AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durarara!!
Bienvenue sur Durarara!! Return's!!, basé sur le manga Durarara. N'hésite pas à donner ton avis sur le forum dans la section Questions, Suggestions & Aide, et si le forum te plaît, de t'inscrire ! C'est avec plaisir que nous t'accueillerons sur ce forum déjanté qu'est Drrr!! Return's!!


AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons quelqu'un pour jouer Anri Sonohara de toute urgence ! N'hésitez pas à prendre les personnages secondaires qui ne demandent qu'à être joués ! ^.^

Partagez|

Il fallait bien que ça arrive une fois de plus ft. Orihara Izaya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Membre du mois !

avatar
I am
Messages : 41
Réputation : 15
Date d'inscription : 01/04/2015


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 20

MessageSujet: Il fallait bien que ça arrive une fois de plus ft. Orihara Izaya Lun 13 Avr - 11:40

Ça ne faisait pas si longtemps que ça que tu étais de retour à Ikebukuro. Mais ça faisait quand même un moment. Tu n'avais pas revus Mikado ni Anri, tu n'osais pas vraiment revenir comme ça. Alors tu fais comme si tu n'étais pas à Ikebukuro bien que la rumeur a dû se propager rapidement. Si Mikado l'entendait, il viendrait sûrement te voir rapidement, ça c'est sûr. Pourquoi étais-tu revenus ? Pour le protéger du mal qui s'imposait de jour en jour. Les menaces des Shadows. Et dire qu'ils t'ont menacés toi, Kida Masaomi. Tu ne fais pas deux fois la même erreur... mais il faut avouer que tes pistes sont … comment dire... vide ? Et donc, tu ne sais pas comment avoir des informations, tu ne sais pas comment t'y prendre pour mieux y arriver hormis écouter les rumeurs d'autrui. Les rumeurs ne mènent a rien d'intéressant au final. Tu ne sais pas si c'est vrai, tu ne sais pas si c'est faux. Tu ne peux pas savoir. Tu sais qu'il y a quelqu'un qui doit savoir. Cette personne... tu n'as pas vraiment envie de discuter avec. Tu ne l'aimes pas. C'est normal après toi, tu as été son jouet pendant un moment. Maintenant tu ne l'es plus. Il t'a manipulé mais ça ne risque plus de recommencer. Il ne faut plus retomber dans le même panneau. Et comme vous pouvez facilement le deviner, cette personne est Orihara Izaya. Ahahah, c'est bien la dernière personne à qui tu voulais parler dans cette ville de fous. Mais tu n'as pas le choix. Ne serait-ce que pour avoir des véritables informations. Ahahah. Bien que tu n'aies pas confiance en ce type, les informations qu'il t'a toujours donné ont toujours été bonnes. Comme la fois où il t'a dit que le chef des dollars était ton meilleur ami d'enfance. Ryugamine Mikado.

Tu étais dans une rue pas très loin de chez Izaya... enfin, son bureau. Tu ne vois pas d'autres solutions que d'appeler cette ordure d'Orihara Izaya. Tu attrapes donc ton téléphone qui était dans ta poche et tu l'ouvres pour regarder son numéro. Peut-être il l'avait changé depuis ? Tant pis, il fallait essayer. Puis, si ce n'est pas le bon, il suffit que tu cherches le bon quelque part d'autres... comme demander à quelqu'un qui l'a déjà consulté ? C'est pas vraiment compliqué d'avoir son numéro à cette ordure. Il escroc tellement de personnes que cinquante pour-cent d'Ikebukuro a son numéro. Mais enfin ! Il fait ce qu'il veut tant qu'il ne touche pas à tes amis. Tu ne préfères même pas savoir ce qu'il a fait en ton absence d'ailleurs... c'est bien pour ça qu'en appuyant sur le bouton d'appel tu lâches un gros soupire et il répond. Tu ne voulais pas entendre ce qu'il allait te dire en répondant directement. Tu t'attendais à un « Je savais que tu allais m'appeler ! » ou quelque chose dans le genre. Il ne fallait pas que tu t'énerves un peu plus bien que ton humeur n'était pas joyeuse quand tu devais parler avec ce type.

« Je vais être direct. » C'est tout ce que tu dis dès qu'il décroche ton appel. Tu avais un ton de voix si sec et pas très joyeux. Tu as toujours été comme ça en lui parlant. Sauf la fois où il vous avait aidé pour combattre les carrés bleus. Tu étais joyeux mais tu n'aurais pas dû... avec ce qui est arrivé ensuite. Mais enfin, depuis tu as continué à lui parler d'un ton sec et tu n'aimes pas le regarder ni lui parler. La seule raison qui te pousse à lui parler, c'est pour le faire, POUR tes amis et seulement pour ça. Rien d'autre. « Sais-tu quelque chose sur les Shadows ? » c'est là qu'il va te dire que les Shadows n'étaient qu'une simple rumeur. Ces types n'ont jamais existé ? Ça ne te ferait pas rire et bizarrement, tu aurais dû mal à y croire. Sinon, pourquoi aurais-tu reçu une menace en revenant à Ikebukuro ? Ils t'ont peut-être compté comme un danger potentiel ? Et donc, Mikado serait lui aussi en danger sauf si son identité de chef des dollars est toujours aussi secrète qu'avant ? C'est facile pour lui de le dissimuler, il ne ressemble pas du tout à un chef de gang. Ce n'est pas plus mal si lui il n'a rien eu... tu pourrais profiter de cette discussion très très belle avec Izaya pour lui demander ? Oh... peut-être pas. Il va te dire ''Demande lui toi même'' ou quelque chose dans le genre avec son sourire de merde. D'ailleurs, t'es prêt à te déplacer si jamais il le souhaite. Comme ce jour là... ce jour où tu voulais savoir qui était le chef des dollars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Koyen

Maîtresse suprême

avatar
I am
Messages : 836
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 16
Localisation : Quelque part. ~


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 25

MessageSujet: Re: Il fallait bien que ça arrive une fois de plus ft. Orihara Izaya Lun 13 Avr - 18:42

Une pointe aiguisée glissait sur des papiers, laissant de l'encre s'écouler au fur et à mesure que des lettres se dessinait. Dans un bureau résonnait toujours le même cliquetis entêtant d'une horloge, tandis que l'homme continuait sa rédaction. Ce bureau n'était autre que celui d'Izaya Orihara, un perfide informateur. Cet homme était pourri jusqu'à la moelle, et Ikebukuro était son fruit défendu. Son arrogance était tel qu'il voulait devenir un demi-dieu, montrer aux autres sa grandeur. Lui savait la triste réalité telle qu'elle était, mais il aimait, pour de curieuses raisons, s'abandonner dans son imagination irréaliste.

Il avait prévu de travailler sans être dérangé, puisqu'il avait envoyé son amant sur le terrain, histoire de vérifier quelques petites choses. Soudain, la sonnerie de son téléphone retentit, le surprenant quelque peu. Il fit glisser sa main libre sur son bureau pour y récupérer le téléphone. Un sourire carnassier se dessina sur ses lèvres. Cette pauvre petite chose crachait dans son dos et venait encore quémander de l'aide ? Oh, quelle tristesse. Après plusieurs mois à être resté sous silence, voilà qu'il revenait vers lui. Il fit glisser son doigt sur l'écran du téléphone pour décrocher. « Oh, Kida~ ! Je vois que l'on reprends de bonne vieilles habitudes. Tu es si prévisible. » fit-t-il d'une voix joviale avant de finir sa phrase sur un ton plutôt las. « Je vais être direct. Sais-tu quelque chose sur les Shadows ? » En voilà un qui avait pris ses aises.

« Oooh ? t'inquiéterais-tu pour Mikado ? Quel adorable ami que voilà. Pourquoi saurais-je quelque chose ? Ce n'est pas comme si j'avais un quelconque rapport, tu sais. ~ Enfin, je ne sais rien qui puisse t'intéresser, du moins. » Fit-t-il tout naturellement de manière détachée, se fichant parfaitement de jouer avec les nerfs du blond. Il ne lui devait rien, encore moins des informations juste parce qu'il lui ordonnait. Il lui fallait du divertissement, de l'amusement. Sans quoi, il ne ferait que le faire tourner en rond.

Rancunier ? Izaya l'était. Il n'aimait pas que l'on lui aboie dessus et se comporte ainsi avec lui, bien qu'il n'en montrait rien. En vérité, ça l'amusait.

« Tu est vraiment hypocrite avec ce pauvre Mikado, tu sais. » Glissa-t-il d'une voix légèrement basse, alors que son sourire s'agrandissait de manière malsaine. Il l'avait dit comme s'il parlait à lui-même, mais suffisamment fort pour que le blondinet de pacotille l'entende. Nul doute que cette réplique agirait comme une détente, et que quelques minutes plus tard, il retrouverait Kida dans son bureau, énervé. Il se redressa en repoussant sa chaise vers l'arrière, s'avançant vers la baie vitrée de son bureau, y posant sa main libre, tenant le combiné près de son oreille, presque hilare. Et pourtant, c'était la triste vérité.

« Toujours et encore, tu seras forcé de revenir vers moi. Parce que la vérité est que sans moi, tu es dénué de puissance, Kida. » Fit-t-il ensuite en éloignant le combiné de son oreille pour que Kida ne comprenne rien de cette phrase. Et même si Izaya ne lui disait pas, Kida devait en avoir conscience.

Patient, il attendit que la tempête se déclenche. Après tout, il ne faisait qu'estimer ce pseudo-chef à sa juste valeur.

________________________

The journey toward evil begins with a single step
Izaya t'énerve en #c02222
(c) Zerochan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.org

Membre du mois !

avatar
I am
Messages : 41
Réputation : 15
Date d'inscription : 01/04/2015


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 20

MessageSujet: Re: Il fallait bien que ça arrive une fois de plus ft. Orihara Izaya Mer 22 Avr - 22:03

« Oooh ? t'inquiéterais-tu pour Mikado ? Quel adorable ami que voilà. Pourquoi saurais-je quelque chose ? Ce n'est pas comme si j'avais un quelconque rapport, tu sais. ~ Enfin, je ne sais rien qui puisse t'intéresser, du moins. » Ahah et voilà que ce salopard d'Izaya voulait jouer avec tes nerfs. Il n'a pas conscience que tu as grandit. Et tu n'as pas conscience qu'il a grandit sûrement. Tu as sûrement l'impression de te revoir il y a quelques années. C'est triste à dire, mais c'est la vie. Ça te fait en quelque sorte grogner ? Parce que tu savais qu'il savait. Izaya il s'informe parce que son métier est être un informateur. Et s'il ne savait pas, c'est qu'il baisse dans ton estime. Tu te sers de lui car tu n'as pas le choix. Si ça l'arrangerait que tu saches sur les shadows, il te le dirait. Si ça ne l'arrange pas, il ne crachera pas le morceau. Cette ordure restera une ordure pourri jusqu'aux dents. C'est ça de jouer avec les autres ! Toi Kida... tu es gentil... mais tu te sers d'Izaya car il a fait du mal à ta petite amie et il s'est mêlé de tes affaires il y a fort longtemps. En même temps, même si on ne s'en rend pas compte, Izaya s'en mêle. Izaya est dans n'importe quel fil. Il est même pratiquement dans ton les fils d'Ikebukuro... ou plutôt. Il tient tout les fils d'Ikebukuro. C'est bien d'ailleurs pourquoi tu le soupçonnes sur les Shadows. Mais enfin, tu ne dis rien à part grogner et tu écoutes attentivement en t'attendant à une suite. Bien évidemment, il y en avait une. Une pas très bonne, mais une.

« Tu est vraiment hypocrite avec ce pauvre Mikado, tu sais. » Tu entends d'une si petite voix. Enfoiré.Il se jouait de toi. Il profite parce que ça fait plusieurs années que tu ne lui as pas parlé. En même temps, tu n'en n'as pas particulièrement envie de lui parler. Il se joue de toi tout le temps et tu tombes tout le temps dans le panneau. Tu commences par t'énerver au téléphone en fonçant les sourcils. « O- oï ! » ça s'entendait à ta voix que tu étais énervé. Tu ne voulais pas spécialement parler de Mikado. Il pense que c'est simple de partir trois ans et revenir du jour au lendemain ? Bien que le nombre d'écharpes jaunes risque d'augmenter... Si Mikado le remarque il va sûrement se que tu es de retour et lui va aller vers toi. C'est sûrement ce que tu attends en fait. Car même si tu as plus d'assurance, tu as toujours ce petit côté peureux ? Oui. Car tu as peur d'aller revoir ton meilleur ami d'enfance. Tu ne crains même pas de le voir dans la rue. Tu devrais pourtant. T'as bien de la chance qu'Ikebukuro est grand. Si cette magnifique ville était petite, tu serais bien dans la merde. Et un certain connard qui est au téléphone avec toi, t'y aiderait pour t'y enfoncer encore plus. Tu ne sais plus quoi faire alors tu avances rapidement tout en étant énervé.

« Toujours et encore, tu seras forcé de revenir vers moi. Parce que la vérité est que sans moi, tu es dénué de puissance, Kida. » C'est faux. Kida, comme prévu, tu t'énerves. Tu commences à t'énerver sans ne plus savoir quoi dire. Tu marchais de plus en plus vite sans savoir où aller par contre. Tu tombes dans un cul de sac en à peine 5 secondes. Tu t'arrêtes et tu réfléchis et tu ne veux pas retomber encore une fois dans le piège. Alors tu souris et tu lâches un petit rire. Tu ne veux plus refaire la même erreur. Tu fixes le mur avec des tags en face de toi. Tu avais quand même pris la peine de réfléchir ahah ! Izaya n'a pas compris que tu avais évolué. Faire deux fois la même chose n'allait pas te berner. Deux... ? C'est plutôt la troisième fois. Bien qu'on dit jamais deux sans trois, la troisième ne sera pas pour aujourd'hui. Enfin... tu ne penses pas.

« Tu as tord. » Tu souriais à nouveau. Tu enfonces ta main dans ta poche. Tu ne devais pas faire en sorte qu'il t’interrompt. Il ne devait pas te couper dans ton élan alors tu enchaînes. « En fait, je me sers juste de toi en cas de besoin, rien de plus. » Tu gardais ton air un peur moqueur, il fallait bien qu'il flippe de toi cet enfoiré. C'est l'arroseur arrosé cette fois. Et cette arroseur n'est pas rempli que d'eau, malheureusement pour toi mon cher Orihara Izaya. « Maintenant, j'aimerai avoir une réponse à ma question. Si tu ne sais rien, je vais raccrocher, si tu sais la moindre chose sur eux, je vais venir te voir. … Alors ? » Tu attendais une réponse. Tu voulais voir s'il allait flipper en t'entendant parler si... comment dire. Avec bien plus d'assurance qu'avant ? Bien que tu as faillit t'énerver rapidement car il a parlé de Mikado. Tu as réussi à te retenir et tu t'es repris. Ce que tu viens de dire c'était tellement classe et tu te foutais complètement de lui au final. Tu n'es plus sa marionnette et plus jamais tu la seras. Tu as grandi Masaomi, tu sais réfléchir et prendre des bonnes décisions... parfois. Ça dépend en fait. Mais tu as su te contrôler et c'est donc une preuve d'évolution. Tu peux être fier de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Koyen

Maîtresse suprême

avatar
I am
Messages : 836
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 16
Localisation : Quelque part. ~


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 25

MessageSujet: Re: Il fallait bien que ça arrive une fois de plus ft. Orihara Izaya Sam 2 Mai - 15:19





Addictive by Royal Republic on Grooveshark

Il fallait bien que ça arrive une fois de plusIzaya Orihara ft. Kida



Les minutes passèrent. Puis une, puis deux. Il avait entendu des bruits de pas précipités, et Izaya s'attendait à le voir débarquer dans son bureau. Il restait la à toiser de haut la ville et les habitants passant dans la rue en dessous de ses yeux carmins, et pourtant. Il n'en fit rien. Les bruits de pas s'arrêtèrent, et Izaya haussa un sourcil. Tiens donc.  Tu as tord. En fait, je me sers juste de toi en cas de besoin, rien de plus. Maintenant, j'aimerai avoir une réponse à ma question. Si tu ne sais rien, je vais raccrocher, si tu sais la moindre chose sur eux, je vais venir te voir. … Alors ? » Le sourire carnassier d'Izaya s'agrandit. Pensait-t-il qu'Izaya était naïf ? Oh, Kida. Tu est tombé sur la mauvaise personne. « Oh... je sais bien des choses, Kida-kun. Comme ce qu'ils comptent faire à ce cher Mikado. » Fit-t-il en se mettant à marcher dans son bureau, calme.

« Ta chère Saki n'est pas non plus à l'abri. Oh... excuse-moi, je ne devrais pas te prévenir d'un tel danger imminent alors que tu est incapable de la sauver toi-même. Mais après, tout ne dépends que de toi... je suppose? ~ » Lâcha-t-il dans un petit rire énervant. Et si Izaya aurait pu mentir, il ne mentait pas en lui disant cela. Il détenait des informations que Kida ne pourrait pas obtenir de lui-même. Et même si elles étaient minimes, c'était assez pour se défendre. Il allait tout simplement devoir se débrouiller tout seul. Après tout, Saki ne lui servait plus à grand chose pour le moment. Izaya ne s'épuiserait pas à la protéger pour la conserver, à moins qu'elle remonte dans son estime. Il était déjà bien assez tolérant de laisser cet adolescent se mêler de ses affaires et de ne pas l'envoyer bouler. Et dire qu'il pensait le manipuler. Pourtant, c'était indéniable, quoi qu'il fasse, Izaya aurait toujours le dessus. Et leur relation reposait sur une seule chose : Saki.

Si Saki devait choisir entre le maître et le chevalier, son choix serait vite fait. Car sa vie reposait entre les mains de l'informateur. Kida avait fait le mauvais choix. Et il en goûterait le prix de la défaite. Si il s'était montré plus digne, il aurait conservé son rang de leader des écharpes jaunes plus longtemps, et Saki aurait été hors de danger. Mais il avait choisi le mauvais adversaire. « Tu m'excuseras, mais je dois faire des choses plus importantes que discuter avec toi, Kida-kun~ c'était un plaisir de te reparler après tout ce temps ! Bye byeeeeeee ! ~» fit joyeusement Izaya avant de raccrocher, refermant le clapet de son téléphone. Sans lui, Kida était fichu. « Pauvre enfant... eh bien, je suppose qu'il se rendra bien vite compte de ses bêtises. » lâcha Izaya en riant, haussant tout simplement les épaules. « C'est inévitable, après tout. » lâcha-t-il avec son habituel sourire accroché aux lèvres, retournant travailler.

A présent, tout reposait sur ses épaules. Car une chose était claire... sans l'informateur, Kida ne pouvait rien faire. Pas cette fois.


© Jawilsia sur Never Utopia



[Merci pour ce RP ]

________________________

The journey toward evil begins with a single step
Izaya t'énerve en #c02222
(c) Zerochan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.org


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Il fallait bien que ça arrive une fois de plus ft. Orihara Izaya

Revenir en haut Aller en bas

Il fallait bien que ça arrive une fois de plus ft. Orihara Izaya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Fallait bien que ça arrive un jour...^^
» Il fallait bien que ça arrive un jour. - Ft. Batwoman
» Il fallait bien que ça arrive à un moment ou à un autre. [Joannie Lacroix]
» Il fallait bien que ça arrive un jour [CLOS]
» Il fallait bien qu'on en parle [Livre I - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! :: Zone de RPG :: Le grenier-