AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durarara!!
Bienvenue sur Durarara!! Return's!!, basé sur le manga Durarara. N'hésite pas à donner ton avis sur le forum dans la section Questions, Suggestions & Aide, et si le forum te plaît, de t'inscrire ! C'est avec plaisir que nous t'accueillerons sur ce forum déjanté qu'est Drrr!! Return's!!


AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons quelqu'un pour jouer Anri Sonohara de toute urgence ! N'hésitez pas à prendre les personnages secondaires qui ne demandent qu'à être joués ! ^.^

Partagez|

The good and the ugly ft. Mitsuaki Masahiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Maîtresse suprême

I am
Messages : 836
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 15
Localisation : Quelque part. ~


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 25

MessageSujet: The good and the ugly ft. Mitsuaki Masahiro Sam 11 Avr - 16:17

[Excuse-moi, c'est très court et je fais plus long que ça d'habitude, mais je n'avais pas d'idées ^.^"]

Ikebukuro avait toujours eu un certain charme. Cela dépendait pour qui, mais pour Izaya, c'était la ville idéale pour ses plans tordus. Pourquoi faisait-t-il cela ? Oh, juste pour satisfaire son ego. Il se prenait pour un demi-dieu, un être invincible. Il se complaisait dans cette arrogance. Ce n'était pas un refuge, il était conscient de la réalité, mais se prenait parfois trop dans son rôle. Aujourd'hui, il avait décidé de sortir un peu, pour changer un peu d'air. Il travaillait dur, mais lui aussi avait ses limites. Et puis, il n'avait pas vraiment de requêtes en ce moment.

Il marchait sans grande conviction, jetant un coup d’œil distrait à son téléphone. Il n'y avait pas vraiment de nouveautés... tout était trop calme. Et à part quelques conflits, Izaya n'avait pas de quoi se distraire. Enfin, façon de parler. Ce matin, il avait reçu la visite de Shinra dans son bureau. Suite à "cet événement." « Izaya, je suis désolééé ! Mais tu sais, Celty-chan à beaucoup apprécié ce cadeau... et... » Izaya soupira. Rien qu'à repenser à cette tirade, il en avait la migraine. Ce médecin ne savait donc vraiment pas voir clair dans le jeu de Celty ? Elle ne trouvait pas le courage de lui dire que leur histoire était terminée. Soudain, quelque chose attira son attention.

Un papier ? Izaya leva la main pour l'attraper entre ses doigts, le lisant rapidement. Des notes ? Elles n'avaient presque aucun sens, mais encore... plusieurs papier jonchaient le sol, et il suffit d'un regard pour qu'Izaya repère un jeune homme au loin au physique plutôt particulier, semblant perdre toutes ses notes sans même le remarquer. Il referma la note contre sa paume, un sourire mauvais aux lèvres. Voilà quelqu'un de bien lunatique. Rapidement, Izaya se dirigea vers l'inconnu, posant une main sur son épaule, souriant de manière sournoise. « Je pense que ces notes sont à toi, neeh?~ » fit-t-il d'une voix doucereuse, désignant du doigt les papiers. Peut-être pouvait-t-il se tromper, mais Izaya ne voulait pas laisser échapper une occasion de se divertir un peu.

Qui pouvait-être aussi endormi que ça pour ne pas se rendre compte d'un tel oubli ? Izaya ne s'en moquait pas - presque -, mais il s'en amusait. Parce que c'était plutôt... quelque chose de hors du commun.

D'ailleurs, cet homme lui disait quelque chose. Il verrait bien au fur et à mesure, si son interlocuteur ne se brusquait pas à cause de ses manières.

« Heureusement qu'il y a peu de vent, ç'aurait été problématique, non ? » continua-t-il comme s'il connaissait l'inconnu depuis toujours, tout sourire.

________________________

The journey toward evil begins with a single step
Izaya t'énerve en #c02222
(c) Zerochan


Dernière édition par Izaya Orihara le Ven 22 Mai - 22:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.org

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: The good and the ugly ft. Mitsuaki Masahiro Lun 4 Mai - 13:55

Quelle idée, d'apporter tes notes sur le chemin vers la bibliothèque. En fait, ce n'était pas volontaire, tu avais oublié de les enlever des poches de ton manteau (parce que tu as toujours besoin de quelques bouts de papier pour noter ce qu'il te passe dans la tête)(il y en a vraiment pas mal, des choses, dans ta tête!)(beaucoup trop)(mais au final tu es tête en l'air donc c'est assez problématique. La plupart d'entre elles n'avaient aucun sens puisque c'était juste plusieurs mots bout à bout, faire des phrases est long et inutile, se remémorer l'idée par un simple mot est très pratique et évite de prendre de la place (sauf qu'on est débile [comme toi] et qu'on oublie ce qu'on oublie ce que voulait précisément le mot). Et tu ne pouvais pas mettre tes mains dans tes poches pour être sûr de ne pas les faire voler, tes deux mains essayant de tenir les trois gros (presque huit cent pages ne serait-ce que pour un seul livre...!)(tu l'as fini en trois jours)(monstre) livre, c'est difficile, ne pas les laisser filer semble t'être une épreuve telle que celles de Saw...! Tu es plus concentré sur tes livres que sur tes notes du coup, c'est un peu beaucoup dangereux mais tu n'y penses pas, tu ne peux pas tout faire à la fois! Tu te concentres sur une chose, c'est déjà bien pour toi!

Le truc c'est que tu marches un peu rapidement en plus : c'est ultra lourd et tu n'es pas très sportif donc tu aimerai bien te débarrasser de ces livres le plus rapidement possible. Du coup tu ne remarques pas que tes notes fuient de tes poches, histoire de te dire « Eh, c'est de la merde ce que tu vas écrire... ! », ce qui n'est pas complètement faux, la plupart du temps quand tu relis ces petits bouts de papier tu te dis « wtf pourquoi est-ce que j'ai pensé que c'était une bonne idée » , sélection obligatoire oblige. De toute façon tu ne peux pas parler de tortures chinoise (quoi ça se fait pas, ça rentre dans ton style d'écriture)(monstre²) et des différentes significations de la date du premier avril dans le même livre (ou alors il faut vraiment le vouloir). Pour le coup, avec toutes tes notes te filant du doigt, il sera facile de faire le tri—s'il t'en reste au moins. Le pire c'est que tu risques de ne pas réaliser cette perte et oublier l’existence de ces petites (et importantes !) suites de mots. Tu es plus concentré sur tes livres. Tu sens une main attraper ton épaule et tu sursautes, lâchant les livres par inadvertance. Cette main va t'emporter dans son coin et te tuer, comme dans les films d'horreur ? Bouh—

▬ Je pense que ces notes sont a toi, neeh?~ 

Tu te retournes en remarquant que ce n'est qu'un jeune homme d'environ ton âge, avec un sourire... spécial ? Tu n'arrives pas à le décrire pour le coup (l'impro c'est pas ton truc). Tu baisses le regard pour regarder ce qui est censé t'appartenir. Tu vois un papier avec quelques mots écris rapidement et pratiquement illisibles—du style écriture codée tels que « 4/1 », « décapitation » « albinisme » et bien d'autres mots que toi seul arrive à relire (et encore). Ça te prend un long moment pour réaliser que ces mots gribouillés t'appartiennent et quand tu t'en rends compte tu rougis de gêne—il a probablement lu ce qu'il y avait dessus— ! Et il y en a un paquet... Tu fouilles rapidement tes poches pour voir ce qu'il te reste... C'est à dire rien. Il les a toutes récupérées pour toi ? Waoah, c'est rare, trop sympa !

▬ Ohh ! Effectivement, c'est à moi ! Merci beaucoup ! 

Tu rigoles nerveusement de ta connerie pendant que tu récupères presque timidement tes codes sur papier. Est-ce qu'il les a lues... ? Tu aimerai bien lui poser la question mais s'il ne l'a pas fait il risque de se poser des questions—et tu ne veux pas qu'il apprenne tes occupations passionnantes tournant autour de la décapitation, ça serait... un peu out of character ? Parce qu'un abruti qui ne se rend pas compte qu'il a perdu ses notes qui meurt d'envie de passer des nuits à lire tout ce qui existe sur diverses choses pas forcément saines d'esprit c'est quand même assez strange.

▬ Heureusement qu'il à peu de vent, ç'aurait été problématique, non ?  

C'est bizarre, la façon dont il parle, on dirait un peu le genre d'antagoniste trop cool et trop badass ! Mais ça n'arrive que dans les séries ça, ça doit être parce qu'il veut faire genre parce qu'il trouve ça trop cool, ç'arrive à tout le monde, même à toi, t'aimes bien faire comme si t'avais du courage et une volonté de fer ! Puis juste après tu te caches derrière ton coussin et re-regarde une série au hasard. L'espoir fait vivre hein... Il en a du courage ! C'est presque si tu l'envies mais calmons nous sur les séries et retournons dans le (triste) monde réel. Il t'a rendu tes trucs incompréhensibles, c'est super sympa de sa part après tout, à un point où tu lui souris gentiment en guise de remercient (genre un sourire c'est un merci)(de toute façon tu lui as dit merci donc voilà)(puis tu fais ce que tu veux)(dans ta tête). Tu t'abaisses pour récupérer tes livres avant qu'ils s’abîment par terre.

▬ Effectivement ! Merci encore—qui sait ce qui le leur aurait arrivées haha... Puis ça m'aurait embêté de les avoir perdues... 
Revenir en haut Aller en bas

Maîtresse suprême

I am
Messages : 836
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 15
Localisation : Quelque part. ~


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 25

MessageSujet: Re: The good and the ugly ft. Mitsuaki Masahiro Ven 22 Mai - 22:33

[Je me suis magnifiquement bien gourée au niveau de ma dernière réplique dans mon précédent post. J'ai donc édité, même si pas grand chose ne change ! Je m'excuse pour cet énorme retard ;w;]





The good and the uglyIzaya Orihara ft. Mitsuaki Masahiro



Si Izaya semblait indifférent, il avait bien évidemment lu les fameuses notes. Sans sens, étranges, parlant de décapitation, ou encore, d'albinisme. Il avait eu du mal à les lire, et n'en avait compris que la moitié. Un homme normal aurait pu s'inquiéter de ces notes, et le regarder de haut avant de repartir sans faire un quelconque commentaire. Cependant, Izaya n'était pas un homme normal. Il avait vu des personnes excentriques, des plus agressives aux plus sauvages. Après tout, Izaya était quelqu'un d'absurde à la mentalité plutôt... ''hors du commun''. Il avait l'air d'un grand gamin arrogant, et pourtant, Izaya restait très intelligent. Il n'aimait juste pas les formalités, surtout que ego le poussait à prendre les gens de haut.

En tout cas, le jeune homme fut apparemment surpris de ce ''contact'' rapproché. Il sursauta si brutalement qu'il en relâcha ses livres, avant de se retourner brutalement, faisant face à l'informateur, qui se tenait face à lui, tout sourire. Il baissa ensuite les yeux, observant les notes un court instant, semblant percuter que ses notes étaient à lui. Intérieurement, Izaya était à la limite de l'hilarité. Mais était-t-il stupide, ou simplement rêveur ? Izaya pencha simplement pour la deuxième option. Il était bien trop tôt pour juger. Il laissa le garçon fouiller dans ses poches – réflexe humain -, agrandissant doucement son sourire. «  Ohh ! Effectivement, c'est à moi ! Merci beaucoup ! » fit-t-il après avoir lâché un rire nerveux, récupérant alors sa paperasse. Il lui souriait, ne se méfiant même pas de l'informateur. Oh... voilà quelque chose de bien plus intéressant encore. Jusque là, l'informateur était resté silencieux. Il le regarda s'abaisser pour récupérer ses livres, et Izaya l'aida à les reprendre, lui tendant les deux derniers livres restants avec un sourire malicieux aux lèvres, une lueur d'amusement brillant au fin fond de ses iris.

« Effectivement ! Merci encore—qui sait ce qui le leur aurait arrivées haha... Puis ça m'aurait embêté de les avoir perdues... » Haussant tout d'abord un sourcil pour démontrer sa "surprise", cette moue étonnée disparut bien vide pour laisser place à un visage presque chaleureux, ce qui ne témoignait rien de bon venant de lui. Le sourire d'Izaya s'agrandit. Voilà quelqu'un de bien amusant. « Je peux bien le comprendre, vu le contenu de celles-ci. Ce n'est pas un civil ordinaire qui en écrirait de telles ; qui plus est en les apportant sur soi. Seriez-vous un écrivain ? » Au vu du comportement du jeune homme, de ses livres et de ces notes, il n'était pas difficile de voir que le jeune homme avait un avait un certain amour pour les lettres et les livres. Et du peu qu'il avait déjà vu, son caractère lunatique confirmait ses doutes. Bien-sûr, il pouvait se tromper, mais Izaya se fiait à son instinct. D'ailleurs, des rumeurs comme quoi un certain romancier habitait à Ikebukuro. Serait-ce donc lui ? Oh... si c'était le cas, l'informateur s'intéresserait de plus près à ses œuvres, toujours en quête de divertissement.

« Oh, pardonne mon impolitesse, heh. Je suis Izaya Orihara, l'informateur d'Ikebukuro~ » fit-t-il nonchalamment en se décalant de l'individu, se tenant à présent de profil face à lui, glissant ses mains dans ses poches. C'était quelque peu absurde de parler de politesse en tutoyant un inconnu qu'il connaissait à peine sans sa permission, mais il s'en fichait. «  Si je ne me trompe pas, tu dois être Mitsuaki Masahiro, mhh ? J'ai entendu quelque peu parler de toi et de certaines de tes œuvres. » Enchaîna-t-il d'une voix doucereuse et mystérieuse, le toisant de haut, ne perdant pas de son sourire, plutôt satisfait de la tournure que prenait la situation. Cette journée n'allait pas être si ennuyante que prévu, au final.

Patient, l'informateur attendit une quelconque réaction, cachant son amusement derrière une sympathie étrange et presque malsaine, aux aguets.


© Jawilsia sur Never Utopia


________________________

The journey toward evil begins with a single step
Izaya t'énerve en #c02222
(c) Zerochan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.org

Invité

I am
Invité



MessageSujet: Re: The good and the ugly ft. Mitsuaki Masahiro Dim 31 Mai - 10:59

Gentil comme il est, le garçon t'aide à récupérer tes livres—donc il est définitivement quelqu'un de bien—faisons-lui confiance!! Alors certes tu ne vas pas lui confier toute ta vie du style; oui oui en fait si mes cheveux c'est de la merde c'est parce que j'ai fait le con quand j'étais jeune et en fait je suis toujours con whoopsie. —Puis eh, ils sont lourds les livres, ça va être dur pour le coup. Mais il t'a aidé à les récupérer donc c'est pas grave—ce raisonnement aha. Et le sourire de ton “sauveur” (techniquement il t'a sauvé parce que qu'aurais-tu fais sans tes conneries?) s'agrandit ce qui t'interpelle un peu—même s'il est gentil, il est quand même quelque peu étrange ou quelque chose comme ça—tu n'as pas le mot pour le coup, il est comme sur le bout de ta langue, tu le trouvera plus tard peut-être, ça dépend un peu de ton humeur en fait.

▬ Je peux bien le comprendre, vu le contenu de celles-ci.

... Eh?

▬ Ce n'est pas un civil ordinaire qui en écrirait de telles ; qui plus est en les emportant sur soi. Seriez-vous un écrivain ?

I-Il les a lues–il a lu tes notes—ça y'est tu peux mourir de honte. Le rouge monte subitement aux joues parce que même si tu en es effectivement un, tu n'aimes pas qu'on le pointe du doigt parce que c'est gênant et c'est tout—c'est difficile à exprimer comme sentiment en fait—c'est juste comme ça. Et puis—Et puis c'est quoi ces capacités de déductions?! Ahhh t'es un peu jaloux—juste pour deviner des trucs en avance sur genre les livres ou juste pour avoir l'air intelligent!! Parce que tu ne l'es pas trop et du coup on se moque beaucoup de toi et c'est assez partagé chez toi et—enfin voilà, tu aimerai bien être intelligent, toi aussi.

▬ P-Pas trop no—
▬ Oh, pardonne mon impolitesse. Je suis Izaya Orihara, l'informateur d'Ikebukuro~


Izaya Orihara... Oh, ce nom ne t'est pas inconnu—après tout il est plutôt connu non? Tu ne sais pas grand chose en fait, tu as juste entendu quelqu'un murmurer son nom et c'est tout, rien de plus rien de moins. Donc c'est l'informateur du coin... Informateur, c'est trop cool comme métier! Toi aussi t'aimerai bien faire ça! Dans ta tête en tout cas—mais faut tout entendre partout et limite stalker des gens et tu n'es pas doué quant il en vient à faire ce genre de choses (même si t'es un pot-de-colle (et fier de l'être), ce n'est pas du tout dans ce genre-là et à vrai dire ça ne t'as jamais traversé l'esprit jusqu'à maintenant). Du coup peut-être que cette idée de toi étant écrivain a disparue de sa tête—du style ça rentre d'une oreille et sort d'une autre, quelque chose comme ça.

▬ Oh! J'ai déjà entendu votre nom—
▬ Si je ne me trompe pas, tu dois être Mitsuaki Masahiro, mhh ? J'ai entendu quelque peu parler de toi et de certaines de tes œuvres.


Toi? Être Mitsuaki Masahiro? Être le monsieur qui écrit des choses qui font peur? Aha, la blague! C'est tellement drôle que tu rougis de gêne, tu es prêt à exploser presque parce que—oh, oh, oh, un gens qui te connaît mais pas personnellement c'est EXTRÊMEMENT gênant, et si tu n'avais pas tes trois très lourds livres sur toi tu aurai fui la conversation depuis très longtemps—lolnope bye personne n'a vu ça, désolé tu t'es trompé de personne. Surtout que toi, faire mourir des gens, ça le fait pas trop en fait. Tu essaies de mentir—n'importe comment mais non non non, tu n'es absolument pas cette personne non non non.

▬ Euh!! Non!! Je ne vois pas de qui vous parlez!!

Tu parles très fort pour te persuader de ton mensonge, genre tu ne te connais pas ça fait étrange mais là tu ne réfléchis pas, tu veux juste garder ton identité secrète tel un agent double (c'est classe les agents double aussi)(dommage que tu sois un looser)(rip).

▬ Je suis!! Euh— Un monsieur—monsieur Haruka!! Voilà!! Enchanté!!

“Haruka” est le premier prénom qui t'est passé par la tête car il est celui de ta mère—tu aurai pu prendre celui de ton père certes mais qui est cette personne?  Tu ne dis plus rien parce que tu ne sais plus quoi dire pour prouver que tu n'es pas qui tu es(?? ça ne veux rien dire mais on va faire comme si).

▬ Et euh—C'est pas sympa d'avoir lu mes notes d'abord...

Tu fais une moue discrète—on dirait plus un gamin de dix ans qu'un adulte de bientôt vingt-sept ans mais tu as pris l'habitude qu'on te dise ce genre de choses alors pour toi tu as dix ans et pas vingt-sept (du coup les gens sont confus quand tu dis que tu as dix ans et te prennent tout de suite pour un con, gg toi).
Revenir en haut Aller en bas


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The good and the ugly ft. Mitsuaki Masahiro

Revenir en haut Aller en bas

The good and the ugly ft. Mitsuaki Masahiro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» Mark The ugly
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! :: Zone de RPG :: Le grenier-