AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durarara!!
Bienvenue sur Durarara!! Return's!!, basé sur le manga Durarara. N'hésite pas à donner ton avis sur le forum dans la section Questions, Suggestions & Aide, et si le forum te plaît, de t'inscrire ! C'est avec plaisir que nous t'accueillerons sur ce forum déjanté qu'est Drrr!! Return's!!


AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons quelqu'un pour jouer Anri Sonohara de toute urgence ! N'hésitez pas à prendre les personnages secondaires qui ne demandent qu'à être joués ! ^.^

Partagez|

[x] no hard feelings, okay? ••• misaki & akihiro & setsuna.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: [x] no hard feelings, okay? ••• misaki & akihiro & setsuna. Mar 16 Juin - 10:22

cc:
 


Le craquement de l'os qui brise accompagné de hurlement assourdissant qui va avec ne me lassera visiblement jamais. Je peux pas m'empêcher de rire en entendant XXX me supplier pour que je le laisse tranquille en pleurant tellement que ce qu'il dit est pratiquement inaudible. En plus, je n'ai encore rien fait, je fais si peur que ça ? Quand même—quoique, c'est bon pour ma réputation ça. Je prends plus ou moins gentiment les lunettes de ma victime avec un sourire satisfait et force au milieu pour que la paire de lunettes se brise en deux en s'écrasant sur le sol sous les yeux désespérés de leur propriétaire. Haha, qu'est-ce que c'est drôle, ce genre de regard—pour lui faire abandonner tout espoir de les réparer d'une quelconque manière, je les écrase violemment en m'approchant de lui ; le bruit du verre qui casse aussi, est très amusant.

Mais je vais pas me contenter de ça, bien évidemment.

Alors je le relève en tirant d'un coup sec son bras droit—c'est celui-là son bras dominant, non ? De toute façon quoiqu'il arrive ça fera mal—avec la tête de con qu'il a... Je lui souris gentiment—le genre de sourire qui n'annonce rien de bon venant de personnes dont je fais partie (honnêtement je souris sans mauvaises intentions seulement à Akira, c'est la seule personne avec qui j'entretiens un réel lien, hm). Alors—comment je vais le faire, huh. Je pourrai simplement forcer sur un mur comme je le fais d'ordinaire (j'ai pas besoin de trop forcer), mais là j'en ai pas à proximité et j'ai pas envie de me trimbaler avec un type qui se pisse dessus juste en me voyant, ça va très vite me casser les couilles sinon. Je pourrai simplement le coucher par terre et forcer—efficace et direct. Tremblant comme une feuille, XXX ferme les yeux comme s'il se préparait à prendre un coup de ma part. Oh—c'était pas dans mes intentions mais c'est si gentiment demandé, ça serait méchant de ma part de refuser. Du coup—bam, même s'il a plus ou moins venu venir, il est sonné donc ça va être plus facile.

▬ Tu t'es déjà cassé un os ?
▬ H-Huh...?


Il ne comprend pas tout de suite (il est con ou c'est juste parce qu'il vient de se prendre un coup?). J'ai envie de croire les deux parce que c'est une tapette et que toutes les tapettes sont connes—de mon point de vue (—sauf Akira). Je le repose violemment sur le sol, toujours en gardant le bras droit en main avec un petit sourire satisfait. Je me craque les doigts avant puis je presse très fort sur son coude en tordant son bras de sortes à ce qu'il fasse un angle droit—dans le mauvais sens, bien sûr—. Je force force force—

Crac.

J'entends un craquement d'os et le hurlement qui va avec résonner dans mes oreilles. Cette fois-ci c'est un rire sadique-satisfait qui s'échappe de mes lèvres.

▬  Maintenant, oui ! Ça fait comment ? Tu te sens plus doué en maths maintenant ? Tu vas pouvoir utiliser ton bras en tant qu’équerre ! Tu vas enfin pouvoir servir à quelque chose ! C'est pas génial ça ?

J''appuis sur son bras cassé ce qui le fait encore hurler—ce qui me fait encore plus rire. Chacun son truc—tout ce qu'il fait cependant, c'est hurler « ça fait mal » « aidez-moi » « urghhhh ». Des trucs que j'ai l'habitude d'entendre—c'est très ennuyeux du coup, c'est limite si j'ai envie de bailler. C'est une routine presque. Puis quand même, je lui ai posé une question, c'est la moindre des politesses de me répondre, surtout à moi ! Si c'était une caillera des bacs à sables ok, si c'était un flic ok, si c'était l’Empereur ok, mais me répondre à moi c'est quand le minimum ! C'est beau l'innocence... Si j'avais les moyens je lui aurai carrément couper le bras pour lui servir de leçon. Si c'est son bras dominant en plus...

Non ?, d'un ton froid.

Comment ça je suis énervé ? Pas du tout—c'est juste pour lui faire peur ! Même si je suis un peu irrité aussi, certes.

▬ O-O-O-Oui—
▬  Bah voilà, c'était pas compliqué!


Voilà, maintenant que j'ai eu ma réponse, mon sourire revient, et j'en profite pour dégager le bras gauche tenant l'autre bras, pour le prendre et le secouer un peu n'importe comment.

▬  Oh c'est tout mou! Trop drôle !

Je continue de le secoue pendant un très long moment, en riant riant riant à un point où je commençais à avoir des crampes—

▬  Bon—j'ai des choses à faire moi, à la prochaine ! Si tu veux passer le temps secoue ton bras, c'est très drôle !

Et puis du coup ce connard a porté plainte.

Franchement, c'était prévisible en fait, il fait partie de ces connards de fils à papa. Mais moi du coup je suis dans la merde—ma mère m'a assassiné putain, quand les flics lui ont dit « votre fils a pété un bras et ses lunettes à un de ses camarades », la première chose qu'elle a fait c'est m'arracher mes cheveux—rip cheveux—et exploser mon téléphone contre le mur—mon précieux téléphone... ! Puis bon après, la routine quoi, plus de télé, de jeux vidéo, de sorties, et cetera et cetera—enfin voilà, coupé du monde pendant un très long moment en gros. Qu'est-ce que je vais faire de ma vie moi... Essayer de me défendre ? Haha ! Juste à cause d'une victime fils à papa... Tss, ça m'apprendra à il y allait à l'aveugle. J'ai toujours mes bougies non... ? Et mon précieux briquet—caché pour ne pas que ma mère ne me le vole, donc.

Du coup voilà, comme j'ai dix-huit ans, je vais passer devant le tribunal, quelle galère... Ma mère a pris un avocat et compagnie mais haha, c'est évident que c'est moi, et si ce n'est pas eux qui le disent c'esr moi qui le fera. Dommage pour cette pauvre avocate bidon, de défendre quelqu'un comme moi—elle s'en remettra, probablement.


Dernière édition par Misaki Natsuki le Ven 2 Oct - 10:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maîtresse suprême

avatar
I am
Messages : 836
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 15
Localisation : Quelque part. ~


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 25

MessageSujet: Re: [x] no hard feelings, okay? ••• misaki & akihiro & setsuna. Mar 16 Juin - 12:18

Navrée du dérangement, mais je préfère prévenir. Il serait en effet utile de mettre un [x] ou un ! devant le titre.
Sachez qu'en raison de sa nature "violente", le RP sera surveillé si jamais il doit être classé en +15. Merci de votre compréhension (:

________________________

The journey toward evil begins with a single step
Izaya t'énerve en #c02222
(c) Zerochan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.org

Membre du mois !

avatar
I am
Messages : 497
Réputation : 4
Date d'inscription : 04/03/2015
Localisation : Entre la réalité et le rêve, la plupart du temps.


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
1/5  (1/5)
Points: 10

MessageSujet: Re: [x] no hard feelings, okay? ••• misaki & akihiro & setsuna. Lun 29 Juin - 18:16

Akihiro soupira. Ce gamin était une plaie ! Ce matin, l'inspecteur avait été appelé par ses collègues pour amener cette graine de racaille jusqu'au commissariat.
On lui avait rapporté plus tôt dans la journée que ce gosse avait brisé le bras d'un de ses camarades. Après quoi, la victime avait porté plainte. Certes, la police ne se dérangeait pas pour la moindre bagarre éclatant dans une cour de récré, mais un tel acte de violence de sang froid provenant d'un individu aussi jeune n'avait pas laissé Akihiro indifférent. Un tel acte de la part d'un jeune garçon de 18 ans ne laissait aucun doute quant à son comportement futur. Aucun doute là-dessus ! L'inspecteur avait déjà eu affaire à des personnes de ce style-là. Cela commence jeune, puis s'accentue en grandissant. De parfaits criminels à venir. Akihiro avait donc décidé de ne pas négliger ce cas et de mettre les points sur les "I" le plus vite possible.
Il avait pu constater par lui-même : la victime avait bel et bien le bras cassé, et l'agresseur lui avait été présenté menotté. Akihiro l'avait par la suite emmené au commissariat pour un interrogatoire plus approfondit, bien qu'il était quasiment sûr de connaître d'avance les réponses. Ce genre d'individu n'aimait pas nier leurs actes, aussi vils soient-ils.
Il avait horreur de ce genre de personne. Elle fait le mal et se vante de cela. En général, plutôt que d'essayer de prouver leur innocence, l'accusé préférait faire savoir qu'il était l'auteur du crime.

Akihiro ne comprenait pas que l'on puisse considérer un vil agissement comme un chef-d'oeuvre, et s'en proclamer le créateur. Il espérait cependant que ce garçon serait différent. Peut-être que son jeune âge lui permettrait de se reprendre avant qu'il ne soit trop tard. Son casier judiciaire n'en restera pas moins rempli d'une activité délinquante.

Une fois arrivé au commissariat, Akihiro emmena le jeune coupable en salle d'interrogatoire, après avoir noté son nom, prénom, adresse...bref toute la procédure.

Arrivé devant la porte, l'enquêteur alluma la lumière, poussa le jeune garçon appelé Misaki toujours menotté à l'intérieur et le fit s'assoir sur une chaise. L'endroit était vide de tout meuble hormis une table et deux chaises au centre. Des néons blancs les éclairaient. Akihiro avait toujours trouvé cette ambiance sinistre, mais il s'y plaisait. L'interrogé se sentait démuni, nu et seul dans ce genre de situation. Des murs blancs, un sol gris, une lumière excessive...tout était parfait. Au fond de la salle, un grand miroir sans tint permettait, lors de certaines affaires, de laisser quelques personnes concernées d'assister au déroulement de la situation.

Mais pour l'instant, il n'y avait personne, Akihiro le savait. La mère de Misaki n'avait pas voulu assister. Il ne pouvait l'en blâmer. Cependant, une personne manquait à la scène. L'avocat employer pour défendre le jeune garçon. Certes, cela n'était pas un tribunal, mais il fallait décider si les preuves étaient suffisantes pour traîner ce jeune imbécile en justice.

Akihiro regarda sa montre. L'avocat était en retard. Il n'aimait pas ça. L'enquêteur aimait la ponctualité. Il prit alors la chaise vide, la plaça derrière la table en face de Misaki, le dossier en avant et s'y installa à califourchon. Regardant le jeune garçon, il essaya de sonder son regard. Le peu de conscience qu'il y vit l'attrista. Misaki ne semblait pas regretter le moins du monde ce qu'il avait fait. Plus que cela, il semblait avoir dans ses yeux une lueurs enjouée. Peut-être se trompait-il, mais l'enquêteur aurait parié que tout cela l'amusait. Sans doute être amené au commissariat ne lui paraissait pas plus problématique qu'une réunion de parents d'élèves.

Soudain, Akihiro entendit des pas dans le couloir qui menait à la salle. Se levant, il s'avança vers la porte, espérant qu'il s'agissait bien là de l'avocat, que tout ceci puisse enfin commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: [x] no hard feelings, okay? ••• misaki & akihiro & setsuna. Ven 10 Juil - 21:33

Setsuna marchait en direction du commissariat. Elle était en retard. Or, il y avait une chose qu’elle détestait en ce bas-monde, c’était être en retard. Certes il ne s’agissait de guère plus de cinq minutes, mais cela l’énervait. Le metro d’Ikebukuro était bondé, et un abruti s’était amusé à tirer le signal d’alarme, ce qui avait interrompu le trafic pendant quelques temps, rendant Setsuna en retard. Elle tourna dans la rue du commissariat en regardant sa montre, effectivement elle aurait 5 à 6 minutes de retard, espérons que les policiers ne soient pas trop pointilleux ni agaçants avec ça, le fait qu’elle soit en retard l’énervait déjà suffisamment. Bon, le dossier d’aujourd’hui. Un gamin qui fait sauter le coude à un autre dans la cours de récréation. C’était courant les bagarres à l’école, mais la ce gamin avait innové. Gamin, il avait tout de même 18 ans mais ce comportement n’était pas très mature. Certes il était drôle et autrement plus amusant de faire sauter l’articulation de son camarade, mais il était idiot de le faire en pleine cours, devant tout le monde. Setsuna rentra dans le commissariat et commença à arpenter les couloirs pour aller vers la salle d’interrogatoire. Il faudrait lui trouver une stratégie efficace pour la defense de ce gosse et ce n’était pas evident. Elle arriva devant la salle ou elle était attendue. Vu son retard elle frappa mais entra immédiatement.

“Bonsoir Messieurs, excusez le retard, le metro n’est plus fiable de nos jours.”

Le policier avait un air excédé par le retard visiblement. Setsuna n’avait pas envie d’en parler, cela l’énervait suffisamment elle-même d’être en retard, elle enchaina donc immédiatement tout en tendant la main pour la serrer.

“Vous semblez avoir l’air de vouloir faire vite, mais je ne me suis pas encore entretenue avec mon client, je vous prierais de m’en laisser le temps”

Elle soutenait son regard de manière franche, ça devrait le dissuader d’enchainer sur son retard.
Revenir en haut Aller en bas

Membre du mois !

avatar
I am
Messages : 497
Réputation : 4
Date d'inscription : 04/03/2015
Localisation : Entre la réalité et le rêve, la plupart du temps.


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
1/5  (1/5)
Points: 10

MessageSujet: Re: [x] no hard feelings, okay? ••• misaki & akihiro & setsuna. Dim 12 Juil - 18:51

Les bruits de pas de rapprochaient rapidement. De plus en plus. Enfin, quelqu'un frappa des coups secs à la porte, mais avant qu'Akihiro n'est eu le temps d'autoriser la personne à entrer, cette dernière passa le seuil. C'était une femme. Plutôt jeune, semblait-il. Et énervée. En voyant sa chemise, l'enquêteur compris qu'il s'agissait là de l'avocat, en conséquent l'avocate, tant attendu.
Cette dernière dit alors d'une voix vive :

"Bonsoir Messieurs, excusez le retard, le metro n'est plus fiable de nos jours."

Malgré lui, Akihiro la foudroya du regard vis-à-vis du retard de cette dernière. Il ne comprenait pas comment une personne aussi intraitable qu'un avocat de la défense pouvait se laisser avoir par le temps.

Alors qu'il s'apprêtait à lui lancer un "vous êtes en retard" sans plus de cérémonie, la jeune femme s'avança vers lui et tendit la main, tout en continuant dans son élan :

"Vous semblez avoir l'air de vouloir faire vite, mais je ne me suis pas encore entretenue avec mon client, je vous prierais de m'en laisser le temps."

Akihiro ravala son agacement, puis porta lentement sa main à celle de l'avocate. Il serra doucement, mais fermement, sans cesser de regarder cette dernière droit dans les yeux, de sorte à ce qu'elle comprenne son irritation sans pour autant revenir là dessus.

Oubliant cela, l'enquêteur revint à l'affaire qui els avait réunie ici. Certes, l'avocate n'avait pas eu le temps d'élaborer une quelconque stratégie de défense avec son client.

Connaissant la procédure, Akihiro savait que c'était dans le droit de la jeune femme de demander un temps de préparation avant que ne commence les choses sérieuses.

S'apprêtant à sortir, il regarda sa montre, et régla cette dernière sur 15 minutes. Bien sûr, il ne laissait pas un quart d'heure à l'avocate et au jeune Misa pour s'entretenir, mais mesurait le temps que ces deux derniers mettraient à se décider sur la marche à suivre. Il savait que plus une décision était prise rapidement, plus il y aurait d'erreurs dans la stratégie mise au point.

La montre émie un petit "bip", et le chrono commença.

"Faites vite." Dis froidement Akihiro.
Alors qu'il se dirigeait vers la porte qui conduisait dans la salle derrière le miroir sans teint, il s'arrêta et se retourna doucement. Regardant à nouveau la jeune femme dans les yeux, il lui demanda :

"Au fait, quel est votre nom ?"

Il noterait son nom par la suite dans son carnet. Akihiro aimait savoir à qui il avait affaire, ennemi ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: [x] no hard feelings, okay? ••• misaki & akihiro & setsuna. Jeu 16 Juil - 12:35


Visiblement, le flic n'a pas l'air de m'aimer. Si ça se trouve je vais m'en prendre une... Après tout c'est un policier, il ne va pas se retenir, puisque bon, “c'est un flic”. Toutou de l'État et tout ça... Je me demande ce qu'il se passe dans leur tête... “Oh je vais me servir de mon poste pour tabasser des gens” ou “Je ne jure que par la justice et je vais arrêter les méchants!”? ... La plupart du temps, c'est quand même la première option. Tant pis, en fait j'ai un peu l'habitude, vu qu'on se venge souvent sur moi. Mais un adulte ça doit être bien plus puissant... huh. Il va peut-être me casser le bras moi aussi. “Ça fait mal, hein? Alors ne refais plus ça, d'accord?”. Pfft—Ne fais pas ce que tu ne veux pas qu'on te fasse, c'est ça? Mais moi j'en ai rien à foutre, je fais ce que je veux, et c'est pas quelqu'un d'aussi bas que lui qui va me dire quoi faire.

L'avocate est en retard (Setsuna Mangetsu, je crois)(Mangatsu? Mangutsu? Mengutsu peut-être, je m'en fous pas mal), alors je suis seul avec le flic (que je ne sais pas comment il s'appelle)(ou alors j'ai oublié parce que je m'en fous aussi), qui me déteste carrément. Ça doit être la deuxième option, cette fois-ci. De toute façon il ne peut rien faire contre moi, qui suit bien au dessus de la loi. Je lui lance un sourire bien provocateur, qui l'emmerde beaucoup visiblement. Les menottes brûlent un peu les poignets, j'aimerai bien que l'autre se ramène rapidement, histoire que je m'en déparasse le plus rapidement possible. Pour le moment je m'amuse bien avec le type devant moi, sans rien dire, comme ça, en lui souriant, c'est tout. C'est le silence total et ça me plait.

Jusqu'à-ce que celle qui compte me défendre arrive, genre seulement cinq minutes à la bourre, je sais pas si je dois en être content ou pas. Je me retourne, toujours souriant, en secouant ma main droite comme je le peut en guise de salutation.

▬ Salut Setsuna! Ça va?

Ça me percute juste après que ma mère a bien appuyé sur le fait que je devais être poli pour rattraper la connerie que j'ai faite, truc comme ça, mais bon, j'en ai rien à foutre puisqu'elle n'est pas là—c'était un peu con de sa part. Normalement c'est... “Maître Mangetsu”? Non merci, j'ai pas de maître moi, alors va te faire mettre politesse, moi je suis très bien comme ça. Elle aurait dû venir, ma mère, parce qu'elle sait très bien que j'en ai rien à foutre de ce qu'elle dit, donc bien sûr que je ne vais pas être poli envers qui que soit—surtout pas des gens aussi “respectueux”—

▬ Vous semblez vouloir faire vite, mais je ne me suis pas encore entretenue avec mon client, je vous en prierai de m'en laisser le temps.  

Huh? S'entretenir avec moi? Pour quoi faire? J'ai rien à dire rien à faire, c'est évident que c'est moi qui l'ai fait, c'est comme ça, c'est inutile de parler parce qu'on sait tous les deux que quoiqu'il arrive je vais me faire défoncer par la Justice. Je pose à nouveau mon regard sur le policier (qui semble très énervé à cause de son retard) et lui fait signe de se casser de toute façon puisqu'on va devoir parler, que ça me plaise ou non, j'imagine... Et puis j'ai pas envie de rester avec lui, il m'énerve autant que je l'énerve en fait. Ça va être difficile j'imagine... De toute façon il est censé vouloir me faire crouler en prison (même si je sais pertinemment que ça ne va jamais se produire) et moi je suis censé me débattre en mode “oh noooon s'il vous plaiiiiit je ne veux pas aller en prisooooon”. Je pourrai en fait, je suis plutôt bon acteur en fait (j'ai fait des trucs de théâtre pour le lol en primaire et au collège après tout)(et de base déjà, j'imagine).

▬ Aloooors~? C'est pour quoi? Si tu veux savoir, je compte pas m'en cacher ni quoi que ce soit...

Oh j'ai niqué ton boulot. Désolé. Je m'en branle de toi en fait. Qu'est-ce que ça va faire de toute façon—j'imagine bien au tribunal; devoir gérer un gamin comme moi... “oui j'ai fait ça” “non il n'a pas fait ça”, ça va être drôle. Ça va pas être pratique pour ses affaires ça, non? Peut-être qu'elle va me menacer? Qu'est-ce qu'elle peut me faire comme genre de chantage? Je m'en fous un peu de tout, mon instinct de survie a disparu il y a un petit moment déjà: depuis que j'ai déménagé en fait.

▬ De toute façon, la Justice ne peut rien faire contre moi. Donc tu sers un peu à rien.

Je hausse les épaules—sans arrêter de sourire. Je crois que je dois sourire depuis que j'ai appris que j'allais devoir passer au tribunal, en fait. Quel abruti. J'ai hâte d'entendre ce qu'il y a de si important pour qu'elle veuille qu'on ne soit que tous les deux. Je me demande ce qu'elle est en train de penser dans sa tête... Elle est probablement très en colère contre moi, parce que je suis insupportable ou quelque chose comme ça... On me le dit souvent! C'est quoi déjà? “connard égocentrique sans-cœur complètement taré”? Quelque chose comme ça... Ça viendra avec le temps—peut-être que le “complètement taré” sera exclu cette fois-ci, à moins que je me décide à m'exciter sur le paranormal pour x ou y raison... Il faut dire, je suis très bien capable de le faire, je sais pas comment je le ferai, mais me connaissant...

▬ À moins que tu aie eu le coup de foudre pour moi et que tu veuilles te confesser~?

C'est fréquent! Genre coup de foudre, puis après on se rend compte que je suis qu'un enculé et après on me déteste—c'est une routine en fait, j'ai carrément l'habitude et en fait ça m'amuse beaucoup ce genre de choses! J'en suis à un point où absolument tout m'amuse dans la vie et où je me fais perpétuellement engueuler, détester, et tout ça. Je crois que les seuls points négatifs dans ma vie c'est le fait que j'ai déménagé, que je me suis pris un râteau et que j'ai un chef que je peux pas m'encadrer.
je sais pas si ma couleur pète les yeux ou pas je suis sur portable oops je vois plutôt bien pour ma part mais sorry


Dernière édition par Misaki Natsuki le Lun 20 Juil - 15:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: [x] no hard feelings, okay? ••• misaki & akihiro & setsuna. Dim 19 Juil - 3:17

“Salut Setsuna ! Ça va ?”

Voila qui commençait très bien, en plus d’être assez immature le gosse était insolent. Setsuna allait vite lui faire comprendre ce qu’il se passait, mais laissons le un peu parler. Il fallait reprendre son calme et éventuellement moucher l’insolent si il s’en avérait nécessaire. L’officier de police qui semble excédé commence a s'en aller.

"Faites vite"

Certainement un abruti de moins dans cette pièce. Il se retourne pour parler en regardant Setsuna :

"Au fait, quel est votre nom ?"

N'ayant nullement envie de discuter plus avec cet homme qui comptait lui reprocher son retard, elle répondit de la manière la plus formelle possible :

"Maitre Mangetsu"

Le gamin reprend :

“Aloooors~? C'est pour quoi? Si tu veux savoir, je compte pas m'en cacher ni quoi que ce soit…”

Ce gosse n’avait rien compris au film, sachant que c’était le role de Setsuna que de lui expliquer, elle en était déjà fatiguée d’avance. Devant cet épuisement mental prématuré, elle s’assit devant Misaki sur la table d’interrogatoire. Cette journée promettait d’être longue.

“De toute façon, la Justice ne peut rien faire contre moi. Donc tu sers un peu à rien.”

Décidément ce gosse semblait vivre devant une réalité différente. Certes sa famille était influente mais nul n’échappe vraiment à la justice. Setsuna en a aidé beaucoup à s’en sortir, mais par des voies subtiles de détournements et manipulations, pas par des influences. C’est le moyen le plus sur de détourner la justice.

“À moins que tu aie eu le coup de foudre pour moi et que tu veuilles te confesser~?”

Décidément ce gosse était vraiment énervant. Très bien, rentrons dans son jeu et cassons le histoire de le remettre un peu debout.

“Écoute gamin, je n’ai pas de coup de foudre pour des gosses comme toi, et je vais être très clair. Les flics te dirons que c’est pas bien ce que tu as fais etc…, on est plus chez les bisounours. Le bien et le mal c’est des conneries. Je serais bien mal placée pour te faire la morale de toute façon, mais je peux te faire sortir du tribunal par la grande porte plutôt qu’en fourgon blindé avec escorte. Tu dis que la justice ne peux rien contre toi, c’est faux. Quelles que soient l’argent et l’influence de tes parents, ça n’aidera pas, ce n’est que le juge. C’est une affaire mineure, donc pas de jurés.”

Setsuna marque ici un temps d’arrêt, afin que le petit insolent mesure bien le sens de ces mots et comprenne un tant soit peu la situation. Elle savait ne pas être aussi inutile qu’il le pensait et voulait le lui faire comprendre. Si il restait borné, tant pis pour lui, à 18 ans il pouvait aller en taule et ce n’était pas Setsuna que ça dérangerai.

“Je t’explique exactement mon role. Juridiquement je dois te défendre, concrètement je dois manipuler le juge en ta faveur. Si tu as décidé d’avouer, très bien, il s’agit maintenant de justifier ton acte pour rendre les gens plus cléments a ton encontre. On peut - et je dis on car le travail se fait a deux - soit dire que tu est fou, soit que tu était ivre, ou alors simplement trouver une justification dans les acte de l’autre qui t’a poussée a lui faire sortir le coude. En tout cas tu commence deja bien car avouer est ta meilleure solution, vu le nombre de témoins”

Bon, espérons que ce gosse n’est pas aussi stupide qu’il en a l’air et se sentira un minimum concerné. Setsuna se remit dans son siège et le regarda en souriant. Comme elle l’avait dit plus tot, la manipulation c’était son metier, et en général ça marchait pour tout le monde, parfois elle était assez sadique pour se débrouiller d’avoir la pire peine pour un client tout en lui faisant croire que c’était la meilleure solution. Mais elle ferait son metier correctement avec ce gosse, même si il avait l’air insolent, elle trouvait son crime tout a fait mignon.
Revenir en haut Aller en bas

Maîtresse suprême

avatar
I am
Messages : 836
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 15
Localisation : Quelque part. ~


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 25

MessageSujet: Re: [x] no hard feelings, okay? ••• misaki & akihiro & setsuna. Dim 19 Juil - 13:21

A cause d'une demande, le sujet a été déplacé au commissariat.

________________________

The journey toward evil begins with a single step
Izaya t'énerve en #c02222
(c) Zerochan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.org

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: [x] no hard feelings, okay? ••• misaki & akihiro & setsuna. Lun 20 Juil - 17:46

Je salue le policier de la main derrière la vitre qui nous sépare pour l'énerver encore un peu, on dirait bien qu'il est énervé par ma personne et le retard de Setsuna. En même temps, Setsuna est en colère contre moi, je sais pas encore pourquoi mais je vais l'apprendre et je vais pouvoir m'amuser en la faisant encore plus chier. Ça devrait la dissuader de... je sais pas... de faire des trucs. Si elle m'aime pas elle va m'ignorer donc elle va en avoir rien à foutre de ce qu'il va se passer au tribunal...? Enfin je sais même pas si je vais passer au tribunal de toute façon—quoi qu'il arrive, je vais m'en sortir indemne parce que je suis ce que je suis... C'est à dire “Natsuki Misaki”. Je ne suis pas personne! Quand ils vont lire mon nom sur le dossier, ils vont forcément me laisser partir parce que je suis bien au dessus d'eux: un employé ne peut pas décider de renvoyer son patron, c'est la même chose. C'est bien ce que je dis, elle va servir à rien, puisque c'est gagné d'avance. Je glousse dans mon coin pendant que Setsuna s'installe sur la chaise devant moi.

▬ Écoute gamin, je n’ai pas de coup de foudre pour des gosses comme toi, et je vais être très clair. Les flics te diront que c’est pas bien ce que tu as fais etc…, on est plus chez les bisounours. Le bien et le mal c’est des conneries. Je serais bien mal placée pour te faire la morale de toute façon, mais je peux te faire sortir du tribunal par la grande porte plutôt qu’en fourgon blindé avec escorte. Tu dis que la justice ne peux rien contre toi, c’est faux. Quelles que soient l’argent et l’influence de tes parents, ça n’aidera pas, ce n’est que le juge. C’est une affaire mineure, donc pas de jurés.

...? L'influence de mes parents? De quoi elle me parle elle? Mes parents en ont rien à foutre de moi de toute façon, et puis on est loin d'être pété de tunes. C'est juste parce que j'ai dit ça qu'elle croit qu'on est influent comme ça? N'importe quoi! On est pas aux États-Unis ici! Quelle conne, voilà, moi non plus je peux pas l'encadrer. Ça y'est ça m'énerve, j'aime pas quand on me parle comme ça—elle s'y croit parce qu'elle est plus âgée que moi? Pauvre conne...

▬ Je t’explique exactement mon role. Juridiquement je dois te défendre, concrètement je dois manipuler le juge en ta faveur. Si tu as décidé d’avouer, très bien, il s’agit maintenant de justifier ton acte pour rendre les gens plus cléments à ton encontre. On peut - et je dis on car le travail se fait à deux - soit dire que tu es fou, soit que tu étais ivre, ou alors simplement trouver une justification dans les actes de l’autre qui t’a poussé à lui faire sortir le coude. En tout cas tu commences déjà bien car avouer est ta meilleure solution, vu le nombre de témoins.

... C'est bon là? Elle a fini? Elle me sourit, probablement pour me dire “c'est bon à ton tour de me faire chier”? Un très long soupir s'échappe de mes lèvres alors que j'entre en état de réflexion. Est-ce que je devrai l'écouter? “Le travail se fait à deux”? C'est une paumée ou alors c'est comme ça que ça marche? J'ai pas envie de coopérer avec elle, elle me fait chier, j'aurai préféré quelqu'un de plus sympa. Plus le temps passe plus je sens mes poignets brûler à cause du fait que je ne fais que bouger quoiqu'il arrive: normalement je devrai me calmer mais je peux pas m'empêcher de me tourner les pouces, ce qui fait frotter les menottes contre ma peau. Je laisse le silence planer un moment, le seul bruit étant celui des menottes bougeant un peu n'importe comment. Est-ce que ça la fait chier? Si oui, tant mieux, il y a des gens qui ne supportent les bruits de fond: elle semble faire partie de ces gens, vu combien elle est chiante. Bon, à mon tour!

▬ Tu sais qui je suis, au moins?

Même si je suis un peu énervé, je n'arrive pas à m'arrêter de sourire alors je me sers de mon sourire un peu comme un provocation—qui sait ce qu'il se passe dans sa tête... “Eh? Non? Rappelle-moi ton nom?” C'est difficile de m'oublier pourtant...

▬ Na-tsu-ki Mi-sa-ki. Ça te dit quelque chose?

Je marque une longue pause entre deux syllabes pour qu'elle ait le temps d'enregistrer chacune d'elles.

▬ Alors tu vois, j'ai pas besoin d'argent ni quoi que ce soit, le fait que je sois Na-tsu-ki Mi-sa-ki suffise pour que je sois acquitté. C'est pour ça que tu sers à rien!

Je me mets à rigoler comme un gamin juste par fierté, parce que ça me fait rire de voir quelqu'un de si innocent, on dirait qu'elle vient de naître! Parce qu'après tout, je suis la personne la plus haute dans la hiérarchie de la vie, c'est pas nouveau. Elle va probablement me prendre pour un fou, comme d'habitude, alors là son excuse bidon de “je suis fou” marchera—tout le monde le sait, de toute façon, que je ne vais pas bien dans ma tête selon eux. Quand elle va dire ça je vais encore rire et je vais pas finir en prison mais en hôpital psychiatrique, c'est ça? Même ma mère dit ça, mais bon, ma mère, elle a des idées bizarres elle aussi—elle se débarrasserait bien de moi, aha...

▬ C'est bon maintenant? On peut ramener le flic pour que je me marre~? hinhin

Je lui souris... gentiment? Le genre de sourire “gentil” qui ne prévoit rien de bon, le sourire que j'affiche tout le temps, en somme. Maintenant elle va me foutre la paix?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: [x] no hard feelings, okay? ••• misaki & akihiro & setsuna. Lun 20 Juil - 22:02

“Tu sais qui je suis, au moins ?”

Oui je sais qui tu es, un gosse chiant qui se prend pour le nombril du monde. Apparement Setsuna ne l’avais pas ramené a la raison, tant pis pour lui.

“Na-tsu-ki Mi-sa-ki. Ça te dit quelque chose ?”

Bah oui Ducon, c’est marqué sur le dossier que j’ai eu. Sinon ce nom n’a rien d’important, ni d’intéressant, juste celui d’un petit prétentieux.

“Alors tu vois, j'ai pas besoin d'argent ni quoi que ce soit, le fait que je sois Na-tsu-ki Mi-sa-ki suffise pour que je sois acquitté. C'est pour ça que tu sers à rien !”

On a touché le fond, ce gosse se croit supérieur ! Setsuna détestait les gens de ce type. Pourquoi elle était tombée sur un client pareil ? Elle pouvait toujours refuser le dossier, il aurait un commis d’office et irait en taule, ça lui apprendra le respect. De toute façon le gamin ne veux pas coopérer, alors le boulot de Setsuna s’arrête la.

“C'est bon maintenant? On peut ramener le flic pour que je me marre~ ? hinhin”

Pour qu’il se marre ? Pour le moment c’est Setsuna qui se marre, ce gosse est sérieusement dans la merde tout seul devant un tribunal, surtout que son arrogance ne va pas plaire au juge. Mais elle se marre intérieurement, mieux vaut ne rien laisser paraitre. Un petit peu de sarcasme tout de même, mais Setsuna prévoyait d’être la a l’audience, juste pour voir la tête de ce gosse quand la sentence tombera. Oh, ce serait merveilleux.

“Eh bien jeune homme, puisque tu ne craint rien, tu as raison je dois être inutile. Je ne l’avais pas vu comme ça excuse moi. Puisque je suis inutile je vais te laisser.”

Setsuna se lève avec un grand sourire, imaginant déjà le bonheur de sa tête déconfite. Ce genre de coup était plus intéressant que d’aller tuer quelqu’un dans une ruelle, mais parfois plus difficilement réalisable. Elle voyait déjà ça, Misaki aura l’impression que sa vie est finie et elle, elle lui sourirait. Elle lui sourirai de son plus magnifique sourire, et toutes ses impressions de supériorité s’évanouiront, il se sentira vide. Setsuna se rendit compte qu’elle regardait dans le vide avec un sourire sadique. Elle se repris et regarde Misaki une dernière fois.

“Je n’ai pas besoin de te souhaiter bonne chance puisque tu n’en a pas besoin, on sait tous que tu es bien au dessus de la justice. Au revoir ~”

En sortant elle croisa le flic de tout a l’heure. Elle le regarda un bref instant en souriant toujours, un peu perdue dans ses pensées.

“J’abandonne le dossier, il n’a pas besoin d’avocat selon lui.”

Puis a voix basse car c’était interdit par sa profession.

“Je vous encourage a charger auprès du procureur, il le mérite”

Espérons que ce flic soit aussi pointilleux qu’il en a l’air, elle se mis a marcher vers la sortie.
Revenir en haut Aller en bas

Membre du mois !

avatar
I am
Messages : 497
Réputation : 4
Date d'inscription : 04/03/2015
Localisation : Entre la réalité et le rêve, la plupart du temps.


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
1/5  (1/5)
Points: 10

MessageSujet: Re: [x] no hard feelings, okay? ••• misaki & akihiro & setsuna. Mar 21 Juil - 12:53

Lorsque l'avocate Setsuna et l'accusé Misaki commencèrent leur entretien, Akihiro se retira dans la pièce derrière le miroir sans teint. Sachant qu'il ne devait pas écouter leur conversation, il coupa les micros. Cependant, cette grande vitre lui offrait un beau point de vue, et il allait essayer de deviner comment évoluerait la discussion en fixant les expressions sur les visages des deux personnes. Quel dommage qu'il ne sache pas lire sur les lèvres. Cela lui serait bien utile.
L'entretien commença. Le dénommé Misaki lâcha quelques brèves phrases avec l'air insolent qu'il avait gardé depuis que l'enquêteur l'avait amené ici.
Manifestement, ses propos étaient autres que des formules de bienvenue, car l'avocate semblait se crisper.
Setsuna répliqua. Non pas par de courtes paroles, mais par de véritables tirades. Akihiro essaya de déchiffrer l'expression de Misaki, mais ce gamin avait toujours cette lueur d'amusement dans les yeux. Impossible de savoir si l'avocate avait essayé de le remettre en place.
Ce dernier reprit la parole. Encore de courtes répliques. A un moment donné, il semblait articuler quelque chose, mais l'enquêter n'aurait su dire quoi.
Lorsque celui-ci eu terminé, l'avocate semblait plus contrariée qu'autre chose. Voila qui était intéressant. Les deux personnes qui, normalement, auraient dût travailler de concert, ne semblaient en aucun cas s'accorder. Peut-être pourrait-il tirer cela à son avantage. Tel qu'il avait pu s'en rendre compte, le jeune Misaki devait très certainement faire preuve d'une grande prétention, d'où le changement de couleur de l'avocate. Cela n'était qu'une théorie, mais restait fort possible...
Enfin, Setsuna dit quelque chose au gamin, après quoi, elle affichait un sourire amusé aux lèvres. Etrange.
Enfin, elle se leva et se dirigeait vers la sortie. Akihiro regarda sa montre. A peine 5 minutes. Il était évident que les deux personnes n'avaient pas montés de stratégie quant à la défense de Misaki.
Akihiro sortit de la salle et se dirigea vers l'avocate. Cette dernière s'arrêta et lui dit en souriant :

"J'abandonne le dossier, il n'a pas besoin d'avocat selon lui."

L'enquêteur fut quelque peu étonné, puis sourit intérieurement. L'hypothèse qu'il avait émit s'avérait être juste. Le jeune Misa se croyait hors d'atteinte, et avait renvoyé son unique bouclier. Voila qui était parfait.
Se rapprochant de lui, Setsuna lui dit à voix basse :

"Je vous encourage a charger auprès du procureur, il le mérite."

Regardant l'avocate dans les yeux, Akihiro lui sourit. Tout deux se comprenaient, et ne désiraient plus que voir le jeune Misaki croupir en prison.
Tandis que Setsuna s'en allait en direction de la sortie, l'enquêteur était ravi. Il n'avait même pas eu à essayer d'utiliser la mésentente apparente que s'étaient voués le gamin et l'avocate pour parvenir à ses fins. Le gosse était tellement insolent qu'il s'en était chargé tout seul.
Ravi de la tournure que prenaient les évènements, Akihiro entra dans la salle d'interrogatoire et fait se relever Misaki. Le tenant par le bras, il lui dit froidement :

"Allez, amènes-toi. Tu vas faire connaissance avec ta nouvelle chambre."

Bien sur, il ne s'agissait là que d'un gamin, mais Akihiro était assez content de débarrasser la ville d'un future danger publique. Tous les jeunes font des bêtises, mais à ce point, ce n'était plus de la bêtise, mais une révélation d'un avenir de criminel. Mieux vaut prévenir que guérir.
Sur ce, il emmena Misaki dans la cellule où il restera jusqu'à son procès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: [x] no hard feelings, okay? ••• misaki & akihiro & setsuna. Mer 22 Juil - 15:24


Est-ce que je l'ai poussée à bout? De ce que je vois sur son visage, elle en a vraiment marre de moi, non? Tant mieux, qu'elle se dépêche de se casser, j'ai pas envie de supporter plus de ses conneries de bla-bla-bla regarde je suis avocate je sais plein de choses bla-bla-bla.

▬ Eh bien jeune homme, puisque tu ne crains rien, tu as raison je dois être inutile. Je ne l’avais pas vu comme ça excuse moi. Puisque je suis inutile je vais te laisser.

Pourquoi est-ce qu'elle me sourit elle? Si elle a cru que son départ allait me faire un quelconque effet, elle se trompe totalement, j'en ai rien à foutre d'elle. Elle se lève, toujours en souriant, un sourire... sadique? Dans le vide qui plus est. Conne comme elle est, elle doit avoir hâte de me voir en prison; comme beaucoup de personnes que je connais. Comme d'habitude, je suis le seul à savoir ce qu'il va se passer pour moi, et comme d'habitude je passe pour un fou. Elle verra, à la fin de tout ça, quand je serais acquitté et que tout le monde sera surpris/en colère quand on est du côté de l'autre fils à papa.

▬ Je n’ai pas besoin de te souhaiter bonne chance puisque tu n’en as pas besoin, on sait tous que tu es bien au dessus de la justice. Au revoir ~
▬ Bye bye Setsuna!


Bon eh bien ça c'est fait. Vite fait bien fait, hein? Bon maintenant il faut que je me prépare mentalement à ce que va me faire ma mère. Au point où j'en suis de toute façon—plus de sortie, de téléphone, de jeux vidéo, d'ordinateur... et plusieurs cheveux en moins. Peut-être qu'elle va carrément me foutre dehors... Huh! Il va falloir que je m'incruste chez un ami, j'imagine... Même si je doute qu'ils veulent héberger un criminel. Je rigole un peu dans mon coin alors que l'autre boulet se ramène et me—m'attrape le bras?

▬ Allez, amènes-toi. Tu vas faire connaissance avec ta nouvelle chambre.
▬ Si tu pouvais me lâcher ça m'arrangerai, j'ai pas envie que tu pourrisses mes vêtements.


N'importe quoi, un flic qui ose me toucher moi, il se passe n'importe quoi, vivement que je rentre chez moi, ils me cassent tous les couilles ici, ça se voit qu'ils savent pas à qu'ils s'adressent... Je me laisse tomber sur le sol, observant rapidement les environs. C'est dégueulasse de partout, ça me dégoûte mais j'ai pas le choix, je vais devoir être patient cette fois-ci. Qu'est-ce que c'est chiant, de passer au tribunal... J'espère que j'aurai plus à vivre ça de ma vie, je vais devoir faire attention à ce que je fais maintenant—déjà, je le ferai quand je serai sûr qu'il n'y ai pas de témoins. Puis après... Je verrai, j'ai pas envie de réfléchir pour le coup. De toute façon j'ai rien sur quoi réfléchir, je vais juste attendre. Par contre les menottes j'en ai ma claque là, on devrait pas me les virer normalement?

▬ On peut pas me virer les menottes? Ça commence vraiment à me brûler et ça me fait chier.

C'est pas comme si j'étais un meurtrier sans cerveau qui attaque tout ce qu'il trouve... Je suis pas encore assez con pour ça.  
Revenir en haut Aller en bas


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [x] no hard feelings, okay? ••• misaki & akihiro & setsuna.

Revenir en haut Aller en bas

[x] no hard feelings, okay? ••• misaki & akihiro & setsuna.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Joyeux anniversaire Misaki-chan !!
» Misaki Tsukiyo
» Fan-Club de Yata Misaki
» Reese-My feelings are too loud for words and too shy for the world.
» Julian Ҩ “My feelings are too loud for words and too shy for the world.”

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! :: Zone de RPG :: Le grenier-