AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durarara!!
Bienvenue sur Durarara!! Return's!!, basé sur le manga Durarara. N'hésite pas à donner ton avis sur le forum dans la section Questions, Suggestions & Aide, et si le forum te plaît, de t'inscrire ! C'est avec plaisir que nous t'accueillerons sur ce forum déjanté qu'est Drrr!! Return's!!


AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons quelqu'un pour jouer Anri Sonohara de toute urgence ! N'hésitez pas à prendre les personnages secondaires qui ne demandent qu'à être joués ! ^.^

Partagez|

Une mauvaise journée. [WalterC.Dornez]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Membre du mois !

I am
Messages : 497
Réputation : 4
Date d'inscription : 04/03/2015
Localisation : Entre la réalité et le rêve, la plupart du temps.


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
1/5  (1/5)
Points: 10

MessageSujet: Une mauvaise journée. [WalterC.Dornez] Lun 8 Juin - 16:52

Le temps était pluvieux. Akihiro avait horreur de la pluie. Elle troublait la visibilité et effaçait des preuves. Et le ciel nuageux avait le don de le déprimer. Après une journée de travail difficile, le jeune homme rentrait chez lui, quelque peu épuisé. Plus tôt ce matin, il avait été appelé sur une scène de crime particulièrement lugubre dont il ne détenait que peu d'indices pour retrouver l'identité du tueur. Puis dans l'après-midi, il avait reçu dans son bureau un témoin plaidant dans une autre affaire. Mais alors qu'Akihiro s'était attendu à de bonnes nouvelles de la part de ce dernier, il fut déçu. En effet, le témoin lui avouait qu'il décidait de se rétracter.

Décidemment, il y avait des jours maudits pour les affaires. Si il avait été superstitieux, Akihiro aurait volontiers cocher cette journée dans son calendrier pour s'en méfier les prochaines années. Mais il en fit rien. Lorsqu'il atteint enfin la porte de son appartement, il se détendit, pensant pouvoir se relaxer avec un bon repas, après quoi il se pencherait sur ses enquêtes en coures la tête vide de tout parasitage.

Mais alors qu'il enfonça la clé dans la serrure de la porte, son portable sonna. Akihiro suspendit son geste en serrant les dents. Cette journée ne s'arrêterait-elle donc jamais ? Tandis que la sonnerie s'éternisait, l'enquêteur se décida enfin à répondre, plongeant furieusement sa main dans sa poche pour en ressortir l'objet maudit. Finalement, expirant profondément, il appuya sur l'icone verte.

"Allo?" demanda-t-il d'une voix lasse et monocorde.

A l'autre bout du fil, il reconnu un de ses collègues.

"Bonsoir, chef. Désolé de vous déranger si tard, mais un nouveau meurtre à eu lieu. Un corps a été retrouvé dans une rue pas très loin de chez vous."

"Un corps a été "retrouvé", dites-vous ? Il y a donc un témoin ?"

"Oui. C'est lui qui nous a appelé après avoir découvert la scène. Il est toujours là. Je pense que vous devriez venir entendre ses déclarations !"

Akihiro resta silencieux quelques secondes. Il prit connaissance de l'heure en regardant sa montre, puis demanda dans quelle rue il devrait se rendre.

Lorsqu'il entendit le nom de la rue, Akihiro haussa un sourcil. Effectivement, ce n'était pas loin de chez lui. Il vérifia que son carnet et son stylo se trouvaient toujours au fond des poches de son grand manteau, après quoi il reporta son portable a son oreille :

"J'arrive." Puis il raccrocha et rangea ce dernier dans la poche intérieur de son costume.

Alors qu'il s'apprêtait à se rendre sur la scène de crime, Le jeune homme s'aperçu que la pluie avait cessé. Tant mieux. Il pourrait s'y rendre à pied. Marcher le détendait.

10 minutes s'écoulèrent avant qu'Akihiro n'arrive à destination. Comme lors de chaque crime, ses collègues avaient verrouillé le perimetre, empêchant tout individu de piétiner l'endroit porteur d'éventuels indices. Certains policiers étaient déjà à l'œuvre, cherchant des empruntes et d'autres éléments susceptibles de les mettre sur une piste. La routine, en somme.

Jetant un coup d'œil aux alentours, Akihiro vit un homme habillé en civil parler avec deux de ses collègues. Très certainement le témoin. Contournant le perimetre interdit, il observa le civil de loin. L'homme paraissait de grande taille. Ses cheveux noirs se fondaient presque dans l'obscurité du soir. A en juger par la cravate et le costume qu'il portait, il n'y avait que deux choix quant au métier que ce dernier devait exercer : soi un poste propre dans quelques sphères haut placées, telle que banquier ou homme d'affaires, soi un métier plus bas, comme serveur ou majordome.

Après cette analyse grossière, Akihiro se décida à s'avancer. En arrivant à la hauteur de l'homme en cravate, il sorti sa plaque d'enquêteur et la présenta au témoin.

"Bonsoir, monsieur. Je suis l'enquêteur Ainoshi. Est-ce vous qui avez appelé le commissariat après avoir trouvé ce corps ?"

Akihiro espérait que l'homme avait des informations utiles pour l'enquête. Il n'avait pas envi d'une nouvelle affaire que s'éterniserait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am

Date d'inscription : 01/01/1970


MessageSujet: Re: Une mauvaise journée. [WalterC.Dornez] Mar 30 Juin - 22:43







Une mauvaise journée.




Il y a des jours où vous vous dites que vous feriez mieux de rester au lit... Où vous vous dites que rien ne va aller et que dormir est un bon remède pour empêcher ça. Mais vous vous levez quand même, pourquoi ? Aucune idée. Peut être parce que votre patron qui vous engueule vous manque. Ouais, on à tous eu des journée comme ça et Walter ne faisait pas exception à la règle. Il avait trouvé passablement déplaisante, entre des clients mécontent et râleurs et son employeuse qui passait son temps à gueuler comme un furet, il avait connu mieux. Fort heureusement pour lui, le prêtre avait apprit la patience avec le temps... Ce qui ne voulait pas dire qu'il n'avait pas besoin de se détendre de temps en temps. Et ce soir là paraissait parfait pour cela.
Un temps pluvieux, parfait. Walter aimait le mauvais temps. Tout était toujours plus calme dans ces moments, plus calme et plus vide. Les gens préféraient rentrer chez eux pour se mettre à l'abri. Tant mieux. Il y aurait moins de regard indiscret pour l'observer alors qu'il accomplissait sa basse besogne. Un meurtre, encore un. Pas que cela le dérangeait. Il savait qui il devait tuer, un membre d'un autre gang. Une raclure, une ordure qui ne valait pas mieux qu'un chien galeux... Mais un humain tout de même. Les démons n'étaient pas toujours ceux que l'on pensait après tout car en ce qui concernait la cruauté, les membres des gangs, bien qu'humains, avaient atteint un sacré niveau. Walter alluma sa cigarette tandis qu'il jetait un dernier coup d'œil au information qu'on lui avait donné sur sa cible. Adossé contre un mur, il lu la note qui lui avait été confié. Takeshi Kitano, membre des carré. L'homme aspira une bouffé de fumé avant d'utiliser son briquet pour mettre le feu à la note. Il aurait été dommage qu'on la retrouve. Il enfila ses gants et passa sa main sur le poignard qui était accroché à sa ceinture. Il aurait pu utiliser son arme à feu habituel mais il avait préféré la laisser cacher chez lui, il voulait une mort discrète et silencieuse pour sa victime. Il fallait juste qu'il pense à se débarrasser de l'arme après le meurtre... Enfin, il aurait le temps d'y réfléchir une fois son boulot accomplit. Sa victime n'allait pas tarder. A moins qu'elle soit habitué à louper ses rendez-vous. Oh oui... Il lui avait donner rendez vous. Pourquoi ? Pour un travail avec une "importante récompense". Une morte rapide et sans douleur... Lorsqu'on a passé sa vie à faire souffrir des innocents, c'était une sacré récompense.
Alors maintenant, il l'attendait, calmement, au bout d'une ruelle. Regardant les reflets qui dansaient sur la lame de son arme. Il ne devrait plus tarder...

- Alors parait-il que t'aurais un boulot pour moi ? J'te préviens, j'bosse pas pour que dalle.

Walter leva les yeux de son armes. La voix du nouvel arrivant fit apparaitre un sourire malsain sur ses lèvre.

- Ooooh, vous ne le regretterai pas, je vous le promet.

Son interlocuteur haussa un sourcil. Attendant patiemment la requête que Walter été censé lui confier. Ah... Le pauvre quand on y pense... Il ne s'attendait pas à se prendre un coup de poignard dans les côtes. Ce qui fut pourtant le cas. Alors que sa main gauche était calmement posé l'épaule de l'homme qui lui faisait face, d'un mouvement du poignet droit, il enfonça la lame jusqu'a son cœur. I sentit un liquide chaud coulé sur la main qui tenait l'arme et traverser son gant. Il murmura à l'oreille de sa victime :

- Bonne nuit...

L'homme s'effondra devant lui au moment pile où il retira le poignard de son corps comme un vulgaire chiffon. Walter ne regarda même pas le corps, fixant le bout sa lame de laquelle coulait un liquide écarlate. Le sourire sinistre qui illuminait son visage disparut tout d'un coup pour laisser place à une expression plus neutre, plus calme. Il s'agenouilla près du corps sans vie et ferma les yeux de sa victime en marmonnant un prière. Elle ne lui servirait pas à grand chose dans l'autre monde vu les atrocités qu'il avait dû connaitre mais c'était mieux que rien.

Walter se redressa lentement, portant sa main à la cigarette qu'il tenait dans la bouche pour en aspiré une nouvelle bouffée. Il regarda les alentours, personne. Puis il observa sa tenue, a part ses gants, il n'y avait pas la moindre trace de sang sur lui. Parfait. Une bouche d'égout se trouvait sur le trottoir, juste à côté du cadavre. L'homme y fit glisser son poignard. Il retira ensuite ses gants un à un et sortit son briquet. Il fallait éviter que quelqu'un ne les trouve. Il ne flamberait sans doute pas aussi bien que la son morceau de papier mais au moins il serait suffisamment abimer pour que ses empreintes digitales ne soit pas découvertes. Il alluma son briquet et y mit le feu. Les gant en flammes tombèrent au sol. Si l'humidité présente au sol à cause de la pluie empêchait le feu de bien prendre, les gents ne tardèrent pourtant pas à devenir aussi noirs que du charbon. Walter les fit donc glisser du bout du pied dans la bouche d'égout avec le poignard. Puis il sortit son portable et appela la police. C'était maintenant que les choses se jouaient.

La police ne tarda pas à arriver et avec elle son lot d'enquêteur. Walter fut retenu sur la scène du crime en tant que témoins, ce qui ne l'étonna pas le moins du monde. Tandis que deux policier l'interrogeaient, un troisième homme se présenta.

"Bonsoir, monsieur. Je suis l'enquêteur Ainoshi. Est-ce vous qui avez appelé le commissariat après avoir trouvé ce corps ?"

Walter observa le nouveau venu, un enquêteur tout ce qu'il y avait de plus basique, cheveux noir, yeux émeraude. Rien de bien surprenant ou original. Le prêtre avait arrêté de fumer, il avait jeté sa cigarette dans une poubelle non loin en attendant que la police arrive. Il avait évité de la laisser trop près du corps, on était jamais trop prudent. Même si la justice de cet endroit était connu pour être pratiquement inexistence, il suffisait qu'il tombe sur un homme faisant un minimum bien son travail et le moindre faux pas pouvait le perdre.

- C'est bien moi. Je me nomme Walter Charles Dornez.

Il tourna légèrement la tête vers la ruelle.

- Je vais vous dire ce que j'ai dit à vos collègues concernant la découverte du corps... Je travaille dans un restaurant non loin, mon service était terminé depuis un moment mais je suis resté dans le coin au cas ou. La patronne me rappelle parfois à la fin de mon service si un de mes collèges est absent voyez vous. Puis, je suis passé devant cette ruelle. J'ai entendu un bruit alors je suis allé voir par curiosité. Tout ce que j'ai eu le temps de voir, c'est un rat s'enfuyant et... le corps. J'ai alors appelé le commissariat sans perdre une seconde.


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre du mois !

I am
Messages : 497
Réputation : 4
Date d'inscription : 04/03/2015
Localisation : Entre la réalité et le rêve, la plupart du temps.


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
1/5  (1/5)
Points: 10

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée. [WalterC.Dornez] Lun 6 Juil - 13:05

Après qu'Akihiro est posé la question au témoin, celui-ci ne répondit pas tout de suite. Durant son silence, l'enquêteur avait la désagréable impression qu'il le toisait du regard, essayant de percer son expression impassible et de connaître ses pensées, comme Akihiro l'avait fait il y avait quelques minutes. Cela l'agaça quelque peu et jouait avec sa patience, mais il prit conscience de quelque chose : cet homme n'était pas un imbécile. N'importe quel autre civil normal dans cette ville aurait été soulagé de voir arriver la police, et plus que ravi de laisser la charge de ce corps à un enquêteur.

Mais cet homme se permettait de le juger avec distance, comme si il ne voyait en lui qu'une simple personne dont il essayait de savoir si elle était digne qu'il lui adresse la parole. Ne voulant pas perdre à ce petit jeu, l'enquêteur ne bougea pas et maintint le regard du témoin.

Enfin, ce dernier daigna parler :

"C'est bien moi. Je me nomme Walter Charles Dornez."

Ce nom était inconnu à Akihiro. Il devra penser à faire quelques recherches sur ce dernier, histoire de le connaître un peu plus.

Alors que l'enquêteur s'apprêtait à poser d'autres questions, comme il en avait l'habitude lors d'une déposition de témoins, le dénommé Walter poursuivit :

"Je vais vous dire ce que j'ai dis à vos collègues concernant la découverte du corps... Je travaille dans un restaurant non loin, mon service était terminé depuis un moment mais je suis resté dans le coin au cas ou. La patronne me rappelle parfois à la fin de mon service si un de mes collègues est absent voyez vous. Puis je suis passé devant cette ruelle. J'ai entendu un bruit alors je suis allé voir par curiosité. Tout ce que j'ai eu le temps de voir, c'est un rat s'enfuyant et... le corps. J'ai alors appelé le commissariat sans perdre une seconde."

Akihiro écouta Walter jusqu'au bout sans l'interrompre. Lorsque celui-ci eu fini, l'enquêteur trouva ce discourt cohérant, mais cela restait à vérifier. Cependant, bien que ce témoin et ses belles paroles étaient plausibles, quelque chose n'allait pas. Un détail ne plaisait pas à Akihiro, mais il ne parvenait pas à savoir lequel...Enfin, après deux secondes d'hésitations, l'enquêteur compris ce qui n'allait pas : ce témoin était beaucoup trop calme pour un civil trouvant un corps ensanglanté dans une rue. Deux choix s'offraient alors pour apporter une explication : soi cet homme était une personne insensible, peut-être même un sociopathe, soi ce dernier avait dans sa vie, d'une manière ou d'une autre, déjà eu affaire à des corps. Akihiro misa sur la deuxième option, car les chances de tomber sur un sociopathe dans une telle ville était extrêmement minces.

Avant d'aller plus loin dans l'interrogatoire, l'enquêteur se tourna vers un de ses collègues et lui demanda d'une voix suffisamment basse pour ne pas être entendu du dénommé Walter :

"Demandes si nous avons des informations sur un certain Walter Charles Dornez."

Le policier acquiesça et parti en direction d'une de leurs voitures pour passer un appel.

Bien sûr, il était bien trop tôt pour faire de ce Walter un coupable, ni même un suspect, mais Akihiro préférait savoir le maximum de choses sur les individus qui approchaient de près ou de loin à l'une de ses affaires.

Refaisant face au témoin, l'enquêteur poursuivit son interrogatoire :

"A quelle heure avez-vous trouvé le corps ? Et avez-vous vu ou entendu quelque chose d'anormal avant ou après que vous l'ayez trouvé ?"


Décidemment, cet homme ne lui plaisait pas beaucoup. De part certains traits et certaines manières, Akihiro avait l'impression que ce Walter lui ressemblait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am

Date d'inscription : 01/01/1970


MessageSujet: Re: Une mauvaise journée. [WalterC.Dornez] Sam 18 Juil - 14:36







Une mauvaise journée.




L'homme en face de Walter ne semblait pas ravi de se faire toiser de la sorte et il était facile de le comprendre. Personne n'aimait se faire prendre de haut par qui que ce soit et Walter lui même ne faisait pas exception à cette règle. Cependant, il fut ravi que son interlocuteur ne le coupe pas pour l'interroger comme il aurait pu le faire. Ceci dit, il était parfaitement conscient qu'il n'était pas sortit d'affaire pour autant. Ce policier semblait différent des autres, peut être souhaitait-il vraiment emprisonner les criminel de cette ville ? En temps normal, Walter aurait encourager cette entreprise, il aurait même été prêt à l'aider... Mais dans cette situation, c'était lui l'assassin, lui qu'on recherchait et il était hors de question qu'il baisse sa garde.

Juste après avoir pris son témoignage en compte, l'homme se retourna vers un de ses collègue pour lui murmurer quelque chose. Walter n'entendit rien mais en toute honnêteté, il se moquait bien de ce que pouvait demander l'enquêteur qui lui faisait face. Calmement, il attrapa son paquet de cigarette dans sa poche et en sortit une qu'il alluma rapidement. Cet interrogatoire risquait de durer plus longtemps que prévu alors autant se mettre à l'aise. Son interlocuteur se tourna de nouveau vers lui pour lui demander :

"A quelle heure avez-vous trouvé le corps ? Et avez-vous vu ou entendu quelque chose d'anormal avant ou après que vous l'ayez trouvé ?"

Il ne répondit pas tout de suite. Inspirant quelques bouffées de fumée. Il en profitait pour se mettre les idée au clair. La vérité ? Il avait trouvé le corps au moment de sa mort, normal, vu qu'il l'avait tué lui même. Évidemment, il n'avait aucune intention de dire ça à la police. Il avait patienté plusieurs minutes, presque quarante cinq, sans rien dire puis avait appelé la police. Au moins, grâce à ce laps de temps, un "tueur éventuel" aurait très bien pu s'enfuir et lui "trouver" cadavre. Walter saisit sa cigarette entre deux doigt. Jetant un coup d’œil à sa montre, il lança :

- Juste avant de vous appelez. Ça va bientôt faire vingt cinq minutes. Quant à si j'ai vu quelque chose d'anormal...


Walter fit de nouveau une pose. Inspirant une nouvelle bouffée en regardant dans le vide, comme s'il cherchait quelque chose dans sa mémoire.

- Non, rien dont je me souvienne en tout cas. Mais vous comprenez que voir un cadavre à pas mal accaparé mon attention et que je n'ai pas bien observé les lieux avant de vous appeler. J'ai sans doute manqué certaines choses que votre équipe ne manquera pas de remarquer, c'est certain.

Il avait dit ces mots tout a fait calmement. Pourtant, il n'avait pas pu s'empêcher de sourire intérieurement en prononçant la dernière phrase. Il savait pertinemment que l'équipe de trouverait rien. Enfin, normalement, en tout cas il avait tout fait pour. Et puis, jusqu’à preuve du contraire, il n'avait pas vu dans cette ville énormément de policiers prêts à beaucoup se creuser la tête pour des affaires comme celle-ci. Pourtant, cette fois les choses semblaient différentes...


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre du mois !

I am
Messages : 497
Réputation : 4
Date d'inscription : 04/03/2015
Localisation : Entre la réalité et le rêve, la plupart du temps.


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
1/5  (1/5)
Points: 10

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée. [WalterC.Dornez] Dim 19 Juil - 11:46

Après avoir posé sa question, le dénommé Walter prit à nouveau son temps pour répondre, fumant paisiblement sa cigarette.

Décidemment, Akihiro se demanda s'il s'agissait là d'insolence de la part de cet homme, ou bien cela n'était qu'une habitude. Quitte à jouer au plus fin, l'inspecteur pouvait être de la partie. Il freina donc son impatience et continuait à regarder le témoin droit dans les yeux, à la recherche de la moindre expression parasite.

Enfin, expirant ses bouffées de fumée, Walter répondit calmement :

"Juste avant de vous appeler. Ca va bientôt faire vingt cinq minutes. Quant à si j'ai vu quelque chose d'anormal..."

Akihiro n'aimait pas beaucoup cette phrase en suspend. Cela avait de forte chance de signifier qu'aucun élément anormal n'était parvenu aux yeux ou aux oreilles de Walter. Cependant, en voyant ce dernier faire une pose dans son discourt, l'enquêteur espérait qu'il viendrait dans la mémoire du témoin un détail qui l'aiderait dans son affaire.

Finalement, ce dernier reprit :

"Non, rien dont je me souvienne en tout cas. Mais vous comprenez que voir un cadavre à pas mal accaparé mon attention et que je n'ai pas bien observé les lieux avant de vous appeler. J'ai sans doute manqué certaines choses que votre équipe ne manquera pas de remarquer, c'est certain."

Akihiro fit une moue intérieure. Pas d'élément nouveau. Il sentait que cette affaire risquait de durer encore un peu. Cependant, sans savoir pourquoi, il n'aimait pas beaucoup la dernière phrase du discourt de ce Walter. Il avait la désagréable impression que qu'on le brossait dans le sens du poil. Peut-être n'était-ce qu'une fausse impression, mais il préféra garder ce détail en tête.

N'ayant presque plus de questions, Akihiro serait obligé de laisser repartir ce témoin, après bien entendu que ce dernier ai signé sa déposition. Mais intérieurement, l'enquêteur n'était pas presser de le laisser partir. Le calme apparent de cet homme après avoir trouvé un cadavre l'interpelait toujours et lui déplaisait.

Cette fois si, ce fut à son tour de prendre son temps. Fixant Walter droit dans les yeux, il lui demanda après un long moment de silence :

"Vous faites preuve d'un grand calme après avoir trouvé un corps ensanglanté. Comment expliquez-vous cela ? Avez-vous déjà eu rapport avec des cadavres ? Quel métier exerciez-vous avant de travailler ici ?"

Peut-être ce témoin avait-il des antécédents. Auquel cas, il y avait très peu de chances pour que ce dernier les lui raconte ouvertement. Il devrait très certainement attendre que son collègue revienne avec les informations demandées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am

Date d'inscription : 01/01/1970


MessageSujet: Re: Une mauvaise journée. [WalterC.Dornez] Mar 11 Aoû - 13:34







Une mauvaise journée.




L'inspecteur ne semblait pas satisfait des réponse de Walter mais quoi de plus normal ? Après tout, il ne lui avait donné aucune informations utiles. Ils lui avait juste refiler un cadavres. Ça allait être une bonne journée pour lui. Quoi qu'il en soit, l'homme ne semblait pas près à le laisser partir, ce qui ne dérangeait pas vraiment Walter à vrai dire. Il n'était pas spécialement occupé, donc il aurait au moins de quoi se distraire et de toute façon, partir précipitamment était le meilleur moyen de créer des soupçons. Soupçons qu'il préférait éviter même si l'enquêteur semblait déjà en avoir quelques un. Ce dernier finit d'abord par lui demander :

"Vous faites preuve d'un grand calme après avoir trouvé un corps ensanglanté. Comment expliquez-vous cela ? Avez-vous déjà eu rapport avec des cadavres ? Quel métier exerciez-vous avant de travailler ici ?"

Aspirant une nouvelle bouffé de fumée, Walter lança un regard désintéressé vers on interlocuteur. Il se demandait bien ce que l'inspecteur pouvait imaginé dans sa petite tête. Que c'était un tueur à gage ? Ou un croquemort ? En tout cas, il ne devait pas se doutait qu'il avait été, et qu'il l'était toujours, prêtre. Cette pensée le fit sourire. Comment l'homme en face de lui réagirait-il en l'apprenant ? Avec un ton neutre qui trahissait une certaine moquerie, il répondit :

- Oh really ? Vous avez un sens de l'observation des plus impressionnant.

Malgré ces mots, il n'avait rien à cacher à ce sujet. Aussi ne vit-il aucune objection à lui répondre. Après tout, ça n'allait rien révéler par rapport à son meurtre.

- Pour tout dire, je ne viens pas du japon, je pense que ça se voit.

Il faisait surtout référence à son accent, qui ne voulait toujours pas partir. D'un autre côté, il préférait peut être ça. Son pays natal lui manquait et son accent, bien différent de ceux d'ici, le lui rappelait de temps en temps. Mais ce n'était pas le moment d'être nostalgique.

- En vérité je viens d'Angleterre et il se trouve que j'étais prêtre là-bas. Il m'est donc arrivé plusieurs fois de participer à des enterrements. Et puis vous savez, vous avez vu un cadavre, vous les avait tous vu. C'est plutôt les vivants qui m'inquiètent dans ces moments là. Cela répond-t-il a votre question ?

Walter ponctua sa phrase en fixant l'inspecteur,  haussant un sourcil d'un air interrogateur.

© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre du mois !

I am
Messages : 497
Réputation : 4
Date d'inscription : 04/03/2015
Localisation : Entre la réalité et le rêve, la plupart du temps.


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
1/5  (1/5)
Points: 10

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée. [WalterC.Dornez] Dim 16 Aoû - 12:54

Le dénommé Walter aspira une nouvelle bouffé de fumée. Décidemment, ce petit jeu amusait Akihiro. Les deux hommes semblaient se toiser sans cesse, pesant le pour et le contre de chacune de leurs questions et réponses.
Lorsqu'il répondit, il parut à l'inspecteur déceler une pointe de sarcasme dans la voix de son interlocuteur.

"Oh really ? Vous avez un sens de l'observation des plus impressionnant."

Bien que ce ton moqueur agaçait quelque peu Akihiro, il essaya de n'en rien montrer. Tapotant discrètement sur son carnet avec son stylo, il continua de regarder fixement Walter dans les yeux. Ce dernier repris :

"Pour tout dire, je ne viens pas du Japon, je pense que ça se voit."

Effectivement, maintenant qu'il le disait, l'inspecteur avait eu quelques soupçons à ce sujet. Le témoin s'exprimait toujours avec un certain accent. Léger, certes, mais suffisamment présent pour qu'on puisse le remarquer. Ce dernier continua :

"En vérité je viens d'Angleterre et il se trouve que j'étais prêtre là-bas. Il m'est donc arrivé plusieurs fois de participer à des enterrements. Et puis vous savez, vous avez vu un cadavre, vous les avez tous vu. C'est plutôt les vivants qui m'inquiètent dans ces moments là. Cela répond-t-il à votre question ?"

Un ancien prêtre. Voila qui expliquait partiellement la chose. "Vous avez vu un cadavre, vous les avez tous vu" ? Voila une phrase bien étrange. Certes, les corps se ressemblaient tous, mais il y avait une différence à voir un homme propre et habillé allongé à coté d'un cercueil, et un cadavre ensanglanté trouvé en pleine rue, une expression de douleur sur le visage. Cela étant, peut-être cet homme n'était pas d'une faible constitution, et ne se laissait pas facilement atteindre par la panique.
Remettant son stylo et son carnet dans sa poche, Akihiro posa une nouvelle question au témoin :

"Oui, cela répond quelque peu à ma question. D'Angleterre, dites-vous ? Vous en êtes bien loin. Puis-je savoir comment vous avez quitté votre fonction de prêtre anglais, pour devenir serveur au Japon ? Avouez qu'il y a un certain chemin à parcourir, tant sur le plan des kilomètres que sur un plan social."

En effet, cela l'intéressait. Les prêtres n'étaient en général pas mal loties, leur conditions de vie étaient parfaitement acceptables. Pourquoi cet homme y avait-il renoncé pour un poste de moindre condition, dans un endroit où tout et tout le monde lui étaient inconnues ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am

Date d'inscription : 01/01/1970


MessageSujet: Re: Une mauvaise journée. [WalterC.Dornez] Sam 29 Aoû - 17:46







Une mauvaise journée.



L'inspecteur ne semblait pas ravi du ton pris par Walter bien qu'il essaya de ne rien laisser paraitre. Enfin, c'était parfaitement compréhensible, le serveur lui-même n'aurait pas apprécié . Rangeant son stylo et son carnet, l'homme semblait tout de même être un peu surpris par la réponse qu'on lui avait donnée mais ne se laissa pas démonté pour autant. Bien au contraire, il enchaina rapidement sur une nouvelle question :

"Oui, cela répond quelque peu à ma question. D'Angleterre, dites-vous ? Vous en êtes bien loin. Puis-je savoir comment vous avez quitté votre fonction de prêtre anglais, pour devenir serveur au Japon ? Avouez qu'il y a un certain chemin à parcourir, tant sur le plan des kilomètres que sur un plan social."

Walter eut un petit sourire amusé.

- Mais c'est que vous commencez à enquêter sur ma vie privée inspecteur.

Ceci dit, Walter comprenait parfaitement l'interrogation de son interlocuteur. Il y avait tant de différences entre cette ville et son pays d'origine, tant de raisons de ne pas rester dans un endroit pareil. Cependant, en venant ici, il espérait pouvoir aider à faire descendre la criminalité autant que possible. C'est vrai que pour y arriver il utilisait des moyens peu orthodoxes comme le meurtre, des moyens qu'il regretterait sans doute plus tard. Mais lorsqu'on se donne un but, il faut bien l'accomplir, non ? Peu importe les obstacle, la fin justifie les moyens comme on dit. Finalement, après quelques minutes de blanc, il se décida à répondre sur un ton évasif :

- Qui sait ? La vie nous conduit parfois là où on si attend le moins, mais je suis certain qu'elle nous conduit la où il le faut. Disons simplement que j'aime voyager et rester un certain temps dans les endroit que je visite pour "mieux les connaitre". Je compte repartir d'ici lorsque j'estimerais que j'ai fait ce que j'avais à faire.

Chose qui risquait de prendre un certain temps vu l'état de cette ville. Et en parlant de temps...

- Navré de couper court à notre conversation inspecteur, mais j'aimerais rentrer chez moi. Avez vous encore besoin de mon aide pour quoi que ce soit ou suis-je libre de partir ?

Tout en disant ces mots, il écrasa sa cigarette, plutôt ce qu'il en restait, contre un mur pour l'éteindre. De toute façon, il ne voyait pas qu'elles autres questions l'inspecteur pouvait lui poser pour l'instant. A part peut-être lui faire remplir une déposition, et encore.


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membre du mois !

I am
Messages : 497
Réputation : 4
Date d'inscription : 04/03/2015
Localisation : Entre la réalité et le rêve, la plupart du temps.


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
1/5  (1/5)
Points: 10

MessageSujet: Re: Une mauvaise journée. [WalterC.Dornez] Mer 23 Sep - 14:32

Le petit sourire que Walter lui adressa ne plus qu'à moitié à Akihiro. Ce dernier pouvait parfaitement être narquois, mais il pouvait également être le signe que sa question gênait son interlocuteur. Aurait-il visé juste ?

"Mais c'est que vous commencez à enquêter sur ma vie privée inspecteur."

C'est mon métier, se dit l'enquêteur. Je pourrait également fouiller ton passer, si je le voulais. Mais il garda ses pensés pour lui.

"Qui sait ? La vie nous conduit parfois là où on si attend le moins, mais je suis certain qu'elle nous conduit là où il le faut. Disons simplement que j'aime voyager et rester un certain temps dans les endroits que je visite pour "mieux les connaître". Je compte repartir d'ici lorsque j'estimerais que j'ai fais ce que j'avais à faire".


Jolie tirade, se dit Akihiro. Mais il n'était pas censer croire tout ce que son témoin pouvait raconter sur sa vie, vu qu'il n'y avait aucun moyen de le prouver. Cependant, il préférait tout de monde prendre ses dires en compte, et nota quelques phrases dans son carnet.
Walter reprit alors la parole :

"Navré de couper court à notre conversation inspecteur, mais j'aimerais rentrer chez moi. Avez vous encore besoin de mon aide pour quoi que ce soit ou suis-je libre de partir ?"

Akihiro regarda son témoin. Pourquoi, seriez-vous pressé ?, se dit-il. Vous attendez que la porte de sortie s'ouvre légalement, mais voyant que cela ne se fait pas, vous me forcez poliment à l'ouvrir ? Peut-être n'en était-il rien, mais l'inspecteur restait sur ses gardes.

"Navré de vous décevoir, Mr Dornez, mais je vais devoir vous demander de m'accompagner au poste pour signer votre déposition. Une simple formalité, mais qui peux être longue, parfois."

Montant dans sa voiture, son témoin à l'arrière, Akihiro prit la route du commissariat. Pendant le chemin, il ne dit mot, et réfléchit à sa discussion avec le dénommé Walter, récapitulant ses éléments.
Un prêtre étranger arrive à Ikebukuro, une ville japonaise. Le Japon, un pays peu connu pour son catholicisme. Dans cette ville immense, un meurtre se produit, dans une rue proche du restaurant où travail ce prêtre. Notons donc un étrange changement de profession. Walter dit attendre parfois dans les alentours, des fois que sa patronne ai besoin de son aide. Curieux hasard. Finalement, le prêtre est le seul témoin ayant trouvé ce mort. Certes, il a appelé les flics, mais toisait ses derniers, ni affolé, ni choqué par ce qu'il venait de voir. Il lui avait semblé avoir lu du mépris et de l'amusement dans ses yeux lors de leur entretien, se moquant presque des questions que je lui posais. Il prétendait que les flics avaient mis environs 20 minutes avant d'arriver. On a le temps d'en faire, des choses, en 20 minutes. Et finalement, cet étranger me dit : "je compte partir d'ici lorsque j'estimerais que j'ai fait ce que j'avais à faire". Bien sur, il peux s'agir de n'importe quoi, mais...
Cela faisait beaucoup trop de coïncidances aux yeux de l'inspecteur.
Finalement, ils arrivèrent au commissariat. Emmenant le témoin dans son bureau, Akihiro prit la déposition de Walter. Au moment de signer, un homme entra dans la salle. Il s'agissait du policier à qui l'enquêteur avait demandé de trouver plus de détails sur Walter. Ce dernier lui fit signe de venir.

Akihiro se leva et grommela un "Excusez-moi." au témoin, avant de suivre l'agent. Une fois sortit, ce dernier lui dit :

"J'ai fais des recherches, mais nous n'avons aucun éléments concernant ce Walter Dornez. Par contre, nous avons trouvé l'identité de la victime. Il s'agissait d'un membre du gang Black. Et pas des moindres ! Il a mené plusieurs meurtres et kidnappings. Il était recherché de nos services."

A ces mots, Akihiro resta figé. La victime n'était donc pas à plaindre. Cela serait-il la clef de l'affaire ? Un prêtre arrive dans un pays où il n'a rien à faire, trouve un emploi des plus médiocres et est le seul témoin d'un meurtre qui se produit non loin d'une rue de restaurants ? "Je compte repartir d'ici lorsque j'estimerais que j'ai fait ce que j'avais à faire". Serait-ce donc ça ? Bien que peux connaisseur du catholicisme, Akihiro savait que cette religion "prêchait le bien". Ce Walter serait-il venu ici, à Ikebukuro, une ville rongée par la criminalité, pour faire plus que prêcher le bien ? Cela expliquerait beaucoup de choses, notamment pourquoi son témoin semblait se moquer de lui. Regardant par la vitre, l'enquêteur fixait Walter. Bien que n'ayant pas de preuve, il était persuadé d'avoir comprit les motivation de Dornez.

"Il est doué..." chuchota-t-il pensivement.

"Pardon ?" demanda l'agent.

"Rien. Bon travail"

Sur ce, Akihiro rentra dans son bureau. En effet, il était doué. Voila d'où venait cette moquerie et cette expression d'ennui en fumant sa cigarette. Walter savais pertinemment qu'aucune preuve ne serait retrouvées. Raccompagnant ce dernier à la sortie, l'inspecteur ne pouvait s'empêcher de sourire intérieurement. Bien qu'il était charger d'arrêter les criminels, il ne pouvait s'empêcher de reconnaître l'intelligence et la cause de ce criminel précis. Et pourquoi, s'il vous plaît, aurait-il essayer d'arrêter un homme qui avait le même but que lui : nettoyer cette ville ?
Arrivé sur les escaliers devant l'entrée du commissariat, Akihiro fit face à Walter.

"Voila, vous pouvez partir et...faire ce que bon vous semble. Je vous souhaite bon courage pour faire ce que vous avez à faire avant de partir d'ici. Je pense que nous nous reverrons."

Ho oui, ils allaient se revoir. Peut-être même plus vite qu'il ne le pensais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une mauvaise journée. [WalterC.Dornez]

Revenir en haut Aller en bas

Une mauvaise journée. [WalterC.Dornez]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]
» Une très mauvaise journée...
» - Mauvaise Journée - [PV Kenza]
» Mauvaise journée... (Pv Evan Grant)
» Une tres mauvaise journée ... ft Plumia et Elpheus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! :: Zone de RPG :: Le grenier-