AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durarara!!
Bienvenue sur Durarara!! Return's!!, basé sur le manga Durarara. N'hésite pas à donner ton avis sur le forum dans la section Questions, Suggestions & Aide, et si le forum te plaît, de t'inscrire ! C'est avec plaisir que nous t'accueillerons sur ce forum déjanté qu'est Drrr!! Return's!!


AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons quelqu'un pour jouer Anri Sonohara de toute urgence ! N'hésitez pas à prendre les personnages secondaires qui ne demandent qu'à être joués ! ^.^

Partagez|

Une drôle de proposition [Feat Izaya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


I am

Date d'inscription : 01/01/1970


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 10

MessageSujet: Une drôle de proposition [Feat Izaya] Lun 20 Juil - 17:23

Srrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr


Un bout dans sa bouche et l'autre bout dans son verre de grenadine, Ava aspirer le précieux liquide rougeâtre par une paille blanche avec des bandes vertes. Ses deux mains retenait son visage. La jeune femme était accoudée sur une table ronde d'un bar. Bien loin de ses consommations habituelles faites à base d'alcool, la grenadine était un précieux produit. Un sève sucrée comblant le palais plus ou moins délicat de la blonde. Le sucre que contenait le sirop était extrêmement utile à l'écrivaine. C'était comme une drogue pour elle. Le sucré était presque une religion. Pas qu'elle n'aime pas le salé -bien au contraire- mais pour elle, il y avait une grande frontière entre les deux. Leur point commun était un seul mot : ''L'art''. Un art pour le salé et un autre pour le sucré.
Ava avait établit tout un tableau et des règles très strictes pour parfaire sa vision de la choses. Avec des sous genres par exemples tels que ''les plats épicés'' et tant d'autres. Ce tableau était incroyablement long et complexes. On parler de nourriture ! Un sujet très sérieux pour la blonde.
Tout en divaguant une nouvelle fois sur son tableau des saveurs, la jeune écrivaine sorti un carnet de son sac. Il fallait qu'elle répertorie la sensation de la grenadine. Du moins, ce qui se passer en cet instant présent. Pour son nouveau personnage accro aux liquides, elle se devait d'expérimenter tout les liquides non dangereux qu'elle pouvait. Elle attrapa son stylo-plume et commença doucement à rédiger :

« Le doux parfum s'écoula tout le long de ma bouche, la remplissant d'une lenteur divine. C'était un instant béni, Dieu lui-même avait décider de cet instant et le savourer d'un nuage. Il me regarder me délecter de ce liquide si précieux. Le sucre contenu dans le sirop activa mes méninges. Tout mes neurones étaient en action pour mémoriser le goût et la sensation de la grenadine. Une fois ma bouche pleine, je fis lentement glisser la grenadine le long de mon œsophage tout en continuant à savourer le fameux produit. Silencieusement, il coula dans mon estomac. Cet instant avait quelque chose de saint, de religieux. »

Ava sortit de ses pensées. Quelque chose la dérangeait. Elle regarda son verre. Vide. Infamie. Ignoble. Inconcevable. Elle souffla. Décidément, ses verres étaient trop petits. Elle allait devoir demander à ce qu'on lui remplisse un verre de bière, ou bien une carafe de grenadine. Pourquoi pas un seau ?
Tout en imaginant un contenant de plus en plus gros (et en pensant demander de remplir une mer de sirop grenadine), la jeune femme aperçu un détail familier. Enfin, familier. Elle l'avait vu une fois, dans cette ville. C'était une rencontre amusante, elle fallait le dire. Cette veste pelucheuse avait attiré l'attention d'Ava. Izaya Orihara. Elle avait retenu son nom. Il passait dans la rue, vers un but quelconque. Elle repensa à leur rencontre et ricana doucement avant de lever sa main pour attirer l'attention d'un serveur. Elle n'allait pas l'aborder. Quand Ava commençait à écrire, rien n'y personne ne pouvait la déranger. Du moins, pas sans une excellente raison. Un serveur arriva à la hauteur de la blonde et avant que celui-ci pu ouvrir la bouche et le commanda :

« Apporter moi ce que vous avez de plus gros comme récipient et remplissez le de grenadine ! Ces verres sont trop petits ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maîtresse suprême

I am
Messages : 836
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 15
Localisation : Quelque part. ~


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 25

MessageSujet: Re: Une drôle de proposition [Feat Izaya] Mar 21 Juil - 13:05

Une drôle de
proposition

▬ IZAYA
FT. AVA IGAWA | [J'espère que ça te conviendra ! o/] Sortir hors de son bureau faisait beaucoup du bien à l'informateur, oui ! Profiter de l'humanité, jouir de leur malheur tout comme leur bonheur, c'était tout ce qu'Izaya attendait, à l'instant même! Ce n'est pas en restant cloîtré dans son bureau qu'il y arriverait, tout était bien plus amusant là-haut ! Cette fadeur, Izaya voulait la quitter. Son amant n'était hélas pas là aujourd'hui, alors il devait bien meubler sa journée ! Il aimait tant et tant les humains, que s'en éloigner trop longtemps aurait presque pu le déprimer. « Me voici, mes humains adorés !! » avait-t-il clamé joyeusement en se redressant brutalement, tournant un coup sur lui-même en faisant voleter sa veste brune, un rictus carnassier aux lèvres.

Les humains étaient si amusants à observer, oui. Peu retenaient son intention, car peu avaient de valeur. Lui valait mieux que cela, non ? Il gambadait joyeusement en ville d'une démarche légère et joyeuse, un grand sourire innocent aux lèvres. Pourvu qu'il ne perdre pas son temps ; et puis au diable les affaires, il avait assez travaillé. Ses congés avaient été mérités, et il n'avait rien à faire de spécifique à faire. A part peut-être embêter Shizuo, mais la journée était trop bonne pour la gâcher si rapidement. Enfin, il ignorait les regards choqués et indignés des passants lorsqu'il passait devant eux. Il faut dire qu'il n'était pas très discret, quand ça le prenait.

Il passa dans une ruelle qui menait aux rues commerciale, l'apparence plus calme. Il pourrait peut-être aller dans un bar, et écouter les conservations ? Cela pouvait être tout aussi intéressant qu'amusant. « Va pour le bar. » glissa l'informateur d'un ton presque las en conservant son grand sourire, quittant le trottoir pour se rendre au bar d'en face.

Il se souvenait parfaitement des environs. C'était le lieu ou un humain – mort depuis, quel dommage n'est-ce pas ? - avait osé lever la main sur lui. Et il en avait payé les frais. Le positif était qu'il avait rencontré une personne intéressante, du nom d'Ava Igawa. Depuis, ils ne s'étaient pas revus, mais le brun n'aurait pas été malheureux de la revoir. Bien que son idée première avait été de tenter de le manipuler, Izaya appréciait ce culot, et surtout, il aurait été très mal placé pour faire la jugeote. Il aimait les humains, tant et tant qu'il pourrait tout leur pardonner ! C'est sur ces pensées qu'il pénétra dans le bar, ignorant l'odeur de l'alcool. Son regard balaya les environs, jusqu'à se poser sur une silhouette familière. Ava... en parlant du loup. Son sourire s'agrandit, et il commença à s'approcher dans sa direction.

Un serveur s'approcha de la blonde, et c'est maladroit qu'il trébucha, manquant d'éclabousser la jeune demoiselle. C'était sans compter Izaya, bien plus rapide, qui se posta devant Ava de quelques pas agiles, se recevant alors tout le jus de grenadine en plein dans la figure, dégoulinant de partout sur l'informateur. Les cheveux trempés, Izaya passa une main sur son visage. Oh... tout compte fait, la journée ne commençait pas si bien que ça. Là, il avait juste l'air d'un gros beauf. C'est avec un rictus amusé, sans laisser transparaître un quelconque agacement qu'il observa le serveur, qui s'empressa de s'excuser au possible.  « M-Monsieur ! Monsieur, oh ! Je suis désolé... je … je n'ai pas fait attention ! Je vais vous chercher une serviette ! » Izaya haussa un sourcil, un peu surpris. Il était agaçant... « Allons allons, ce sont des choses qui arrivent. » fit-t-il calmement dans un sourire sournois, comme ci tout ceci avait été prévu par l'informateur. Sans en attendre plus, il prit les jambes à son cou. Izaya ôta sa veste en l'essorant sur le sol, sortant un mouchoir encore intact de l'une de ses poches, s'essuyant le visage. Il se tourna vers Ava, affichant ses dents dans un rictus que l'on pourrait qualifier de séduisant, même s'il n'avait rien de charmeur. Au diable ce serveur, il n'en avait que faire. Il s'en chargerait après, un couteau planté dans la jugulaire ne lui ferait pas de mal, après tout. « Les humains sont trop intéressants pour leur en vouloir... » fit Izaya d'un calme presque effrayant.

Il prit délicatement la main d'Ava en se penchant vers elle, plantant ses yeux carmins dans les siens. Il n'avait pas envie de particulièrement rire, et cela se voyait particulièrement sur son visage. Si elle souhaitait se moquer, qu'elle le fasse, lui, avait plus important à faire. Comme lui faire une proposition alléchante, qui lui trottait dans la tête depuis un bon moment déjà. Avoir l'air idiot l'importait peu, car il voyait bien aux regards indignés des clients que leur rancune était plus destinée au serveur qu'à lui. Des habitués, sans doute. Même si ça n'empêchait pas certain de sourire, ou de rire discrètement. L'idée d'avoir été humilié ainsi ne lui plaisait pas vraiment, mais ses pensées étaient plus tournées vers la blonde, pour le moment. Il n'avait pas joué aux gentils héros pour rien, et cela avait été volontaire, Ava le devinerait bien. Izaya ne se jetterait pas dans la gueule du loup "juste" pour sauver le mouton, non bien sûr que non, ce serait trop facile. « Je suis content de te revoir, Ava. Comment vas-tu ? Le monde est-t-il toujours triste à tes yeux, ou les humains t'inspirent aujourd'hui ? Je suis navré pour ce malencontreux accident, » glissa l'informateur, avant de se redresser légèrement. « Il faut croire que certains ne savent plus travailler correctement. » Puis, il marqua une pause, un sourire innocent et jovial aux lèvres.  « … J'ai une proposition à te faire. » Il ne la vouvoyait même pas, non. Ava et Izaya étaient ce genre de personnes qui se foutaient des formalités et de tout ce blabla. Ils se contentaient de l'essentiel, point final. Et c'était bien ça qui motivait Izaya quant à son choix. Et puis, autant en profiter avant que ce crétin de serveur se ramène, après tout.

Après tout, il allait empester l'odeur de grenadine, même sec, donc quoi qu'il fasse, cela ne changera rien avant qu'il rentre chez lui pour prendre une bonne douche...

~
FICHE PAR DITA | EPICODE

________________________

The journey toward evil begins with a single step
Izaya t'énerve en #c02222
(c) Zerochan


Dernière édition par Izaya Orihara le Mar 22 Sep - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.org


I am

Date d'inscription : 01/01/1970


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 10

MessageSujet: Re: Une drôle de proposition [Feat Izaya] Mar 21 Juil - 22:15

Une fois la commande prise, le serveur parti, plutôt surpris par cette demande, et laissa Ava seule pendant quelques instants avant de revenir plusieurs minutes après avec une carafe transparente remplit d'un liquide rouge. Malheureusement, le serveur n'était pas dégourdit et s’emmêla les pieds avant de trébucher. La carafe fut envoyé dans les airs et se dirigea vers la blonde. Ses yeux étaient ronds. Elle n'avait pas spécialement peur pour elle, mais son carnet était juste à côté, remplit de précieuse information pour ses prochains romans. La blonde se dépêcha de le changer de place, dans un endroit qui limiterait les dégâts. Pourtant, la vague de sirop tant attendu n'arriva pas. A la place une silhouette s'incrusta dans le paysage d'Ava et se reçu toute la grenadine tant aimé. Un rapide coup d’œil sur les habits de l'inconnu dessina un léger sourire à Ava. Izaya Orihara. Comme le destin était taquin. Le bras du brun se leva et sa main s’abattit sur son visage. Le serveur était terriblement embarrassé et ne savait plus où se mettre.

«  M-Monsieur  ! Monsieur, oh  ! Je suis désolé... je … je n'ai pas fait attention  ! Je vais vous chercher une serviette  !  »

Ava ne pouvait voir que le dos de sa très chère connaissance et ignorer tout de ses expressions. Cela ne l’empêcher pas de les imaginer, elles et sa futur réaction. Le jeune homme resta très calme et se contenta de dire calmement au serveur.

« Allons allons, ce sont des choses qui arrivent. »

L'employé s'en alla précipitamment vers l'arrière dans l'intention de prendre quelque chose pour aider Izaya à s'essuyer. Le grenadine contenant une grande quantité de sucre, essuyer n'allait pas suffire à limiter les dégâts. L'homme à la veste pelucheuse allait coller pendant un bon moment. L’arrosé enleva sa veste avant de l'essorer et de sortir de sa poche un mouchoir pour commencer à enlever le surplus de liquide avant de se retourner vers Ava. Cette dernière se demanda pourquoi Izaya l'avait sauver de cette désagréable expérience. Quoi qu'elle aurait pu être utile pour son personnage... Mais passons. Son sauveur lui adressa un sourire avant d'annoncer calmement :

«  Les humains sont trop intéressants pour leur en vouloir...  »

Après ce qu'il c'était passer la dernière qu'ils s'étaient vu, Ava se demanda si l'informateur était sincère sur le coup. Certes, il y avait eu une violente gifle, qui était certainement plus grave qu'une maladresse involontaire. Mais bon.
Izaya prit la main de la blonde et se pencha pour être à la hauteur de la demoiselle assise avant de plonger ses yeux dans les siens. Il semblait passer outre de cet incident et ne paraissait se concentrer que sur la jeune femme. Il ignorer visiblement les petits rires des quelques clients. Heureusement, il n'y en avait aucun qui se fendaient la poire. Ava supposer que cela aurait fortement irrité le jeune homme. En tout cas, il ne montrait aucune émotion qui puisse briser le sérieux qu'il avait. Personnellement, l'écrivaine s'en ficher pas mal. Ce qui la préoccuper était toute le grenadine qui était sur Izaya. Elle avait presque envie de lui sauter dessus pour récupérer le sucre qu'il y avait sur son corps avec sa langue mais se retient. Il avait l'air sérieux et voulait savoir ce qu'il y avait.

«  Je suis content de te revoir, Ava. Comment vas-tu  ? Le monde est-t-il toujours triste à tes yeux, ou les humains t'inspirent aujourd'hui  ?  Je suis navré pour ce malencontreux accident, Il faut croire que certains ne savent plus travailler correctement.  »

Il se releva et la surplomba de sa grande taille et marqua une pause avant de reprendre, un sourire aux bouts des lèvres

«  … J'ai une proposition à te faire.  »

« Et bien, je viens bien et toi ? On fait passer le temps comme on peut ! L'être humain m'a bien diverti ses derniers temps. Cette ville m'est sympathique. Mais je vois que tu as une idée de plus pour m'occuper."

Dit-elle en joignant ses mains sous son menton. Un léger sourire se dessina sur sa bouche et elle plissa doucement les yeux.

« Je suis de toute ouïe très cher. Qu'as-tu à me proposer ? »

Elle espéré que la proposition d'Izaya serait de taille pour l'amuser. Cet homme semblait pouvoir remplir ses attentes. Et puis au pire, un refus ne lui ferais pas de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maîtresse suprême

I am
Messages : 836
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 15
Localisation : Quelque part. ~


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 25

MessageSujet: Re: Une drôle de proposition [Feat Izaya] Mer 22 Juil - 14:09

Une drôle de
proposition

▬ IZAYA
FT. AVA IGAWA | [Court, sorry TT] Si Izaya s'intéressait à Ava, ce n'était pas pour rien, oui, et non seulement pour la symapthie. Mais il ne comptait pas lui dévoiler ses plans tout de suite, non. L'odeur de la grenadine était si forte que cela l'agacerait presque – lui préférait les choses amères aux choses sucrées. Il collait de partout, et il avait l'air d'un crétin. Cependant, ce n'était pas assez pour effacer son sourire sournois, non. Le serveur qui avait précédemment renversé tout ce jus collant sur lui vint lui apporter une serviette. « T-Tenez, monsieur. Je suis encore désolé... » Et sans qu'il ne puisse lui répondre, voilà qu'il s'en allait déjà, penaud comme un chien qui aurait mordu son maître.

Le serveur, une fois éloigné, sortit une photo de sa poche. « Je suis désolé Mia... Je ne suis qu'un pauvre minable. » Izaya fronça légèrement les sourcils, agrandissant son sourire. Tsh. Agilement, il vint récupérer un couteau avant de replier son bras et le détendre brutalement, se positionnant de profil pour ne pas être vu ni repéré (de toute façon cela était presque impossible avec tous ces paravents qui séparaient les rangées des tables), profitant d'une ouverture pour lancer le couteau, qui agilement, vint se planter dans la photo en la collant pile contre le mur, frôlant de très près la jugulaire du vendeur.

Il ne faisait que l'agacer, à hurler comme une fillette. Vraiment, il perdait son temps. L'informateur lâcha un soupir agacé, profitant de ce court instant de "calme" pour s'essuyer le visage.

Le vendeur, surpris, devint pâle comme un cadavre avant de pousser un cri désespéré qu'il étouffa entre ses mains, repartant dans la cuisine sous les yeux surpris des clients qui regardaient la salle, cherchant sûrement à comprendre ce qui s'était passé. Enfin, revenons à nos moutons. La voix de la blonde s'éleva, répondant finalement à ses questions. « Et bien, je viens bien et toi ? On fait passer le temps comme on peut ! L'être humain m'a bien diverti ses derniers temps. Cette ville m'est sympathique. Mais je vois que tu as une idée de plus pour m'occuper. » L'informateur l'observa joindre ses mains sous son menton, lui offrant un grand sourire. « Je suis de toute ouïe très cher. Qu'as-tu à me proposer ?  » L'occuper, hein ? Elle ne croyait pas si bien dire.

Enfin... au moins, elle n'avait pas l'air de trop s'ennuyer, par ici. Ce qui n'était pas inhabituel à cause de cette ville, mais Ava et lui étaient du genre à se lasser rapidement, car il leur en fallait plus. Toujours plus. Gourmands?

C'était le cas de le dire. La voix de l'informateur s'éleva en réponse à ses paroles, jovial, tel un grand enfant. « Je suis content de te l'entendre dire. Je vais bien, très bien. Comment être triste en étant entouré d'autant d'humains ? Il est si triste de ne pas profiter de ce que l'on aime ! » Il marqua une pause.

Pour troubler l'ennui, il faut toujours être en quête de renouveau, partir en voyage ou faire quelque chose d'inhabituel. C'est parce que cette ville regorge de choses inhumaines et de telles créatures qu'elle est si drôle, mais pas autant que les humains. Je les aimerais tous autant qu'ils sont, tous ! » fit Izaya en haussant les épaules dans une expression joviale, se laissant retomber sur une chaise a  côté avec nonchalance. « Mais ce n'est pas ça qui m'intéresse. Je veux que tu travailles pour moi...si la fortune t'intéresse tout autant que l'amusement, alors plus jamais tu ne goûteras à l'ennui. L'inhabituel regorge de saveurs, il serait dommage de ne pas en profiter. Alors ? Bien-sûr, tu as le droit de refuser, si tu tiens à ton quotidien. Je te montrerais ce qu'est vraiment Ikebukuro. » Il savait bien évidemment que ce n'était pas le cas.

Ses yeux rouges se posèrent à nouveau sur la blonde, affichant un sourire presque malsain. Il savait que plus que la fortune, c'est quitter cet ennuyant quotidien qui l'intéresserait. Et plus encore, elle serait parfaite pour ses plans... surtout qu'il le sentait, il allait prendre un certain plaisir à sympathiser avec elle.

Elle aussi, elle sortait de l'ordinaire. Et c'était justement ça qui intéressait l'informateur. Cependant, c'était à elle de décider. Pas à lui.

~
FICHE PAR DITA | EPICODE

________________________

The journey toward evil begins with a single step
Izaya t'énerve en #c02222
(c) Zerochan


Dernière édition par Izaya Orihara le Mar 22 Sep - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.org


I am

Date d'inscription : 01/01/1970


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 10

MessageSujet: Re: Une drôle de proposition [Feat Izaya] Mer 22 Juil - 17:09

Après avoir fini d'effrayer le serveur qui était revenu lui rapporter une serviette, l'informateur se reconcentra sur la blonde qui attendait impatiemment la proposition d'Izaya. Ne laissant rien paraître bien sur, elle se contenter seulement de le regarder et d'attendre.

« Je suis content de te l'entendre dire. Je vais bien, très bien. Comment être triste en étant entouré d'autant d'humains ? Il est si triste de ne pas profiter de ce que l'on aime ! »

Dit-il sur un ton enjoué. Ava attendait toujours pendant que le jeune homme marqua une courte pause.

Pour troubler l'ennui, il faut toujours être en quête de renouveau, partir en voyage ou faire quelque chose d'inhabituel. C'est parce que cette ville regorge de choses inhumaines et de telles créatures qu'elle est si drôle, mais pas autant que les humains. Je les aimerais tous autant qu'ils sont, tous  ! »

La blonde l'écoutait simplement parler tout en regardant sa main. Pleine de sucre. Son sucre. Elle espérait que le serveur avait eu l'intelligence d'aller lui chercher une nouvelle commande. Si non, elle lui ferait regretter. Elle se demander bien qui pouvait être cette ''Mia''. Si cette demoiselle était la femme partageant sa vie, elle s'amuserait à le faire culpabiliser en le chauffant un peu. L’intérêt qu'Ava portait au sucre présent sur la main d'Izaya grandissait tout naturellement. La jeune femme était gourmande. Sur tout les domaines possible. Il en fallait toujours plus. Poussé plus loin les limites. Pour mettre du piquant dans la vie, pour amuser le quotidien et vexer le banal.
Izaya glissa sur une chaise poser près de la demoiselle avant de continuer son monologue

«  Mais ce n'est pas ça qui m'intéresse. Je veux que tu travailles pour moi...si la fortune t'intéresse tout autant que l'amusement, alors plus jamais tu ne goûteras à l'ennui. L'inhabituel regorge de saveurs, il serait dommage de ne pas en profiter. Alors  ? Bien-sûr, tu as le droit de refuser, si tu tiens à ton quotidien. Je te montrerais ce qu'est vraiment Ikebukuro.  »

Et bien... En voilà une proposition. L'informateur connaissait très bien la réponse. Ava le savait. Sur ce point, la jeune femme était extrêmement prévisible. Lui proposer de se plonger dans les méandres boueux de cette ville, goûtant ainsi au surnaturel, aux vices, à la corruption et au danger était comme demander à un enfant s'il voulait des bonbons.
Ava enfonça son regard dans les yeux rouges de son futur patron. Elle laissa un silence tout en gardant la même expression calme et sérieuse qu'elle ne quitter pas depuis qu'elle avait commencer à écouter l'informateur. Le sourire que lui lancer Izaya l'amuser fortement. Ce n'était pas la seule chose qui allait l'amusait, elle le sentait. En disant oui, elle accepterait de faire un bond dans les ténèbres, de s'engouffrer dans le mal puant de cette ville et ses horribles injustices. D'autres aurait refuser, par dégoût, par faiblesse mais ce n'était pas le genre de la blonde. Tout cela, au contraire, l'attirer, lui procurer une certaine excitation, une délicieuse saveur qu'elle ne saurait décrire s'emparait d'elle à chaque fois qu'elle s'approcher de cela. Dans toutes les villes pourries qu'elle avait visité, l'aventurière avait goûter à cette sensation. Mais cette fois-ci, quelque chose semblait étrangement différent. Peut-être l'épice du surnaturel qui sublimer ce plat ? Peut-être l'être le plaisir de partager ce repas avec un être qui semblait comprendre et apprécier ce met ? Elle avait hâte de pouvoir se délecter avidement de cette ville et de sa pourriture. Cette sensation malsaine lui dévorerait tout le corps, finirait de se repaître de ses dernières limites. Que lui resterait-il après ? Sûrement rien. Juste la sensation du laisser-aller dans le vice et la mal. «  Plus jamais tu ne goûteras à l'ennui » flotter dans sa tête. Cet homme savait la tenter. Et elle aimait ça. Un sourire malsain, déformé par la décadence, apparu sur le visage d'Ava. Une lueur de gourmandise habilla ses yeux.

« Tenir à mon quotidien ? »

La blonde s'approcha d'Izaya par dessus la table, saisit la main de l'homme et se rassit à sa place.

« Montre moi ce qu'est vraiment Ikebukuro... »

Dit-elle avant d'engouffrer la main de l'informateur dans sa bouche. Elle passa lentement sa langue entre ses doigts pour recueillir le goût du sucre et assouvir enfin son envie de manger la main du brun. Sa main était légèrement collante. En passant sa langue sur sa main, elle la nettoya et le collant ne fut plus. Ava sortit les doigts de la bouche avant de commencer à léchouiller la paume de la main avant de s’arrêter et de regarder Izaya pour finir sa phrase

« ...Boss »

Pour finir sur un petit clin d’œil. Elle lâcha la main toute visqueuse de bave d'Izaya et lui tendit un mouchoir. Sourire aux lèvres la blonde entama une dernière phrase

« Désolé Izaya-kun, je déteste gâcher du sucre. Tu me comprendras j’espère »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maîtresse suprême

I am
Messages : 836
Réputation : 14
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 15
Localisation : Quelque part. ~


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 25

MessageSujet: Re: Une drôle de proposition [Feat Izaya] Jeu 23 Juil - 10:43

Une drôle de
proposition

▬ IZAYA
FT. AVA IGAWA | [Fin pour moi, merci pour ce RP!] La jeune femme semblait réfléchir à ses propos en l'écoutant plus ou moins attentivement. Ava était une personne semblable à l'informateur. Ils aimaient les choses amères, goûtaient à toute sorte de chose sans être satisfaits. Il leur en fallait plus, toujours plus. Aimer les humains n'était pas suffisant pour eux. Il y avait tellement de choses à découvrir. Izaya avait goûté au surnaturel, et il n'était pas prêt d'en décrocher, non ; c'était bien trop bon pour abandonner tout ce chemin parcouru pendant tant de temps. Il disait aimer les humains comme un fou, mais la seule et véritable chose qu'il aimait vraiment était Béhémot. Il était certes égocentrique au point d'avoir voulu ses renier ses sentiments au début mais il savait voir la vérité en face et ses sentiments étaient véridiques.

Et même s'il se doutait que cette collaboration lui poserait problème, il ne pouvait rien dire pour le moment. Ce serait trop risqué, il devrait attendre. L'informateur la fixait d'un sourire malicieux comme il savait si bien les faire, une lueur étrange brillant dans son regard, satisfait de ses plans. Alors... allait-t-elle mordre  l'hameçon ? Ce fut à cet instant précis que le brun eut sa réponse, observant un sourire malsain de dessiner sur les lèvres de la blonde. Elle avait mordu. Parfait.  « Tenir à mon quotidien ? » En la voyant saisir sa main, Izaya fut quelque peu perturbé. Mais que faisait-t-elle ? … « Montre moi ce qu'est vraiment Ikebukuro...» Sa main pénétra la bouche de la demoiselle, sentant sa langue passer entre ses doigts pour nettoyer le sucre encore collant. Haussant les sourcils dans une moue surprise et perturbée, il fixa la blonde du regard.

Elle venait vraiment de lui lécher la main ? La sensation de la langue chaude sur sa main l'avait tellement surpris qu'il n'avait pas su réagir. Et lorsqu'elle relâcha sa main pour lécher sa paume, ce fut sa voix qui le sortit de ses pensées. « Boss.» Les sourcils d'Izaya se froncèrent tandis qu'il récupéra un mouchoir pour en essuyer sa main, fixant la blonde d'un regard hautain, son sourire s'effaçant petit à petit pour faire place à un sourire presque malsain, juste sournois. «Je suppose qu'il est temps de fixer les règles, très chère. Il n'y à qu'une seule personne qui puisse me lécher ainsi en ce monde... et il s'agit de mon amant. » Un sourire narquois se dessina sur les lèvres de l'informateur tandis qu'il glissa ses doigts sous le menton de la demoiselle, lui relevant légèrement le visage tandis qu'il se redressa. «  Et si jamais tu recommences, je n'aurais aucun scrupule à te trancher la gorge. » Termina le brun dans un sourire malsain.

Oh, bien-sûr, il la taquinait, mais c'était un avertissement aussi : Si elle recommençait, il ne serait pas aussi clément qu'il l'était à l'instant même. Car il était parfaitement sérieux en disant que seul son amant avait le droit de le toucher ainsi. Il savait qu'Ava le comprendrait, et même si Izaya paraissait juste agressif, ils avaient une manière de faire semblable que seuls eux deux comprendraient. Enfin. Au moins, elle ne pourrait pas dire qu'il ne l'avait pas prévenue. « Notre entrevue s'arrête là, chère amie. En espérant que tu puisses trouver l'inspiration... et à ce moment là, je te montrerais ce que vaut vraiment cette ville. » Il la salua joyeusement avant de s'en aller, récupérant sa veste avant toute chose, reprenant le chemin du retour. Sur la table, il lui avait griffonné son numéro de téléphone ainsi que son adresse, signant le début d'une longue collaboration. Qu'avait-t-il en tête ? Seul l'avenir nous le dira...

Enfin. Il était temps pour l'informateur de se débarrasser de cette odeur de grenadine qui ne faisait que l'agacer, à vrai dire. « Quelle plaie... cette odeur ne va pas s'en aller si facilement de ma veste... » Surtout qu'il s'agissait de sa préférée. Mais autant commencer par lui.

Une bonne douche lui ferait sûrement du bien.

~
FICHE PAR DITA | EPICODE

________________________

The journey toward evil begins with a single step
Izaya t'énerve en #c02222
(c) Zerochan


Dernière édition par Izaya Orihara le Mar 22 Sep - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.org


I am

Date d'inscription : 01/01/1970


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 10

MessageSujet: Re: Une drôle de proposition [Feat Izaya] Mer 29 Juil - 18:31

Izaya ne réagit pas au début puis il se décida à froncer les sourcils quand la langue de la blonde rencontra sa paume. Après avoir enfin lâcher sa main, l'informateur prit un mouchoir et essuya toute la bave que la blonde s'était amusé à répandre. Le regard d'Izaya se voulait hautain et un sourire sournois aux lèvres

«Je suppose qu'il est temps de fixer les règles, très chère. Il n'y à qu'une seule personne qui puisse me lécher ainsi en ce monde... et il s'agit de mon amant.  »

Oh, il était gay. Why not après tout. Ava s'était elle-même laisser tenter par la chose quelques fois. Homme ou femme, qu'elle est différence  ? Le plaisir est le même. Un manipulateur fidèle et dévoué... Quel drôle de combo. De nouveau, un sourire se dessina sur le visage du brun. Des doigts attrapèrent le menton de la blonde et lui relevèrent le visage.

«  Et si jamais tu recommences, je n'aurais aucun scrupule à te trancher la gorge.  »

Ava ne changea pas d'expression devant la remarque sanglante de son patron. Son expression malsaine l'amusa plus qu'autre chose. L'écrivaine ne pensait pas une seule seconde qu'Izaya pouvait lui dire ça à la légère. Il avait peut-être mal interpréter son geste. Elle ne chercher pas à le chauffer ou autre. Mais bon... Tant pis
La blonde ne prit pas mal la réflexion du brun. A vrai dire, elle s'en ficher un peu. S'il préférait qu'elle ne le touche point, que sa volonté soit faite.

«  Comme tu veux Izaya-kun »

Dit Ava dans un petit sourire.

«Notre entrevue s'arrête là, chère amie. En espérant que tu puisses trouver l'inspiration... et à ce moment là, je te montrerais ce que vaut vraiment cette ville.  »

Il la salua et la femme lui rendit sa salutation d'un geste de la tête. Un mémo avait était laissé sur la table avec un numéro de téléphone et une adresse dessus. Ava s'empara du mémo et le glissa dans son carnet avant de le renfermer. Elle avait rapidement retenu le numéro et l'enregistra dans son téléphone avant d'envoyer un ''Bouh ~ ♥''
Il comprendrait très certainement que c'était elle. Ava venait d'accepter pour une personne dont elle ne connaissait quasiment rien. Elle lâcha un petit « Ohohoho » et mit sa main devant sa bouche comme pour cacher ses rires. Dans quelle histoire venait t'elle de s'embarquer encore. Elle aimait faire des choses complètement irréfléchis, cela pimenter la vie plus que l'on le croit. 
Ava regarda le serveur maladroit. Il ne semblait pas revenir avec une nouvelle grenadine... Tant pis pour lui...
Elle émis un petit sourire qui cachait ses mauvaises intentions et leva son bras pour interpeller l'homme
"Excusez-moi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une drôle de proposition [Feat Izaya] Aujourd'hui à 6:01

Revenir en haut Aller en bas

Une drôle de proposition [Feat Izaya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une nouvelle ou une proposition politique ?
» Izaya Kida
» Proposition de Partenariat > Les Apôtres Noirs
» PROPOSITION LOTO YSHL
» Proposition de partenariat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! :: Zone de RPG :: Le grenier-