer avec tes camardes. Un membre a essayé de répliquer et tu l'as frappé sans hésité. Le lendemain, d'autres conflits et tu essayes de les régler en parlant mais un certain Horada veut toujours frapper et capturer une fille qui te fait coïncidence avec Anri. Tu dis qu'il ne faut pas et il réplique alors tu le frappes. Ils commençaient sérieusement à t'irriter. Le lendemain, tu tombes sur anri qui était en train de fuir à tes camarades... tu l'aides à fuir sans hésiter. Tu réussis à fuir... puis tu as une discussion avec Anri. Tu étais énervé et tu as dis des paroles insensés. Tu te prends alors une claque par elle et elle s'enfuit... Elle fuit alors que tu as fait ça pour la sauver de tes camarades. C'est après qu'elle soit partie que tu te demandes ce que tu racontes... Ces vérités te tuent. Tu pleures enfin... sous la pluie. Tentant de joindre Mikado. Il ne décroche pas.

Continuant ta marche de pluie, Horada te dit que tu n'as plus besoin de venir. Tu ne comprends pas et il te dit que tu es viré. Les écharpes jaunes ne veulent plus de toi. Lui aussi savait que Mikado était le chef des dollars. C'était encore un coup de ce Izaya, tu en es sûr. C'est là que Horada t'annonce qu'il veut tuer le chef de dollars, soit Mikado. Il raccroche sans te laisser parler, mais tu étais sous le choc. Comment vas-tu agir Kida ? Tu t'inquiètes pour ton ami. Tu hésites … et tu réfléchis. Après une réflexion, tu penses qu'ils vont capturer Anri pour attirer Mikado. Tu fonces donc vers ton Q.G. Tu cours le plus vite possible sous cette pluie. Sur la route tu rencontres Simon, tu discutes un petit peu avec en lui disant que tu dois te battre. Puis tu repars. Une fois au Q.G, ça choque tout le monde de te voir. Horada se fiche de toi, et ça t'irrite. Tu te souviens alors que ce connard était un ancien membre des carrés bleus. Ils t'enferment et comptent sûrement te tuer. Tu n'as plus peur, tu es fort, tu es robuste. Tu t'approches de Horada avec de l'assurance. Il te lance un pied de biche en pleine figure, mais ça ne t'arrête pas. Tu saignes, tu ramasses le pied de biche. Et tu continues de marcher vers lui. Lentement. Tu dis que tu es prêt à tuer... ou mieux. Tu es prêt à LE tuer. Par peur Horada ordonne à ses coéquipiers de te tuer. Tu te fais attaquer, seul contre tous. Sauf que tu te bats, tu n'abandonneras pas... pas une fois de plus. Ils n'osent plus t'approcher alors tu continues d'avancer vers Horada et il pointe un flingue sur toi. Tu gardes ton sang-froid. Sur le coup, la mort ne te fait pas peur. Sauf que tu étais concentré sur l'autre con d'Horada. Un mec te saute dessus et te met un coup de bâton en ferraille en pleine tête. Tu tombes au sol et tu ne comprends pas vraiment ce qu'il se passe... tu entends la voix d'Horada, ça t'énerve. Tu te relèves d'un coup. Tu tends ton bras pour le frapper. Mais ton corps ne supporte pas. Tu tombes K.O par les chocs. T'es maintenant à genoux en face de ce sale con. Il pointe son flingue sur ta tête et t'insulte en disant qu'il va te buter.

Tu ne vois pas son visage, tu ne vois pas ce qui se passe. Tu vois que le sol. Tu as vu le flingue atterrir au sol. Tu pourrais tenter de l'atteindre, sauf que tu es à bout de force. Tu entends Anri et tu te retournes pour voir si c'est bien elle. Et c'est bien elle... tu lui demandes pourquoi... elle venait de fuir après tout. Tout se passe si vite, la motarde noire arrive avec Mikado. Tu ne comprends pas ce qu'ils font là. Une autre voix que t'es familière apparaît. Tu ne comprends pas ce qu'il se passe. Tu es remplis de sang. Tu te relèves malgré le peu de force que tu as et tu vois Kadota. Tu lui demandes ce qu'il se passe, tu ne comprenais plus rien à la situation... tu n'avais pas vraiment la force de tout comprendre. Kadota explique sa situation et tu t'approches de Horada en lui demandant si c'était lui qui a brisé les jambes de Saki. Il renie mais ne trouve pas quoi dire. Tu t'énerves de plus en plus. C'était bien lui. Malgré le peu de force que tu as, tu esquives son coup de couteau pour lui mettre un gros coup de poing dans la face. Tu lui dis que tu comptais lui ouvrir la tête avec un pied de biche mais Mikado et Anri ne doivent pas voir de cadavre car ils ne sont pas comme vous. Tu tombes ensuite au sol et tes amis se jettent sur toi pour t'aider. Tu t'étais un peu évanouis et en rouvrant les yeux, tu vois tes deux êtres chers en face de toi. Il s'explique et les deux s'excusent. Toi tu ne voulais juste pas perdre tes amis. Tu lui demandes une faveur, cette faveur est de t'emmener à l'hôpital Raira. Tu voulais retourner au près de Saki, le passé qui t'avait dépassé... tu l'avais redépassé. Après tes derniers mots, tu t'évanouis.

Tu fais un mauvais rêve et tu te réveilles en sursaut. Tu regardes le plafond et tu te parles à toi même. Une voix te répond et tu remarque qu'une personne était en face de toi. Tu ne t'y attendais pas. C'était Saki, tu lui demandes depuis quand elle est là. Elle te dit que ça fait un:moment et qu'on lui a tout dit. Elle t'insulte alors d'idiot. Tu dis que tu le sais déjà ça. Elle s'excuse en racontant à son tour la vérité. Tu apprends qu'en fait, c'est à cause d'Izaya et qu'elle a été là-bas en pensant que les conflits se régleraient. Tu comprends rapidement tout. Tu comprends que c'est Izaya qui a tout manipulé... encore une fois. C'est à ton tour de faire tes révélations. Tu n'as pas pu la sauver, tu en es désolé... mais tu l'aimes et tu lui dis. Ça fini en câlin. Après cette discussion, quelques jours passent et tu pars dans vers de nouveau horizon avec ta bien aimée. Tu as laissé une lettre au lycée disant que tu le quittes et tu es vraiment parti. Ensuite, tu t'es incrusté sur le chat sous le nom de Bakyula. C'était Izaya alias Kanra qui t'avait invité. Mais c'est pas pour autant que tu l'aimes, c'est bien la dernière personne que tu apprécies dans cette terre. Tu le hais et tu le clash bien dans le chat quand tu peux. Mikado a rapidement compris que tu étais ce Bakyula.

Tu t'es éclipsé pendant trois ans... Trois ans avant qu'on te force à revenir en plein milieu d'action. Pourquoi es-tu revenu ? C'est pas compliqué à deviner. Une certaine personne t'a parlé des Shadows sur le chat. Les dollars étaient encore en danger. Et pas seulement les dollars. Il y avait plusieurs choses mises en danger. Tu es donc revenu seul à Ikebukuro en refusant que Saki t'accompagne, c'était trop dangereux. Tu as prévenu personne en revenant à Ikebukuro. Même pas Mikado. Dès ton arrivé, tu as repris ta place de chef des écharpes jaunes. Tu étais encore une fois, de retour. Masaomi Kida reprend du service. Mais pas pour rien. Il fallait que tu agisses à propos des Shadows. Si personne ne peut les arrêter, alors toi et les écharpes jaunes vous pourrez le faire. Enfin... tu y croyais. Mais ta place de chef des écharpes jaunes a été vite menaçé par les shadows en rumeur, d'après des membres des écharpes jaune. Tu as acquis du sang-froid et de l'assurance. Tu es un bon leader. Tu veux protéger Mikado et Anri de ce danger. Encore une fois, tu veux porter un fardeau. Tu ne risques pas de réussir en agissant comme ça. Tu devrais peut-être songer à coopérer avec Mikado et les dollars... mais tu ne sais pas encore. Les dollars et les écharpes jaunes sont en bon terme après tout. Mais tu ne sais pas encore prendre une décision concrète. Tu comptes obtenir plus d'information avant de coopérer. Une rumeur à été rapidement émise dès ton retour. Tu ne sais pas si Mikado et Anri sont au courants, tu n'oses pas trop aller les voir comme ça. Ça ferait bizarre de te revoir comme ça au bout de trois ans alors que tu es resté sur le chat et peu de temps. Tu n'avais pas trop de connexion internet là où tu étais puis tu menais une vie tranquille avec ta copine. Est-ce que ça te fait plaisir de revenir ici ? C'est là une grande question. Je suppose que ça doit quand même te faire plaisir de reprendre ta couronne. Maintenant que tu es de retour, tu veux calmer le jeu des Shadows malgré que tu sois menacé. La fausse menace ne te fait pas peur. Tu continues d'agir en silence et en secret pour ne pas inquiéter tes amis... tu ne changeras donc jamais Masaomi.

Un peu plus sur vous


Comment avez-vous connu le forum ? : Masazero ♥
Votre âge et votre pseudo : 18 & Koyen, j'peux lire des trucs choquants, ça me choque pas.
Quel est le code du règlement ? : Il a déjà été mangé ! Cette option est obligatoire.
Autre chose à ajouter ? : Kida est le perso le plus heureux extérieurement, mais le plus triste intérieurement, il mérite de l'amour. ;w;
+ désolé l'histoire fait 5000 mots... quoi que. Je ne suis même pas désolé. C:


(c) . ABOMINABLE SNOWMAN ; crédit images : Sunlight


Dernière édition par Kida Masaomi le Sam 11 Avr - 10:00, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Koyen

Admin sadique !

avatar
I am
Messages : 113
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/03/2015
Age : 15
Localisation : mhhh...


MessageSujet: Re: « i don't give a fuck about my sadness, i'm just happy » - Kida Masaomi Ven 10 Avr - 22:15

Donc... (re)-bienvenue ! Razz

J'ai lu le début de ta fiche, et tout est correct de ce côté-là. L'histoire est très complète, je trouve que l'on y retrouve bien le personnage ! Franchement, chapeau. Smile

Bonne chance pour le reste. Wink

________________________

Natsume te trouble en thistle

(c) Pandora Hearts, recolo by Izaya


hehe:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre du mois !

avatar
I am
Messages : 41
Réputation : 15
Date d'inscription : 01/04/2015


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 20

MessageSujet: Re: « i don't give a fuck about my sadness, i'm just happy » - Kida Masaomi Sam 11 Avr - 9:57

Voilàààà !
J'ai fini cette fiche.
Je suis désolé du physique qui est naze, je suis pas doué pour décrire ça. Mais bon, le reste je le trouve cool alors ça me pardonne !
(re)Merci sinon !
Au plaisir de Rp avec vous ! **
(lovelovelove kida)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Koyen

Maîtresse suprême

avatar
I am
Messages : 836
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 15
Localisation : Quelque part. ~


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 25

MessageSujet: Re: « i don't give a fuck about my sadness, i'm just happy » - Kida Masaomi Sam 11 Avr - 10:56

Alors....

Ta fiche est très complète et bien écrite - même au niveau du physique, qui n'est pas de la tarte à écrire ! Honnêtement, je suis épatée. ^.^

Après avoir lu ta fiche, je te met donc ta couleur !
Bon jeu avec Kida ! Wink

________________________

The journey toward evil begins with a single step
Izaya t'énerve en #c02222
(c) Zerochan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.org

Membre du mois !

avatar
I am
Messages : 497
Réputation : 4
Date d'inscription : 04/03/2015
Localisation : Entre la réalité et le rêve, la plupart du temps.


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
1/5  (1/5)
Points: 10

MessageSujet: Re: « i don't give a fuck about my sadness, i'm just happy » - Kida Masaomi Sam 11 Avr - 15:12

Bienvenu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre du mois !

avatar
I am
Messages : 118
Réputation : 0
Date d'inscription : 01/03/2015
Age : 14
Localisation : Ikebukuro. ☼


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 17

MessageSujet: Re: « i don't give a fuck about my sadness, i'm just happy » - Kida Masaomi Lun 13 Avr - 13:08

Bienvenue, Foulard Jaune ♥ ^^

________________________

Mon Journal - Présentation - Demande de RP's

Avatar & Signature : Izaya



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « i don't give a fuck about my sadness, i'm just happy » - Kida Masaomi

Revenir en haut Aller en bas

« i don't give a fuck about my sadness, i'm just happy » - Kida Masaomi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» Anathéa — Do not give up your dream, you know you can go, you have to ...
» Get up and never give up... [PV Raphaël]
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» TRISTAM ✎ nobody can give you equality, or justice, or anything. if you're a man, you take it.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! :: Notre univers :: Présentations validées-