AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Durarara!!
Bienvenue sur Durarara!! Return's!!, basé sur le manga Durarara. N'hésite pas à donner ton avis sur le forum dans la section Questions, Suggestions & Aide, et si le forum te plaît, de t'inscrire ! C'est avec plaisir que nous t'accueillerons sur ce forum déjanté qu'est Drrr!! Return's!!


AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous recherchons quelqu'un pour jouer Anri Sonohara de toute urgence ! N'hésitez pas à prendre les personnages secondaires qui ne demandent qu'à être joués ! ^.^

Partagez|

Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Membre du mois !

avatar
I am
Messages : 41
Réputation : 15
Date d'inscription : 01/04/2015


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 20

MessageSujet: Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki Sam 25 Juil - 0:06

Tu ne savais plus quoi faire à son sujet. Comment l'aider... comment les aider. Izaya savait des choses, mais aller le voir... il ne risque de ne pas te répondre. Ne pas te calculer. Tu te souviens de votre appel téléphonique ? Tu as assez de faire le garçon qui a changé, qui avait plus d'assurance qu'avant et Izaya aussi a 'changé'. Ou plutôt évoluer est le mot le plus approprié. Il fallait que tu te vides la tête. Que aujourd'hui, tu ne cherches pas une solution, tu penses à autre chose un peu. Car tu avais mal à la tête quand même. Tu ne faisais que d'y penser. Puis Saki est en sécurité, tu lui as dis de ne pas venir. Elle ne va pas venir, tu lui fais confiance. Tu dois la prévenir une fois ? Tu ne sais pas. Bon aujourd'hui, c'était une journée Kida. Une journée ou tu vas faire ce que tu veux faire. Mais tu veux faire quoi ? DRAGUER DES FILLES ! Oh mais, tu es en couple ? Si ce n'est que pour rire ça passe ? Non ? Oui ? Non ? Bon. Passer du temps avec les écharpes jaunes ? Pourquoi pas après tout. Ce gang est comme ta famille... Tu les aimes c'est sûr. Mais au fond, avec tout ça il n'y a pas que de l'amour en sentiment. Il y a presque de tout. Tu penses qu'ils te sont fidèles. Tu le penses vraiment. Mais eux aussi ils ont changés. Le sont-ils vraiment ?

Tu vas dans la planque des écharpes jaunes du coup. Ça change pas vraiment car tu y es souvent, mais tu y es pour pouvoir passer du temps avec les membres du groupes ? Pourquoi pas traîner en ville comme à l'époque ou dans le genre ? Tu ne savais pas trop. Tu allais agir au feeling et tu ne savais déjà même pas comment t'incruster en quelque sorte alors que tu es le chef. Wooow, bravo. C'est vrai que c'est bizarre de s'incruster en tant que chef dans une discussion. Sauf, surprise. La planque est totalement vide. Il n'y a pas un chat qui rode et ça t'étonne même. Tu regardes un peu partout en appelant voir s'il y avait quelqu'un. Personne. Tu t'assoies sur le siege qui te sert de trône. Et tu attends... Tu soupires et tu attends. Un … non ! Deux ! NON ! Plusieurs bruits de pas, une marche normale, tu te redresses car tu étais le corps baissé en train de fixé le sol et un visage apparaît. Des grands yeux blonds, une tignasses blonde. Tiens, tiens, bonne surprise. Misaki. C'était Misaki et Misaki ça te rappelle des rumeurs bidons qui sont d'actualités. Tu n'en savais pratiquement rien, mais tu as entendu dire que c'était lui le nouveau chef des écharpes jaunes. Sur le coup, tu le regardes en ayant le sourire. C'est où que tu as entendu ça ?

C'était pendant que tu essayais de récupérer des informations UTILES. Des informations sur les shadows et ce qui suit. Bien évidemment, tu as eu rien d'intéressant et ça te fait bien chier de savoir que plusieurs types disent qu'il y a un nouveau chef dans les écharpes jaunes depuis peu et que celui-ci est Misaki Natsuki. Pendant ce temps t'avais autre chose à faire que de s'occuper de son cas bien que tu t'en fiches un peu car c'est faux. Mais monsieur, s'il dit ça, va-t-il l'avouer et le dire devant toi ? Là était la question. Dès son entrée tu t'empresses de dire « Tiens tiens, mais voilà le nouveau chef des écharpes jaunes ! » Dis-tu en souriant à ton habitude. Tu ne voulais pas en ajouter une de plus. Tu voulais avoir sa réaction avant de dire quoi que ce soit de plus. Voir s'il allait acquiescer ou renier. Peut-être que les rumeurs sont fausses et que c'est un coup monté ? Mais quand tu entends ça plusieurs fois... bah haha, tu es perplexe et de toute façon, tu ne comptes pas le frapper. Tu comptes juste en rire et passer le temps. Une journée détente s'annonce pour Kida Masaomi. … ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Koyen

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki Mar 28 Juil - 13:32


▬ Tu vas me foutre la paix un peu?! C'est quand que tu te casses d'ici?!

Ma mère ferme la porte à clef après m'avoir viré, pour la énième fois—c'est plus facile de me virer maintenant qu'on vit dans un appartement, vu que je peux pas passer par une fenêtre ou quelque chose comme ça; on est au troisième étage... Je me laisse tomber devant la porte en faisant la moue—elle m'a même volé mon briquet! En même temps, c'était stupide de ma part de le laisser dans ma veste, ça m'a même pas traversé la tête en fait. J'ai plus rien maintenant, vu qu'en plus du fait que je suis passé devant un tribunal, j'ai manqué de respect à l'autre qui me servait d'avocate, et à pas mal de gens en général... Donc j'ai rien pour passer le temps, je devrais peut-être m'incruster chez un ami (un qui me laisserait jouer aux jeux video avec lui, ça serait bien). Je réfléchis longtemps, en toquant à la porte, espérant que ma mère ouvre au bout d'un moment, pour avoir comme réponse un magnifique “ Non!! ” très énervé et méchant.

Bon, j'imagine que ça sert à rien de rester ici, autant sortir, c'est plus confortable au soleil que dans des escaliers, à l'ombre et au frais. Je préfère avoir chaud—de toute façon je suis en t-shirt, et puis je ne crains pas la chaleur, donc je m'en fiche un peu. Je pousse un trèèèèès long soupir, je ne peux même pas appeler quelqu'un, j'ai vraiment plus rien, quelle galère, il y a vraiment des gens qui arrivent à vivre sans tout ça! Genre, mes parents, le seul jeu qui existait quand ils étaient jeune c'était genre la Game & Watch, ça doit être chiant... C'était les jeux de société à l'époque, j'imagine? Quelle galère... J'ai pas envie de faire ça moi, mes consoles me vont très bien! Enfin, je vais devoir attendre très longtemps avant de pouvoir les allumer à nouveau... Probablement quelque chose comme un mois... Avec de la chance trois semaines? Aie un petit peu de pitié pour moi, maman!

Un éclair de génie me traverse subitement la tête et—comme je ne peux prévenir aucun de mes amis, autant aller quelque part où je peux entrer et sortir sans problème, c'est à dire la planque des euh—chapeaux? écharpes? gants? je sais plus—bref, les gens jaunes, ceux que je suis censé faire partie alors que honnêtement, je suis là que pour me promener et probablement prendre la place de l'autre cassos du chef que j'ai oublié son nom aussi. Comme c'est les gens “jaunes” et que je suis blond, forcément c'est moi qui est censé être à sa place: parce que je suis blond et cool. Qui plus est je suis plus grand que lui—avoir un chef d'un mètre vingt, c'est quand même pas terrible. Alors que moi et mon mètre soixante-quinze sont idéaux pour devenir chef. L'autre bon à rien devrait dégager, je comprends pas pourquoi est-ce qu'il est toujours là en fait.

Je glousse un peu en chemin et heureusement pour moi, la planque est pas loin (je crois que c'était pour ça aussi que j'avais choisi celui là)(non en fait je suis plutôt proche de pas mal de truc c'est le seul avantage de l'immeuble dans lequel je vis) donc je prends “que” dix minutes pour l'atteindre. De toute façon il doit probablement être vide, ils n'ont pas que ça à faire, de rester dans un trou pourri, les autres. Normalement j'aurai fait autre chose aussi mais—grr mon téléphone. J'avance doucement mais sûrement—bien sûr, personne n'est là, c'est prévisible, mais de toute façon je ne suis pas là pour faire la causette, il faut juste que je trouve de quoi tuer le temps alors voilà. Dans le pire si je me fais vraiment chier je verrais...

▬ Tiens tiens, mais voilà le nouveau chef des écharpes jaunes !

« Ah, donc c'était les Écharpes Jaunes. » je me murmure à moi-même, apprenant une toute nouvelle chose sur mon gang. C'est limite si j'ignore ce qu'il m'a dit, je réfléchis une demi-seconde—oh, il admet lui-même que je suis le chef du gang! Trop bien! Bon bah, dégage d'ici et casse-toi? J'imagine. Surtout que t'es sur mon trône, connard.

▬ Eh ouais! Content de voir que même toi tu acquiesces mon nouveau rang!

Je sais très bien que c'est le contraire cependant, ça se voit sur son visage, alors je lui réponds avec un joli sourire provocateur comme à mon habitude.

▬ C'est pour ça que tu vas dégager de ce siège pour que ça soit moi qui m'assoie dessus, froidement.

Je ne perds pas mon sourire (jamais!) mais je me permets d'être quand plutôt menaçant parce que même si mon sourire "gentil mais en fait non" ne semble pas forcément dangereux, en fait, je “vais pas bien dans ma tête” vu que j'en viens à menacer et agresser et tout ça tout ça—c'est pour ça que je suis passé devant le juge. Mais c'est pas comme si j'en avais quelque chose à faire, j'ai juste envie de m'amuser, et je pense qu'avec lui, la journée va passer très rapidement.
Revenir en haut Aller en bas

Membre du mois !

avatar
I am
Messages : 41
Réputation : 15
Date d'inscription : 01/04/2015


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 20

MessageSujet: Re: Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki Sam 15 Aoû - 11:33

« Eh ouais! Content de voir que même toi tu acquiesces mon nouveau rang! » Il est con ou … ? Tu ne pensais pas qu'il allait répondre quelque chose du genre. En fait, tu ne le connais pas vraiment ce gars déjà. C'est la première fois que vous êtes en tête à tête comme ça ? En fait, ce gars ne doit pas bien te connaître non plus. Tu restes assis sur ton siège tranquillement en souriant, ça risque de t'amuser un peu et tu vas pouvoir voir si tu as des traîtres chez les écharpes jaunes. Des personnes qui veulent juste t'expulser. Si jamais c'est le cas, tu t'en ferais un plaisir de les jeter de tes propres mains. Les écharpes jaunes ne sont plus comme avant n'est-ce pas ? L'époque où vous n'acceptiez aucun adulte- Mais tu es presque un adulte dis moi Masaomi. Natsuki pourrait très bien te remplacer. Etre le toi du passé ? … Et bah non. Les temps changent ! Tu as grandi et les écharpes jaunes doivent grandir avec toi. Il y a juste certainement quelques têtes à remettre en place. Et penses-tu que Misaki est une personne à remettre en place ? Ça c'est à voir … à voir comment tout ça va se passer. Tu ne devrais pas le sous-estimer. Tu ne dois pas.

« C'est pour ça que tu vas dégager de ce siège pour que ça soit moi qui m'assoie dessus. »  Il avait dit ça tout en étant froid. Tu étais étonné dans un petit sens... Que quelqu'un ait les couilles de vouloir te détrôner. De plus, il n'est pas plus jeune que toi ? Tu te lèves doucement de ton trône, mais plus tu t'approchais de lui, plus ton sourire n'était plus là. Tu voulais faire quoi Masaomi ? Le mettre au défi ou alors lui faire la leçon ? Bon, tu n'allais pas te battre avec un garçon qui est censé être de ton clan... mais pourquoi s'il est de ton clan il veut t'enlever ton titre de chef. Toi seul peut être le chef car tu es Kida Masaomi, le fondateur des écharpes jaunes. C'est toi qui les a crée. C'est toi et seulement toi. Le remettre à sa place est une bonne idée. Tu ne termines pas en face à face. Pendant ta marche vers lui tu commences à reprendre ton sourire en parlant. « Tu sais que si tu veux vraiment être le chef... » c'est à la fin de ta phrase que tu t'arrêtes, tu devais être à trois mètres de lui à peu près. « Il va falloir me passer dessus ? » C'était vrai. Mais il le fera ce con, ça se sent. Alors avant que tout ça termine en baston, il fallait que tu en saches quand même plus. Peut-être qu'il travaillait pour Izaya ou alors Izaya lui avait monté la tête. Ou alors encore Izaya partout avec toi Masaomi. Cet enculé ne te lâchera jamais.

« Dis moi Misaki. » Oui, c'est un membre de ton clan, tu te permets de l'appeler par son prénom parce que t'es son chef après tout. Tu n'as pas à l'appeler Monsieur Natsuki haha. Pas du tout. Mais tu veux savoir une chose. Pourquoi, seulement. Pourquoi il veut être chef ? Pourquoi il dit être le chef ? Il ne sait pas ce qu'à vécu les écharpes jaunes. Mais toi tu sais. Tu l'as vécu en même temps. « Pourquoi tu dis être le chef ? » Oui, s'il a dit ça, c'est parce qu'il reconnaît avoir dit des choses fausses. S'il citait une seule fois le nom de Orihara Izaya, tu n'aurais plus qu'à débarquer chez lui s'il n'a pas déménagé et régler tes comptes avec lui en essayant évidemment de savoir ce qu'il sait- mais non. Izaya ne va rien dire si ça ne l'arrange pas. Tu le sais ça. Il ne fait que ce qui l'amuse et ce qui l'arrange. Si dire des choses peut le mettre en danger, ça sert à rien de forcer. Il ne va vraiment rien dire. « Pourquoi veux-tu être le chef des écharpes jaunes ? » En quoi ça l'avantagerait d'être le chef? Tu ne sais pas, tu veux savoir pourquoi. C'est tout ce que tu avais à ajouter en attendant une réponse du jeune garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Koyen

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki Sam 15 Aoû - 16:24


Je n'ai même pas besoin de le dégager de ma manière qu'il se lève tout seul! Je me murmure tout seul « Gentil chien~ », sourire aux lèvres. qui sait s'il l'entendra... C'est pas comme si ça allait me gêner s'il l'entend, au contraire, j'ai hâte qu'il s'énerve, pour rien si possible, j'ai hâte qu'il me divertisse. Les gens s'énervent toujours pour tout et rien, certains en on marre de ce que je dis, de qui je suis, du calme “effrayant” dont je fais preuve. Alors alors, pourquoi est-ce qu'il sera énervé, lui? Je pousse un long soupir en remarquant que même s'il s'est levé, il a fait de sorte que je ne puisse pas m'installer tranquillement dans ce qui m'appartient. Tant pis pour moi, je trouverai bien une faille à un moment ou un autre, et puis c'est pas comme si ça me posait un réel problème: le problème, c'était le fait que ça soit lui dessus et pas moi. Je continue de lui sourire, encore plus content, maintenant qu'il est debout. Il s'approche de moi, sourire aux lèvres—j'aime pas ça, j'aime pas quand on me sourit à moi, surtout dans ce genre de moment. Pour qu'il se prend lui?

▬ Tu sais que si tu veux vraiment devenir le chef..., il s'arrête à trois mètres de moi, Il va falloir me passer dessus ?

Je glousse discrètement, comme si ce qu'il vient de me dire me fait un quelconque effet... Je m'en fiche de lui et de ses principes, je suis bien au dessus de tout ça. Ça va pas être compliqué de “lui passer dessus”, je n'ai qu'à le tuer ou quelque chose du genre. Rien de bien compliqué en soi: le seul problème que ça peut poser, c'est le tribunal. Ça m'a déjà fait chier la dernière fois... J'ai qu'à bien cacher le corps, ça devrait pas poser de problème dans ce cas-là? Ou alors je le brûle avec de l'acide sulfurique... C'est plus facile comme ça. De toute façon, je risque pas de me procurer des trucs de ce genre, puis c'est pas comme si c'était la seule solution. C'est juste ce qui m'est passé par la tête, j'y réfléchirai mieux plus tard... Je hausse les épaules, je m'en fous en fait.

▬ Et donc?

Je réponds comme si c'était tout à fait normal. Je pousse un long soupir, toujours en souriant, juste comme ça, un peu pour me changer les idées je pense, même si ça me retraversera la tête un jour ou l'autre. Pour l'instant, c'est surtout qu'il me fait un peu chier, l'autre.

Je rentre les mains dans mes poches et jette un coup d'œil aux alentours, histoire de faire du repérage. Oui parce que je ne viens pratiquement jamais ici, un peu comme un membre fantôme, je viens que quand ça m'arrange: je peux rien faire d'autre que venir ici, plus de portable, ordinateur, jeux video, et ma mère m'a viré de chez moi, qu'est-ce que je suis censé faire dans ce genre de moments? Faire chier tout le monde, voilà. Et j'ai tellement de chance que je suis tombé sur lui. Je sais même pas qu'il est dans ma tête. Hmmm... “Connard”? “Futur soumis”? “Rival”? “Je peux pas me l'encadrer et j'ai envie de m'en débarrasser”, voilà. Je sais juste que je peux pas me l'encadrer, c'est déjà quelque chose.

▬ Dis moi Misaki.
Pardon?


“Misaki”? Je me souviens pas l'avoir autorisé à m'appeler par mon prénom. Non, en fait, il a carrément pas le droit, surtout pas lui. Les seules personnes qui sont autorisées à m'appeler Misaki sont Akira, Hiyori  (haha...) et ma mère (mais elle c'est parce que j'ai pas le choix). Pour le reste,

▬ ... c'est Natsuki-sama, en souriant.

Je cache ma colère avec mon sourire, parce que je n'ai pas envie que les gens voient que oh, je peux m'énerver. Et puis c'est rien, il en faut bien plus pour m'énerver, à moins qu'il décide de se moquer de mon prénom de fille, alors tout va bien.

▬ Pourquoi tu dis être le chef ?

Non d'accord en fait il a pas compris. Je savais pas qu'il était complètement con, tant pis, c'est pas comme si j'en avais réellement quelque chose à foutre: ça risque juste de rendre les choses plus compliquées, puisqu'il faudra que je fasse une explication digne d'un professeur à son élève de six ans. C'est pas “je dis” mais “je suis”, il l'a dit lui-même il y a même pas deux minutes, non? Il aurait pas un cerveau de poisson rouge lui? Je pousse un très long soupir, embêté d'avoir à expliquer quelque chose de pourtant très simple à un type qui est—plus âgé que moi, non? Pfft—je suis plus grand et pourtant plus jeune que lui, qui plus est je suis plus intelligent et plus populaire, pauvre lui, il a vraiment raté sa vie, va te suicider, tu manquera à personne.

▬ Pourquoi veux-tu être le chef des écharpes jaunes ?

... Très long soupir. J'ai pas envie... « T'es pas censé être plus vieux que moi? Sale con. », je me murmure, encore une fois. Il a l'air énervé, peut-être perdu, peut-être effrayé (par quoi?), peut-être content qu'on le remplace.

▬ ... Je croyais que t'avais compris?,  je prends une très longue bouffée d'air pour me préparer à une longue explication, Tu sais qui je suis?, pause, Na-tsu-ki Mi-sa-ki.

... Ça veut tout dire, non? Mon sourire s'élargit et j'ai très hâte de le rabaisser gentiment, de lui faire comprendre, qui je suis, et de le voir pleurer et courir pleurer chez lui pour x ou y raison. Vivement tout ça, vivement que je prenne officiellement la place de chef des écharpes jaunes!

▬ Et tu vois! Natsuki-sama, il n'est pas fait pour suivre des ordres bidons, il n'est pas fait pour suivre de règles, de lois, parce que Natsuki-sama, il est bien au dessus de tout ça!

Et Kida Masaomi, il est fait pour suivre des ordres, pour se soumettre à moi, pour gentiment la fermer et laisser Natsuki-sama ce qu'il a envie de faire.

▬ Alors tu vois, Natsuki-sama, il est venu ici juste pour voir ce que ça fait, d'être chef d'une troupe de soumis. Natsuki-sama, il est fait pour diriger tout le monde, mais Natsuki-sama, il est mieux que tous ces politiciens et l'Empereur, tu vois? Alors t'es obligé d'obéir à Natsuki-sama, que tu  le veuilles ou non.

Natsuki-sama reprend son souffle, et trace une droite avec son doigt devant sa gorge, pour imiter une décapitation.

▬ Sinon, Natsuki-sama, il te tue.

Et dans les yeux de Natsuki-sama, on arrive à percevoir une trace de folie.


Dernière édition par Misaki Natsuki le Dim 16 Aoû - 11:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Membre du mois !

avatar
I am
Messages : 41
Réputation : 15
Date d'inscription : 01/04/2015


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 20

MessageSujet: Re: Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki Sam 15 Aoû - 19:05

« Je croyais que t'avais compris? Tu sais qui je suis? Na-tsu-ki Mi-sa-ki. » Mais pour qui il se prenait lui ? Tu te demandes qu'est-ce qu'un type dans ce style fou ici ? Il devrait plutôt avoir du respect pour toi, toi qui est son chef. Tu sais très bien qui il est au sein du gang. Un simple membre, il n'a même pas été sous chef ou dans le chef. C'est juste un membre, un simple membre et s'il continue à suivre ce chemin, il y a des fortes chances qu'il ne soit plus de ce gang. Tu ne peux pas garder ce genre de personnes déloyaux... tu ne veux pas que la seule chose qui te reste te plante dans le dos quand même ? Et oui. Mikado et Anri tu n'oses pas aller les voir parce que tu as peur? Ça fait trop longtemps que tu ne les a pas vu en vrai donc ils ont sûrement changés … ou pas. Tu veux aider tes amis dans la discrétion la plus totale... pour l'instant tout à l'air de bien fonctionner. Enfin tu penses. Si ça se trouve Mikado et Anri savent que tu es de retour à Ikebukuro. Enfin... Tu ne penses pas car Mikado viendra te voir lui et te demanderait pourquoi. Tu penses qu'il agirait comme ça.

« Et tu vois! Natsuki-sama, il n'est pas fait pour suivre des ordres bidons, il n'est pas fait pour suivre de règles, de lois, parce que Natsuki-sama, il est bien au dessus de tout ça! » Alors pourquoi il n'a pas crée son propre gang avec que des gens de son âge ? Bon il est pas hyper jeune non plus. Il doit avoir un voir deux ans de moins que toi. Mais il peut le faire en recrutant des personnes de son âge au lieu de venir foutre la merde ici ? Tu ne veux pas de ce type. Tu ne peux déjà plus le voir et de toute façon, tu n'as pas besoin de ce genre de personne. Tu as déjà du mal à savoir où tu en es alors si c'est pour te casser la tête avec les personnes qui se prennent pour le chef alors qu'ils ne sont rien... t'as autre chose à faire. Toi qui voulait te détendre dans ton petit lieu. Te voilà emmerder avec un petit con qu'il va falloir remettre en place.

« Alors tu vois, Natsuki-sama, il est venu ici juste pour voir ce que ça fait, d'être chef d'une troupe de soumis. Natsuki-sama, il est fait pour diriger tout le monde, mais Natsuki-sama, il est mieux que tous ces politiciens et l'Empereur, tu vois? Alors t'es obligé d'obéir à Natsuki-sama, que tu  le veuilles ou non. » S'il est vraiment venu pour te détrôner il est bien mal placé. Surtout que tu commences à serrer ton poing. Non, à serrer tes poings. Tu serres les dents aussi. Ça commence vraiment à t'énerver de le voir parler comme ça. Tu comptais passer le temps avec lui mais … pas dans ce sens. Où sont les membres loyaux que tu avais avant ? Ceux qui te suivaient coûte que coûte. Ils sont encore là. Tu y crois, tu veux y croire. En fait, la vérité c'est que tu veux surtout pas croire qu'ils ne sont plus là. Tu te dis que ce n'est qu'un petit con qui veut juste te prendre ta place. Ce n'est pas le premier à envier ta place de chef. Mais tu vas lui remettre les idées en place. Tu te retiens de ne pas le frapper. Mais tu chauffes, tu chauffes Masaomi.

« Sinon, Natsuki-sama, il te tue. » C'était la chose de trop. Il n'avait pas à te dire de l'appeler Natsuki-sama. Rien que toi, tu n'acceptes pas qu'on t'appelle Chef alors tu lui devrais le respect ? Ton poing est parti très rapidement et très fort dans son visage. Peut-être qu'il saignait du nez. Peut-être pas. Tu t'en foutais de ce qu'il avait là. Tu ne le comptais plus comme un membre des écharpes jaunes. Il fallait que tu lui remettes les idées en place mais tu n'allais pas le résonner hein. Tu ne veux pas d'un connard comme ça. « Si tu es venu ici pour être chef. C'est bien mal parti. » Il était au sol. Tu te demandes quand même s'il avait eu mal et que ça lui avait servit de leçon. « Parce que le seul chef, c'est moi. » Et oui, c'est toi et personne. C'est toi qui l'a crée. C'est ton gang. Il n'avait aucun droit. « Et tu sais quoi Misaki ? Tu n'en fais plus parti. Je n'ai pas besoin des personnes comme toi ici. » ça c'était dit. Ça te fait un membre en moins, certes, mais perdre ce genre de connard, ça te fait plus plaisir qu'autre chose haha. Maintenant reste à voir s'il va se barrer ou alors tenter de te tuer comme il l'a dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Koyen

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki Dim 16 Aoû - 12:19


Natsuki-sama rit, il rit encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore et encore, un petit rire murmuré à lui-même, il rigole discrètement, discrètement mais pourtant il rit ouvertement, il n'arrive pas à s'arrêter car la stupidité de son aîné l'amuse, parce qu'il n'a pas remarqué que c'était exactement ce que Natsuki-sama voulait. Qu'il s'énerve. Hehehehehehehehehehehehehehehehehehe... T'as vu ça, Natsuki-sama? Il ne sait pas qui tu es, quel abruti, quel paumé, hehehehehehehehehe, tu devrais lui montrer qui tu es, hein? Hehehehehehe... Natsuki-sama continue de rire, il rit il rit il rit sans se préoccuper de monsieur le chef en carton, parce qu'il a mieux à faire, il sait déjà que c'est gagné d'avance, qu'il va, de sûr, gagner la place qui lui vient de droit. Elle lui revient tellement de droit que l'autre merde, énervé de voir quelqu'un d'aussi haut placé que Natsuki-sama, décide d'essayer de me nuire en lui collant une droite—quelque chose qu'il n'avait vraiment pas vu venir. Natsuki-sama s'arrête de rire et frôle ses doigts sur son nez pour voir qu'un joli liquide rouge y coule. Natsuki-sama reste silencieux une minute, observant sa main tachée de sang, sourire aux lèvres, avec ses yeux brillants toujours d'une lueur détraquée, dérangée, psychosée.  

▬ Si tu es venu ici pour être chef. C'est bien mal parti.  
▬ Hehehehehe...


Natsuki-sama ne peut pas s'empêcher de rire en voyant ~Kida Masaomi~ et son regard sérieux. « Effrayant~! Effrayant~! », qu'il répond, pour rigoler du ridicule de cet abruti. Ce type n'a absolument pas l'étoffe d'un chef, hein? Après tout, le seul qui ait les capacités pour devenir chef, c'est Natsuki-sama! C'est ridicule, ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule ridicule! C'est bien ça, ces pauvres humains sans rien, ils essaient de défier Natsuki-sama avec de pauvres phrases comme celles-ci, effrayant~! effrayant~! Hehehehehehe... Natsuki-sama lève les yeux vers cet abruti, pour répondre d'un “Si tu crois que tu me fais peur... Tu me fais plus pitié qu'autre chose, pauvre abruti!!”. « Hehehehehe... » Natsuki-sama se relève et essuie le reste du sang coulant avec son avant-bras. Natsuki-sama rit rit rit rit rit rit rit rit rit rit rit rit rit rit rit rit rit rit rit rit rit rit rit rit rit rit sans qu'il puisse s'arrêter, ses muscles se crispent, ses yeux pleurent, ses poumons se vident, ses cordes vocales s'achèvent, mais qu'importe? Ce n'est pas comme s'il allait mourir de rire, c'est complètement ridicule, et une mort ridicule ne convient pas à Natsuki-sama. Il fait une petite pause pour reprendre son souffle, seulement pour rire encore plus après.

▬ Parce que le seul chef, c'est moi.

Natsuki-sama explose de rire une nouvelle fois: il a dit ça tellement sérieusement! Un être lambdas aurait certainement pu le croire et avoir peur de lui, mais Natsuki-sama est loin d'être une personne lamba, et ainsi, la fantaisie dans laquelle il croit vivre fait rire le véritable chef de ce gang. On dit souvent que Natsuki-sama hallucine, qu'il voit des choses que d'autres personnes ne voient pas, que ce n'est pas normal, qu'il devrait se faire soigner, qu'il est malade, qu'il est taré. Souvent, on se moque de lui dans son dos. Mais là, qui hallucine? Est-ce Natsuki-sama, qui parle en vérité à un Kida Masaomi qui ne se trouve pas ici? Qui arrive à faire saigner du nez un véritable être humain? Ou est-ce Kida Masaomi, qui se croit plus fort que Natsuki-sama, qui nage en plein rêve, dans une totale fantaisie?  

▬ Et tu sais quoi, Misaki ? Tu n'en fais plus partie. Je n'ai pas besoin de personnes comme toi ici.

... Huh?

Je pousse un très long soupir: j'ai des crampes à l'abdomen, j'ai la gorge qui brûle, j'hyperventile comme je ne l'ai jamais fait, et j'ai l'impression qu'on vient de donner un coup de marteau à mon nez. C'est que maintenant que je remarque vraiment la douleur en fait, je me sens un peu dans le gaz pour le coup, je suis vraiment un gros bordel mental... Je jette un coup d'œil à mon avant-bras, qui a un trait rouge de toute la largeur du bras. Hmm... Donc ce connard m'a frappé... Quelle surprise... De me taper à moi, il faut en avoir, du courage. Après une petite minute de repérage, je recommence à sourire, tout en me souvenant de la dernière phrase que l'autre m'a dit—hmmm—je suis renvoyé? Ouais voilà, je suis renvoyé, bien évidemment, bien sûr, je suis souvent renvoyé j'ai l'habitude: trop au dessus des autres pour rester avec eux, je devrai être dans une école de surdoués—quoiqu'il saurait encore bien au dessous de moi. Mais qu'est-ce que j'avais dit avant, déjà? Ah oui.

▬ Je croyais avoir dit que je m'en foutais des ordres, lois, et tout ce qui va avec... Donc c'est bien ce que je pensais, t'es vachement con.

Je pousse un long soupir une nouvelle fois, exaspéré par ce type, je sais même plus quoi faire de lui. Je trouverai bien un moyen de lui faire comprendre quelque chose normalement, un jour ou un autre... Comment lui faire comprendre gentiment que je vais bien m'occuper de lui? Je veux dire, je vais lui rendre service et le tuer sans souffrance, ça sera plus rapide et il n'aura pas le temps de crier au secours: du style un coup de batte par derrière! Comme pour le meurtre de Koizumi dans Dangan Ronpa 2—je glousse une énième fois en replaçant Koizumi par ce type.

▬ Je trouverai bien un moyen de me débarrasser de toi: que ça soit lentement ou pas, ne t'inquiètes pas, je vais finir par te remplacer, je lui tapote gentiment(?) la tête, avec mon sourire habituel, alors si j'étais toi, je ferai attention à tout ceux autour de toi.

Je rigole discrètement: moi je n'utilise pas la force pour régler mes problèmes, parce que je ne suis pas assez faible pour avoir à me servir de mes poings. Je lui chuchote près de son oreille;

▬ Je veux que tu me supplies de t'épargner, que tu te mettes à genoux face à moi, et que tu m'obéisses tel un chien jusqu'à la fin de ta vie.

Et je me remets à rigoler, beaucoup plus fort cette fois-ci, tu sais, le genre de rire diabolique que les méchants font quand ils ont préparé un plan très maléfique dont ils sont fiers. Eh bien moi, c'est exactement pareil, j'ai jamais trouvé meilleur moyen de faire parler quelqu'un, parce que celui-là, il a vu qui était Natsuki-sama et ce qu'il est capable de faire. Comme Natsuki-sama, je trace un trait par dessus ma gorge pour imiter une décapitation. Voilà ce qui va t'arriver si tu ne fais pas comme j'ai envie qu'on fasse.
Revenir en haut Aller en bas

Membre du mois !

avatar
I am
Messages : 41
Réputation : 15
Date d'inscription : 01/04/2015


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 20

MessageSujet: Re: Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki Dim 16 Aoû - 21:39

« Je croyais avoir dit que je m'en foutais des ordres, lois, et tout ce qui va avec... Donc c'est bien ce que je pensais, t'es vachement con. » Qu'est-ce que ça voulait dire ça ? Tu ne comprenais pas vraiment le message dans un sens. Tu l'avais pourtant viré. Tu l'as fait avec des mots clairs et ils ne veut pas partir ? Pourquoi te virer toi ? Tu as pourtant été absent pendant plusieurs temps ? Tu vas finir par te demander si tu as bien fait de revenir à Ikebukuro... mais si tu as bien fait. Tu dois le faire pour Mikado. Lui c'est juste un petit con d'un autre gang ou alors engagé par Izaya qui est là pour foutre la merde et t'enfoncer encore plus que tu l'es actuellement. Il fallait que tu te contrôles avant de l'achever. Mais ce type. Natsuki Misaki ne faisait que rire, rire, rire et encore rire... ça t'énervait de le voir rire alors qu'il s'était pris un beau coup de poing de ta part et d'ailleurs il saignait du nez. Il veut vraiment mal finir cet abruti ? Il veut vraiment savoir ce que Masaomi est capable de faire ? C'est comme le moment ou tu allais tuer l'autre des blue square qui était venu dans ton gang foutre la merde... il y a trois ans de ça.

« Je trouverai bien un moyen de me débarrasser de toi: que ça soit lentement ou pas, ne t'inquiètes pas, je vais finir par te remplacer, alors si j'étais toi, je ferai attention à tout ceux autour de toi. » Il osait te menacer ? Toi ? Haha- en plus en menaçant ceux autour de toi ? Il était au courant pour Mikado et Anri. Tu étais remplis de confusion. Tu étais vraiment confus. Tes yeux grossissaient sous le choque. Le choque de penser à perdre tes amis à cause des menaces d'un sale petit con. Tu commençais à trembler. Pas de peur. D'énervement principalement. Mais ce n'était pas des gros tremblement, tu tremblais un tout peu niveau des poings. Il voulait s'en reprendre une. Une seule n'a pas suffit pour le remettre en place. Une seconde ne servira donc à rien. Si tu l'envoies à l'hôpital ça ne sert à rien aussi. Tu ne sais pas comment le rendre conscient de ce qu'il vient de dire... menacer tes amis. Surtout à toi Masaomi qui est très protecteur. Tu es prêt à tout pour eux. Tu... tu t'énerves c'est sûr. Tu le vois s'approcher lentement de toi. Il s'approcher de toi et tu as … peur ? Non. De la confusion, de la pur confusion. Tu ne sais pas quoi faire. La bouche entre-ouverte, tu écoutes ce qu'il te dit.

« Je veux que tu me supplies de t'épargner, que tu te mettes à genoux face à moi, et que tu m'obéisses tel un chien jusqu'à la fin de ta vie. » Il se paye tête en plus ? Comme ça tu allais lui obéir. Comme si tu allais te soumettre à ce mec qui ne mérite qu'une bonne claque dans sa tête. Tu le regardes en serrant les dents. Dès qu'il recule de toi, c'est toi qui s'approche brusquement de lui pour l'attraper par le col et le cogner contre un poteau à ta droite. Il a dû avoir mal car encore une fois. Tu n'y es pas été de main morte. Tu serrais les dents de rage. « Qu'est-ce que tu comptes faire à Mikado et Anri ?! » Tu étais énervé. Très énervé. Tu étais presque sûr qu'il avait été envoyé par Izaya mais il avait l'air d'agir de son plein grès... c'était ça qui était très étrange. Mais au final. Tu le recules pour le recogner brusquement une seconde fois. « C'EST CET ENFOIRÉ D'ORIHARA IZAYA QUI T’ENVOIE C'EST ÇA ?! » Malgré ça, tu n'as pas pu t'empêcher de lui demander assez brusquement parce que tu es énervé, tu ne te contrôles pas vraiment quand tu es énervé comme ça. Mais tu veux juste des réponses Masaomi. Des réponses à tes questions. Tu veux aider Mikado et tu n'en as pas les moyens, ça t'énerve intérieurement. Cette colère commence à monter. Elle monte encore de plus en plus Misaki se foutait de ta gueule. Toi qui pensait passer un petit moment amusant avec lui et ses mensonges. Tu ne t'attendais pas à ce que ça finisse ainsi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Koyen

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki Lun 17 Aoû - 22:18


▬ Kh—

Je ne sais pas si la droite qu'il m'a donné tout à l'heure m'a fait autant mal, mais là, étant pleinement lucide et conscient de ce qu'il m'arrive, je peux bien souffrir tranquillement: il n'y est pas allé de main morte, et lorsque mon dos cogne le métal froid du poteau, je ne peux pas m'empêcher de lâcher un tout petit gémissement. Je l'ai énervé à ce point-là? Enfin, c'était le but, aussi...  Maintenant, je dois assumer, même si ça me plait pas du tout ce qu'il vient de me faire. Me toucher, comme ça, aussi familièrement... Tu n'as qu'à te dire qu'il le paiera de son sang, ce qui est vrai en plus. Connard... Je me demande comment les gens font pour suivre un type comme lui, un type forcé d'utiliser ses poings au moindre petit problème... Même en position de faiblesse, je peux pas m'empêcher de lui rire au nez, parce que qu'il me colle à un poteau ou pas, ça ne va pas me faire changer d'avis: c'est pas comme si on peut me faire changer d'avis de toute façon... Bon il y a ma mère (parce qu'elle me fait un peu peur quand même, elle a de très bons arguments—comme mes consoles et mon portable, même si là c'est un peu tard...), peut-être Akira, mais après, je fais ce que je veux, et ce n'est surtout pas un petit merdeux comme lui qui va me faire abandonner mon projet. Il n'empêche que j'ai l'impression de m'être fait déplacer les poumons, de subir des coups de marteau sur le crâne et d'avoir la colonne vertébrale qui gèle.  J'essaie de me concentrer sur autre chose: comme le visage très sérieux et très en colère de monsieur. Héhé...

▬ Qu'est-ce que tu comptes faire à Mikado et Anri ?!

Mikado et Anri...? Mais quel con! Il vient de se balancer tout seul! Je sais déjà qui je vais déjà prendre en otage! Enfin... “otage”, ça fait vachement terroriste comme mot... Je sais que je suis méchant (grr grr) mais de là à me qualifier de terroriste, ça va quand même un peu trop loin, non? Je ne fais que ce que je dois faire, après tout: être le chef de ce gang et avoir plein de petits soumis qui me vénèrent.  J'étouffe un fou-rire alors qu'il me relâche—j'en profite pour m'étirer sauf que non, il me re-plaque au poteau une deuxième fois, à quoi ça a servi que tu me relâches?! « Bordel— » Mon dos se refroidit lentement alors que j'avais réussi à le réchauffer pour une seconde.  Mon crâne cognant de nouveau contre le poteau fait comme un très léger tremblement au pylône (chose qui pouvait porter à confusion, erg). Du coup, ça résonne dans mon crâne et fait très très mal, il était vraiment obligé de faire ça une deuxième fois? Bon, tant pis, peut-être que c'est juste moi qui ne suis pas fait pour supporter ce genre de choses aussi...  

▬ C'EST CET ENFOIRÉ D'ORIHARA IZAYA QUI T'ENVOIE C'EST ÇA ?!
▬ Mes oreilles...


Je me contente de répondre, d'un air blasé. Orihara Izaya... Ce nom me dit quelque chose... Il est plutôt connu à Ikebukuro, non? J'ai entendu son nom vite fait, mais bon, je m'en fous un peu de lui. S'il fait chier Masaomi en revanche, il pourrait bien me servir... Je verrai bien. En attendant, je grogne un peu pour demander qu'il me redescende, j'ai mon dos qui souffre, et puis me prendre par le col n'est pas très arrangeant pour respirer aussi. Non pas que je vais mourir étouffé non plus, mais ça fait plutôt mal. Je pousse un long soupir (un peu étranglé). Comme si j'allais obéir à quelqu'un! Pour qui il me prend lui? Il a toujours pas compris qui j'étais, c'est vraiment chiant au bout d'un moment. Qui plus est, il se permet de lever la voix sur moi! Avec la droite (dont je ne me souviens pas totalement mais j'ai souffert quand même), ça fait beaucoup de choses non autorisées...  Je tousse, tout en gardant mon calme, je concentre ma force dans mes jambes et, parce que plus le temps passe le moins d'air j'arrive à respirer, je ferme les yeux et—même si ça ne m'amuse pas de faire ça—, j'essaie de me libérer en visant l'entrejambe de ~mon cher chef~. Bon, c'était pas très compliqué (en même temps...), mais la douleur que ça a dû lui apporter me donnerait presque des frissons dans le dos, parce que je n'aimerai vraiment pas qu'on me le fasse. Au moins je suis sûr qu'il ne me refera plus ça, ce qui est une bonne chose en soi. Je reprend mon souffle et me remet à sourire, étant cette fois-ci capable de parler correctement. En fait, je ne fais pas que sourire, je peux pas m'empêcher de rire (qu'est-ce que je suis maléfique!). Non en fait, je ris de sa connerie, parce que ce con a déjà balancé deux noms, je n'ai plus qu'à m'occuper d'eux, hein? Mais qu'il est con, mais qu'il est con! Il doit faire partie de ces brutes sans cervelles, à n'avoir rien de mieux à faire si ce n'est sous-estimer son supérieur.

▬ Très bien très bien, ça va beaucoup mieux comme ça.

Profitant de la position désavantageuse dans laquelle il se trouve, je ne peux pas m'empêcher de le forcer de rester à terre en appuyant sur son crâne avec mes converses (pas très propres par ailleurs, je les aie depuis un petit moment quand même... Je vais pas changer de chaussures tous les mois et j'en ai pas trois tonnes, je suis pas une fille...). Je suis allé un peu partout avec celles-là: je ne sais pas dans quel état sont les semelles mais elles ne doivent bien être très propre, comme c'est dommage.

▬ Alors? Tu vas faire comment pour m'empêcher de faire du mal à tes précieux amis~?

Tes précieux Mikado et Anri, héhé~ Je me demande comment ses précieux amis sont~? Ils doivent être de sacrés merdes, pour rester avec une sacré merde comme lui. Ha! Qui voudrait traîner avec quelqu'un comme lui? Je suis sûr que tout le monde le déteste en vrai, ça m'étonnerait qu'il aie une petite amie... À moins qu'un des deux sorte avec lui? Brr, je crois que plutôt de faire (je ne sais pas encore quoi), je vais carrément le libérer de cette souffrance et l'achever. Tu me diras, rester avec lui est déjà un péché... Hehehehehehehehehe... Oh oh, j'en ris déjà d'avance! En fait, les autres ont probablement raison, j'ai pas vraiment l'air sain d'esprit... Avec la psychose que je viens de faire et mes rires incessant, je dois passer pour un fou, mais qu'est-ce que j'en ai à faire! Je vais prendre sa place pendant que lui sera forcé de me lécher les bottes en me suppliant de toute son âme. Hehehehehehehehehehehehehehehehe...

▬ Si tu me lèches les pieds et que tu supplies Natsuki-sama, alors peut-être que je reconsidèrerai ma décision~

Malgré les rires incessant et la force avec laquelle j'appuie sur sa petite tête arrogante, mon visage reste des plus serein possible: je ne vais pas me crisper juste pour un type comme lui, et puis ce n'est pas comme s'il avait touché à un sujet sensible... Allez, allez, supplie-moi et soumets-toi!! Qu'on se marre un peu...
Revenir en haut Aller en bas

Membre du mois !

avatar
I am
Messages : 41
Réputation : 15
Date d'inscription : 01/04/2015


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 20

MessageSujet: Re: Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki Dim 23 Aoû - 14:55

En l'espace dans seul instant. D'un seul petit instant. Tu t'es retrouvé au sol. Tes mains sur tes parties masculines, souffrant de douleur, tu gémissais de douleur. Il venait de te frapper dans tes parties. Il y a été très fort en plus de ça. Enfin, rien qu'un simple petit coup ça fait très mal, alors un bon coup de pied. Oh oui tu souffres Masaomi ! Tu avais la larme à l’œil tellement ça faisait mal. Heureusement qu'il ne t'a pas explosé une de tes deux boules, mais ça aurait. La douleur s'estompera au bout de cinq à dix minutes, il faut que tu t'assoies et que tu respires bien fort. Sauf que cet enfoiré avait posé son pied sur ta tête, ses chaussures ne devaient pas être propre sauf que la douleur était si forte que tu ne t'en préoccupais pas. Tu voulais te relever pour le taper vraiment comme il se doit cette fois. Mais aucun moyen de te lever. Ceux qui n'ont jamais connus cette vraie douleur ont vraiment de la chance. Tu éta is limite sonné mais plus psychologiquement qu'autre chose. Néanmoins tu étais conscient.

« Alors? Tu vas faire comment pour m'empêcher de faire du mal à tes précieux amis~? »
« Enfoiré-... »

Tu essayais de parler mais tu parlais plus dans le vent. Ta voix sortait à peine. Tu avais toujours mal en même temps, tu essayais de plus ou moins bien respirer mais tu avais du mal et tu n'avais pas la force de te déplacer ou de faire un retournement de situation. Même s'il parlait de tes amis, de tes précieux amis. Tu étais impuissant sur le coup. Ah Masaomi, tu as mal agis, tu le sais. Il fallait que tu te calmes. Mais ces temps-ci, tu es si seul... tu veux aider Mikado à cause du potentiel danger qu'est les shadows, tu es toi même menacé de perdre ta place et tu ne t'en préoccupes pratiquement pas. Tu voulais protéger Mikado et Anri... C'était eux qui étaient en danger sauf que tu n'arrives à récolter aucune information, tu n'arrives pas à avancer, tu ne fais que rester à ton point de départ et cet enculé ne t'aide pas. Tu l'as pourtant viré... il faut que tu te calmes. Il faut agir sans le frapper. Ça ne t'avancera à rien.

« Si tu me lèches les pieds et que tu supplies Natsuki-sama, alors peut-être que je reconsidèrerai ma décision~ »

Voilà qu'il voulait que tu lui lèches les pieds. Mais tu n'allais jamais le faire. Il appuyait bien sur ta tête. Peu de secondes passent avant que tu entends des bruits sans trop voir d'où ça venait. Tu essayes de tourner ta tête pour voir qui venait d'entrer mais aucun moyen que tu puisses y arriver. Il te bloquait.

« OÏ ! LEADER ? »

Tu entends des pas s'approcher rapidement, quelqu'un court ? Un sauveur, tu ne comprends pas. Tu entends un bruit... le son, tu l'avais déjà entendu auparavant. Ce n'est pas un objet que tu utilises... cet objet, il est électronique... et il électrocute ? C'est ça. Il avait l'air d'avoir électrocuté Misaki ? Quelqu'un serait venu te sauver ? Tu as donc encore des fidèles. Tu sens des mains te relever. Tes yeux étaient fermés car tu avais mal, quelqu'un te relevait ? Tu ouvres lentement tes yeux, tu n'arrives pas à reconnaître qui était là, tu voyais bien flou encore. En même temps, tu voyais très mal et pratiquement que le sol qui est plutôt sombre.

« Vous allez bien ? Il se passait quoi ?! »

Tu n'arrives pas à parler correctement, tu reconnais la voix et la couleur jaune. Tu n'arrives pas à te souvenir directement du nom de la personne mais tu sais que c'est une nouvelle recrue. S'il te protège, c'est sûrement qu'il t'apprécie. Ou alors qu'il a compris que tu étais son leader et non son chef, pas comme ce Misaki qui n'a rien compris aux écharpes jaunes... Tu tousses avant de dire que ça va. Tu n'expliques pas encore la situation la situation. Les mots ont encore du mal à sortir. Tu arrives à déterminer qu'ils étaient deux. Lui qui était avec toi cri à l'autre d'aller chercher de l'eau pour toi. Il pensait que tu avais sûrement besoin d'eau et n'avait sûrement pas tord. Il passe ton bras autour de son cou pour t'aider à marcher et à t'asseoir correctement. Tu avais toujours une de tes mains proches de tes testicules mais ça, c'était la douleur encore présente. Tu respires un bon coup une fois assis et tu voyais Misaki au sol. Il ne l'avait pas raté. Tu le regardes et tu ne sais même pas quoi en faire … tu devais récupérer des informations n'est-ce pas ? Tu lui demandes s'il pourrait attacher Misaki sur une chaise. C'était des chaises pas confortable en plus, il va apprécier ça Misaki. La jeune recrue l'attache bras et jambes afin qu'il ne puisse pas bouger et voilà. Tu as eu ton eau, tu as bu. Le temps passait et passait sans que tu ne t'en rendes compte et tu avais repris ton souffle, la douleur était passé. Tu ne sais pas combien de temps s'est écoulée entre ce qu'il s'est passé juste avant et le réveil de Misaki.

« Leader, il se réveille enfin ! »

Tu n'avais même pas pris le temps d'expliquer la situation aux deux personnes qui étaient venus t'aider. Mais ils restent quand même à tes cotés. L'un était avec un taze dépassant de la poche. L'écharpe jaune au bras droit. Juste en dessous de l'épaule et l'autre avec une batte de base-ball. Il avait l'écharpe jaune sur son poignet. Tu prends une chaise pour la poser en face de Misaki. Tu avais mis la chaise à l'envers pour poser tes bras sur le haut du dossier et posé ta tête sur tes bras.

« Bien dormi ? »

Lui demandes-tu en souriant. Tu avais sûrement un bleu à coté de tes parties, il risque sûrement de te faire mal bien plus tard mais que veux-tu.  Tu l'as cherché et tu n'aurais pas dû t'énerver comme ça Masaomi.

« Mais cette fois, c'est moi qui donne les ordres !~ Je veux savoir tout ce que tu sais à propos d'Izaya, de Mikado et de Anri. Je ne te détacherais pas avant de tout savoir. »

Jamais tu ne laisseras quelqu'un faire du mal à Mikado et Anri. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Koyen

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki Dim 23 Aoû - 17:00


Hehehehehehehehehehe—C'est bizarre, non? De rire comme ça? Pas vrai, que c'est bizarre? J'arrive pas à m'arrêter, c'est comme ça, je sais même pas pourquoi je ris en fait, je ris comme ça, sans me contrôler, juste... comme ça. Peut-être que c'est le fait qu'il doit vivre un enfer à cause de ce que je lui ai fait, peut-être que c'est sa stupidité, peut-être que c'est juste ma nouvelle position. C'est bizarre, non? C'est pas la première fois, pourtant. Je me demande ce qu'il doit penser, là tout de suite, pendant que je rigole comme un taré? Il ne doit même pas être capable de réfléchir, parce que je sais ce que ça fait, un coup comme ça, on me l'a déjà fait, et c'est un peu comme si je me venge sur lui. Enfin, la vengeance c'est pas mon truc, je me fiche de ça, si je devais me venger de tout ce qu'on m'a fait, je serai en perpétuelle vengeance. Mais je suis trop intelligent pour ça, c'est pas comme si ça allait m'apporter quelque chose. Et puis c'est pas amusant. Je l'entends murmurer un petit « Enfoiré-... » mignon—il n'arrive pas à respirer, c'est drôle de le voir comme ça. Plus le temps passe plus je m'appuie sur monsieur le chef, c'est limite si je ne vais pas trouer le sol—non non, j'ai pas assez de force pour ça. C'est pour ça que je suis une cible facile, et c'est pour ça que les brutes sans cerveaux comme lui finissent mal. Hehehehehehehehehehehehehe...  

▬ OÏ ! LEADER !

Mon rire “de taré” se coupe soudainement lorsque j'entends une voix étrangère se rapprocher et lorsque j'essaie de me retourner—? « Qu'est-ce que tu— » Je n'ai pas le temps de réaliser ce qu'il se passe que c'est le noir, sans même que j'ai pu voir à quoi ressemblait la voix étrangère. À moitié conscient, je me sens tomber et plus rien. Ils étaient deux, non?

Je cligne rapidement des yeux pour essayer de voir où je me trouve: lorsque j'essaie de me masser les paupières pour me réveiller, je remarque que mes deux mains et jambes sont attachées à quelque chose de très peu confortable. « — Leader, il se réveille enfin ! » C'est tout flou, je vois rien, juste deux silhouette toute proche, ça me dégoûte, casse-toi, qui t'a autorisé? Ça me prend quinze longues secondes à faire en sorte que je puisse voir correctement. —Qu'est-ce qu'il se passe, là? J'arrive même pas à réfléchir correctement, bordel de merde, qu'est-ce qu'ils m'ont fait, un coup de batte? J'observe les deux inconnus devant moi, sourire aux lèvres. Un portait un brassard jaune au poignet, un autre au bras droit. Celui avec le brassard au poignet possède une batte de baseball sur lui (oh...) et l'autre à un taser dans la main. Ah—c'est ça, un taser, j'ai reçu un coup de taser, c'est ça? Dommage... non? À vrai dire je m'en fous un peu, le seul truc qui m'embête c'est le fait que c'est à Natsuki-sama à qu'ils ont donné le coup de taser. Mais bien évidemment, je suis attaché comme une bête sur une chose de merde, c'est bien ça. Quelle bande d'enculés...

▬ Bien dormi ?
▬ Je savais pas que ton gang était prompt à la violence, tiens! Je vais pouvoir balancer le fait qu'on m'a donné un coup de taser et que je me suis fait attacher telle une bête sauvage: ça donnera une bonne réputation à ton cher gang.


Mes yeux se plantent dans ceux de Masaomi, juste en face de moi. Alors? Qu'est-ce qu'il va me faire? Ordonner à son soumis de me donner un coup de batte, cacher mon corps et se suicider? —Hehehehehehehehehehehehehehehehehehehe. Cette possibilité ridicule me fait rire. C'est bizarre, non? Je me sens pourtant encore un peu affaibli mais je ris encore et encore, je me demande ce que ça lui fait, de me voir rire éternellement, qu'importe la situation dans laquelle je me trouve. C'est con, hein? Tu n'arrivera jamais à m'empêcher de rire, parce que c'est comme ça, même si tu me coupais un bras je continuerai à rire. À rire de douleur. C'est bizarre, non? Non? Tant pis.

▬ Mais cette fois-ci c'est moi qui donne les ordres !~ Je veux savoir tout ce que tu sais à propos d'Izaya, de Mikado et d'Anri. Je ne te détacherai pas avant de tout savoir.

J'étouffe douloureusement un fou-rire, impressionné par sa débilité. Je sais même pas quoi dire, faut que je lui dise gentiment que c'est qu'un connard et que je l'enverrai bien se faire foutre. Mais de toute j'ai rien à dire, je sais rien de ces trois personnes. Je suis sûr que si je lui dis ça il va jamais me croire. Mais c'est tant pis, que je rentre aujourd'hui ou dans trois jours, ça ne sera pas à ma mère que ça posera problème. Je sais pas pourquoi mais je pense à Akira, sans aucune raison. C'est bizarre, non? Penser à son instinct de survie dans ce genre de moments. C'est pas comme si j'allais mourir, c'est pas comme s'il y a quelqu'un qui m'attend, qui a hâte de me voir, ou qui s'inquiète pour moi. C'est triste, quand on y pense. J'imagine que dans ce genre de moments, on se dit “J'ai raté ma vie!”... Mais non, mais non! J'ai tous mes amis invisibles, ceux qui sont “dans ma tête”, ceux “que j'invente”, ceux qui “n'existent pas”. C'est pas comme si tout le monde me déteste... Si?

▬ Rien.

Je n'imite même pas la réflexion, je n'ai rien à chercher, puisque je ne sais rien de ses trois fameuses personnes. Je ne connais qu'Izaya sans le connaître, je ne sais même pas à quoi il ressemble. C'est dommage, hein? C'est très inconfortable par contre, j'ai très envie de dégager de cette merde mais le seul moyen de m'en défaire, c'est de balancer tout ce que je sais: c'est-à-dire rien. J'aimerai bien m'étirer aussi: je suis encore un peu dans le gaz, même si je sens que je vais repartir dans pas longtemps, vu ce que je viens de dire. Ils ne sont quand même pas capable de me donner un coup de batte de baseball, quand même? C'est que c'est dangereux cette merde, j'ai pas envie de finir un os brisé ou quelque chose comme ça. En plus je vais devoir me démerder tout seul après pour arranger tout ça, je ne peux même pas appeler mon père et Akira habite trop loin pour m'aider “juste” pour ça. À part Akira et mon père, j'ai personne, et encore, mon père c'est quand même une fois sur deux, quand je manque pas de foutre le feu avec des bougies, que je vole le sel et que je cache certaines affaires un peu n'importe où...  

▬ Je suis pas pressé tu sais, tu peux me retenir ici deux semaines que ça ne gênera personne si ce n'est l'université dans laquelle je suis.

C'est drôle, quand on y pense. Qu'il n'y ait que l'université qui en a quelque chose à foutre de moi: si je suis absent deux semaines, sans nouvelles comme ça... “Je me suis fait enlever!”, quelle excuse pas crédible... Et pourtant, c'est la pure vérité. C'est vrai qu'au bout d'un moment, plus personne ne me croit, il faut dire qu'il m'arrive des choses tellement incroyables! Je suis probablement le seul type avec qui un esprit random a parlé, le seul type qui a vu un vrai fantôme, comme ça, sous ses yeux. Du coup, les gens m'écoutent plus, parce que je vaux bien mieux qu'eux, de toute façon. Même si je suis tout seul, je m'en fous, hein?

▬ Mais je sais vraiment rien, tu sais? Alors même si tu me brises la main, les jambes, le coude, la réponse sera la même.

C'est bizarre, non?
Revenir en haut Aller en bas

Membre du mois !

avatar
I am
Messages : 41
Réputation : 15
Date d'inscription : 01/04/2015


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 20

MessageSujet: Re: Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki Dim 23 Aoû - 17:53

« Rien. »
« Eeh ? »

Tu recules ta tête d'un cran, ne comprenant pas vraiment ? Comment ça il ne savait rien ? Il a juste fait ça pour être chef des écharpes jaunes ? Pas pour te faire du mal ? Tu as du mal à y croire, tu es pratiquement sûr que c'est un coup d'Izaya sans en être sûr en même temps. Étant pleinement conscient et calmé. Il agissait de son propre chef toute à l'heure ? Tu ne sais pas trop, tu veux pas trop y croire non plus car tu es devenu parano sur le fait que Izaya te veut du mal, c'est ça Masaomi ? Tes pensées sont confuses, tu restes confus. Aaaah Masaomi, le garçon qui aimerait avoir des informations principalement sur les Shadows pour sauver Mikado mais qui n'y arrive pas malgré tout ce qu'il essaye. Si ça se trouvait c'était un envoyé des shadows... ou quelque chose du genre. Tu espérais que ce soit ça mais ce n'est peut-être qu'un simple type qui voulait juste être quelqu'un. Car toi, en tant que leader des écharpes jaunes, tu n'es pas rien au final. Et oui, ton gang a été très réputé à l'époque et l'est de plus en plus. Même si... certaines personnes... n'obéissent plus à tes ordres. Ça te rappelle l'époque où tu avais dis de stopper la violence et qu'ils continuaient à cause de l'enfoiré des carrés bleus. Il ne faut pas que ça devienne comme ça. Il ne faut pas vivre deux fois la même chose.

« Je suis pas pressé tu sais, tu peux me retenir ici deux semaines que ça ne gênera personne si ce n'est l'université dans laquelle je suis. »

Il n'a pas de famille, pas d'amis ? L'université ne s'inquiète pas vraiment, elle veut juste savoir pourquoi il n'est pas là et savoir si elle peut noter de l’absentéisme. Mais enfin, tu ne comptais pas non plus le garder deux semaines ici, ni un jour. Juste une soirée voir une nuit, mais pas plus de 24h. Certes tu peux être méchant par moment quand il s'agit de tes amis, mais tu n'es pas un tortionnaire. Tu es à moitié désespéré sur le coup. Tu voulais des informations, tu n'en peux plus de ne pas en avoir. C'est triste et chiant. Tu es vraiment capable d'aider Mikado ? Tu en as marre d'être compté comme un personnage secondaire n'est-ce pas ? Ce n'est pas comme ça que vous allez y réussir... ce n'est pas la bonne solution... tu ne sais pas quoi faire à ce sujet. Mais ce n'est pas le moment d'y penser profondément. Tu dois d'abords en finir avec Misaki. Tu ne peux pas perdre de temps. Tu en as déjà perdu assez même si cette journée était censée être une pause... tu regrettes un peu. Juste car tout ça ne mène à rien.

« Mais je sais vraiment rien, tu sais? Alors même si tu me brises la main, les jambes, le coude, la réponse sera la même. »

Tu as été pris pour un tortionnaire-... bon tu as été certes violent, mais c'est parce qu'il a menacé tes amis même s'il ne les connaît pas. C'est étrange. Mais la solitude, le fait de ne pas réussir ce que tu veux faire, le stresse... tout ça, ça t'a mis à bout. Tu n'en peux plus de ne jamais rien trouvé. Si cette journée continue, tu risques de finir déprimer et faire une balade nocturne juste pour passer le temps et te vider la tête. Masaomi, Masaomi, Masaomi. Il faut te reprendre. Tu ne peux pas baisser les bras si vite. Tu ne dois pas, tu sais. Tu fais ça pour Mikado, tu ne l'as pas oublié ça ? C'est ta principale motivation. Mikado est ta principale motivation car tu ne veux pas qui lui arrive quoi que ce soit.

« Pourquoi tu as fait tout ça ? … Seulement pour devenir le chef des écharpes jaunes ? »

Tu ne comprenais pas vraiment pourquoi il voulait tant que ça prendre ta place. De plus, ça ne plairait sûrement pas aux autres qu'il soit élu nouveau chef juste en ayant 'battu' l'ancien chef ? Les écharpes jaunes ne sont pas des pions, ils sont tes amis et s'ils apprennent ça, enfin pour certain car ça ferait plaisir à des personnes qui sont là pour te rabaisser aussi, il ne doit pas être seul. Et donc si les vrais apprennent ça, ça risque de faire une sorte de révolution et une petite guerre au sein du gang, aaaah il a beau faire le mec fort psychologiquement et qui fait que rire, il a l'air d'un psychopathe mais il ne réfléchit pas assez aux conséquences.

« Ça n'a aucun sens de faire ça... seulement pour ça ? »

Tu trouvais ça utile. Être chef est parfois un lourd fardeau et tu peux en payer de grave conséquences. Tu l'avais déjà compris ça, il y a trois ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Koyen

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki Dim 23 Aoû - 21:14


Inconsciemment, je cherche intérieurement où se trouve mon portable, sauf que non, j'ai plus de portable. Alors attaché ici, avec comme seuls compagnons deux types armés et leur chef, sans moyen de communication, je me sens un peu en danger. Surtout que je ne sais rien. Il va me les briser, les os, hein? Je me demande comment réagirons les gens à l'université quand ils me verront dans le plâtre, incapable de marcher ou d'écrire. Ça serait drôle... Quoique, je serais en position de faiblesse, et j'aime pas ça, déjà que de base je suis pas le plus fort et musclés des adolescents de mon âge, alors avec un bras/une jambe en moins, beaucoup de rancuniers vont en profiter pour continuer l'œuvre de mon agresseur, en me cassant l'autre jambe/bras, ce qui va avec, quoi... Et cette pensée me stresse un peu: c'est que ça ne m'arrange pas de finir dans un tel état. Haha! Et dire qu'avant Akira s'occupait de désinfecter toutes les conneries que je faisais... Même si on ne peut pas désinfecter un os cassé... Il aurait au moins été là pour m'engueuler! ... J'ai tellement envie de rentrer à Kyoto... Tant pis, hein. Je ferai sans, j'ai l'habitude maintenant. Je pousse un très long soupir: à quoi ça sert de penser à ça maintenant de toute façon? Le passé, c'est le passé, je vais pas devenir tout triste et émotionnel juste parce que j'ai déménagé et perdu le seul ami que j'avais. Je ne sais pas s'il m'a cru mais en tout cas il a l'air plutôt surpris. J'essaie de m'installer un minimum correctement sur cette merde mais c'est sans compter mes quartes membres: je peux à peine bouger le buste et mon dos me fait affreusement mal, en plus d'avoir un horrible mal de crâne à cause du fait que je me suis bien fracassé sur le sol avant de perdre connaissance.

J'imagine que ça sert à rien que je continue de parler, je n'ai même plus la force en fait, il était quelle heure quand je me suis fait exclure déjà...? Puis il est quelle heure, d'abord? Est-ce que ma mère s'inquiète? Ça m'étonnerait... Je suis son fils, quand même... Ça résume assez bien ma vie en fait: ma mère qui s'en fout, moi qui fait chier quelqu'un et qui le paye plus tard. Quelle blague, cette vie! Qu'est-ce qu'il se serait passé si... “Si...”, huh. Si j'avais pas regardé ce film à huit ans? Si j'avais pas eu ce prénom de merde? Si j'avais eu des amis normaux. Si si si, do do do hein. C'est que je suis drôle, au moins. C'est vrai tiens, quand on y pense, je me demande ce que j'ai comme qualité: j'ai beau être Dieu, je suis un sacré connard, non? C'est quoi déjà? “Connard égocentrique sans cœur complètement taré”. Je glousse dans mon coin, histoire de me foutre de la gueule de mon monologue intérieur moche et trop niais: c'est tellement pas moi! Si j'avais pu, je me serais bien claquer les joues histoire de me remettre en place; bien joué moi.

▬ Pourquoi tu as fait ça ? ... Seulement pour devenir le chef des écharpes jaunes ?

Faire quoi? J'ai rien fait je crois? Enfin là tout de suite, je viens juste de dire que personne en a quelque chose  foutre de moi, que je sais rien, et que me donner un coup de taser c'est pas terrible. Hmm—je réfléchis pour essayer de voir ce que j'ai fait: je sais que je fais que de la merde (après tout c'est pour ça que je suis né) mais là, j'ai du mal. Je vais faire comme si je comprenais, tant pis. Il a l'air sacrément contrarié, je crois qu'il a pas compris: comme j'ai dit “rien”, il doit croire que je rigolais et que je comptais pas vraiment euh... les prendre en “otage” sans le mot otage. C'est qu'il est innocent ce petit, ou alors il a bien compris et dans ce cas-là c'est moi qui suit con et qui suis encore pas bien réveillé (c'est très probable: déjà que je me couche toujours très tard (en cachette parce que sinon ma mère m'engueule) si en plus on m'agresse comme ça—si on décide de me redonner un coup je crois que je vais pas tenir). Je reste silencieux pour l'instant, en me contentant de lui sourire d'un de mes plus beaux sourires.

▬ Ça n'a aucun sens de faire ça... seulement pour ça ?  

Huh. C'est lui qui comprend rien, visiblement.

▬ ... Je te l'ai pas déjà dit?

Oh non, ça y'est, j'ai encore trop envie de rire, qu'est-ce qu'ils vont me faire ces deux cons si je rigole? Comment va réagir l'autre? Oh et puis je m'en fous, je m'en fous, je m'en fous—même attaché comme ça, je peux pas m'empêcher d'exploser de rire: c'est dur de supporter la douleur aux abdomens, sans que je suis puisse appuyer dessus. En fait, je ris tellement que je devrais avoir ces jolies tablettes de chocolat qui font fantasmer toutes les filles superficielles de l'école. Hehehehehehehehehehehehehehehehehehe—pourquoi est-ce que je fais ça ouais, à quoi ça me sert? À quoi ça me sert d'essayer de descendre un petit blond qui se croit plus fort que moi? À quoi à quoi à quoi? J'ai besoin de lui pour prouver ma supériorité, hein?! Je vais déjà m'approprier  ces deux cons, après je me ferais les autres, comme ça après je descends ce petit con après avoir détruits ses chers Mikado et Anri, accessoirement en me servant de l'autre Izaya. Et comme ça après, s'il se suicide pas, je me chargerai de le descendre. Ça va être trop bien!! Oh j'ai trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop trop hâte!! Hehehehehehehehehehehehehehehehehehehehehehehe— j'y arrive plus! J'y arrive plus plus plus plus plus plus plus plus plus, oh oh oh oh, je vais me faire punir hein? Parce que je rigole comme un taré, je vais me prendre un nouveau coup de taser? Oh vas-y vas-y vas-y vas-y vas-y vas-y vas-y, je suis prêt à en recevoir un tout de suite! Allez allez allez!  

▬ Mais c'est trop drôle?!

Hehehehehehehehehehehehehehehehehehehehehehehehehehe c'est trop trop trop trop trop trop drôle ouais! J'ai limite les larmes qui montent aux yeux, et je peux même pas les essuyer! Hehehehehehehehehehehehehehehehehehehehehehehehehehe— Calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme calme hehehehehehe sérieusement? Sérieusement Misaki? Caaaaaalmeeeeeeee.  Je prend une grande bouffée d'air et étouffe un nouveau rire. Calme calme calme calme calme calme—qu'est-ce que tu fous encore? N'importe quoi hein? Comme d'habitude, hein? C'est bizarre, non?

▬ Pourquoi? Pouuurquoii? C'est une bonne question! Pourquoi est-ce que Misaki aurait besoin d'un simple gang alors qu'il pourrait simplement prendre le contrôle d'Ikebukuro? De Kyoto? Pouuuurquoi?

Ahhhhhhh je sais même pas pourquoi, c'est bizarre non? C'est drôle non? Quand on y pense—je suis taré, non? Je me calme en hyperventilant sans rire, histoire de reprendre mon souffle, de me calmer, de me stopper dans mes conneries, parce que je commence à avoir du mal: c'est la deuxième fois, non? C'est de sa faute— de sa faute, hein? Normalement je fais pas ça, non? Je fais pas ça, non non non, je suis pas malade à ce point-là quand même, je m'en fiche, je suis censé être calme—voilà voilà voilà, Natsuki Misaki est calme calme calme, l'incarnation du calme? C'est ça, Misaki est calme! Il est toujours calme, c'est con de rire juste pour ça? Il doit se sentir bien l'autre, d'avoir réussi à faire perdre le calme de Misaki, aha, aha, aha. Je pousse un très très très très long soupir, parce que tout va bien tout va bien tout va bien (—attends, c'est pas moi qui suit censé dire ça?).

▬ Ne t'y crois pas trop quand même, petit con— si tu crois que c'est juste pour ton gang bidon que je fais ça, alors tu es loin de me connaître. Je ne fais pas que les choses à moitié, tu sais?

« Tu as déjà oublié qui je suis? » je me murmure. Les deux cons devant moi ont probablement entendu ce que je me suis dit.

▬ Tu vas pas me détacher hein? Parce que je suis dangereux, que je vais foutre la merde, que je suis complètement malade, qu'un psychopathe comme moi devrait juste crouler dans un coin coupé du monde, parce que de toute façon si tu me détaches je vais faire du mal à tes deux précieux amis~

C'est pas comme si ça allait changer quelque chose à ma vie, la seule chose qui pourrait me poser problème ça serait le fait que je ne pourrai plus m'amuser avec mes esprits. Ça serait drôle, non? De me voir lentement péter un câble à cause de l'isolation. Alors alors~?
Revenir en haut Aller en bas

Membre du mois !

avatar
I am
Messages : 41
Réputation : 15
Date d'inscription : 01/04/2015


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 20

MessageSujet: Re: Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki Lun 24 Aoû - 17:26

« ... Je te l'ai pas déjà dit? »

C'est vrai qu'avant qu'il ne soit attaché, tu avais dis quelque chose de similaire à ça. Il voulait juste des larbins c'est ça ? Mais pour toi ça n'a aucun sens de faire ça pour avoir des larbins. Mais c'est stupide... stupide stupide stupide. De plus vu la carrure, les larbins ont intérêt d'avoir de bonne raison de lui obéir. S'il arrive a trouver plus de trois larbins... hahaha ça serait bien beau pour lui. En tout cas, les écharpes jaunes ne se soumettrons pas à une personne telle que lui. Il n'a pas le mérite à ça haha.

« Mais c'est trop drôle?! »

Et il ne fait que rire, rire, rire et encore rire. Il rigole tellement et cette fois, tu restes calme, tu ne souris plus et tu le regardes rire car c'est drôle hein ? Le garçon à la batte... derrière toi. Naru ? Oui Naru ! C'est Naru Norisuke, un jeune orphelin qui vit avec des petits jobs qu'il trouve. Il squatte souvent ici car il s'y plaît bien. Mais lui, il s'énerve facilement malgré sa sympathie. Il est très … impulsif. Donc il commence à parler tout en étant énervé. Il était prêt à le frapper. Tu n'es pas pour la violence ainsi. Malgré ta violence d'avant... donc avant qu'il ne dise une phrase complète. Tu lèves ton bras en signe de ''n'intervient pas''. C'était inutile d'intervenir parce qu'un type comme ça... ça n'a pas les moyens de faire quoi que ce soit. Tu vas partir, tu n'en peux plus de ses faux espoirs. S'il ne sait rien.

« Pourquoi? Pouuurquoii? C'est une bonne question! Pourquoi est-ce que Misaki aurait besoin d'un simple gang alors qu'il pourrait simplement prendre le contrôle d'Ikebukuro? De Kyoto? Pouuuurquoi? »

Lui ? Pouvoir prendre le contrôle d'Ikebukuro ? Non, de Kyoto ? Hahaha, il arrive déjà à ne pas se faire une réputation au sein du gang. Les gars derrière toi ne le connaissent sûrement pas et il se dit qu'il peut prendre le contrôle de Kyoto ? Ce mec est bien un fou. Il est taré, il a disjoncté. Tu rabaisses ton bras car tu penses que Naru a bien compris que ça ne servait à rien d'intervenir. Tu vas le laisser faire sa crise et voir si jamais il a quelque chose d'intéressant à dire. On sait jamais après tout. Enfin, toi tu gardes espoir. Tu gardes souvent espoir. Pour Mikado tu gardes espoir de l'aider... pour les Shadows, tu gardes espoir d'avoir un appel d'Izaya te donnant la moindre information. BON PEUT-ËTRE PAS A CE POINT LA. Mais tu arrives à garder espoir sur certaine chose ! Ce n'est pas plus mal. Mais y'a des moments où tu es plutôt triste et déprimer de voir que tout ça … ne mène à rien.

« Ne t'y crois pas trop quand même, petit con— si tu crois que c'est juste pour ton gang bidon que je fais ça, alors tu es loin de me connaître. Je ne fais pas que les choses à moitié, tu sais? »

'Ton gang bidon'. Alors qu'il voulait devenir le chef de ce gang bidon ? Il n'a pas tord dans un sens, tu ne le connais pas si bien que ça. Le mec a foutu une petite rumeur comme quoi c'était le nouveau chef et il en était sûrement fier de dire ça. Idiot. Il veut sûrement juste se faire remarquer, devenir quelqu'un, être quelque chose au sein de la ville d'Ikebukuro ? Une personne comme ça n'a tellement pas le mérite à ça. Une personne comme lui... ne méritait même pas d'entrer dans les écharpes jaunes. Tu regrettes d'avoir des personnes comme ça dans ton gang. Peut-être qu'un de ces quatre tu devrais faire une réunion pour voir qui est prêt à te suivre et qui ne l'est pas ? Ça, ça serait sûrement une bonne idée. Garder les vrais et virer les faux.

« Tu vas pas me détacher hein? Parce que je suis dangereux, que je vais foutre la merde, que je suis complètement malade, qu'un psychopathe comme moi devrait juste crouler dans un coin coupé du monde, parce que de toute façon si tu me détaches je vais faire du mal à tes deux précieux amis~ »

Tu soupires et tu te lèves. Tu remarques que Naru serre bien les dents. Si jamais tu n'étais pas là, il lui aurait sûrement déjà cassé la gueule, sans ou avec la batte haha. Tu ne pousses pas ta chaise car tu veux vite partir, vite t'en aller. Vite prendre l'air car tu vas finir par déprimer si les faux espoirs sont encore là. T'en as juste marre sur le coup. Mais avant de partir il fallait quand même prévenir les gars de la situation. Enfin, tu as pas envie d'expliquer entièrement. Une fois levé tu les regarde, tu ne regardes plus du tout Misaki.

« Ce mec est un traître. Ne l'écoutez pas quoi qu'il dise. »

Tu commençais déjà à partir du coté de l'homme avec la batte. Tu parlais en marchant évidemment, tu n'as pas pris de pause pour parler. Donc, tu enchaînes;

« Détachez le. Si jamais il tente quoi que ce soit d'agressif, calmez le. Je compte sur vous. »

C'est ce que tu dis en posant ta main deux secondes en guise d'au revoir et bonne chance sur l'épaule de Naru. Tu te diriges vers la porte sans écouter quoi que ce soit. Assez, assez. Masaomi en a assez de tout ça. Il va falloir trouver quelque chose pour agir, il va falloir qu'enfin, Masaomi devienne utile pour Mikado. Si tu continues comme ça, tu vas rester au second plan jusqu'à ce qu'il arrive quelque chose à Mikado. Et ça, jamais tu ne le te pardonneras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Koyen

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki Mar 25 Aoû - 13:59


▬ Pfft—

Je suis en train de rire comme un con, pour aucune raison. C'est bizarre, non? Je sais même plus ce qui est bizarre en fait, vu que je suis plus normal du tout. Du style “je suis bizarre non?” plutôt. Bon, je me suis assez fait des abdo aujourd'hui hein, maintenant je suis la personne la plus calme du monde~ comme je suis censé l'être. C'est pas un petit comme lui qui va me faire perdre la tête (—oups? C'est un peu tard là) ou truc du genre. Je pousse un très long soupir, parce qu'avec ce que je viens de dire, j'ai zéro pour-cent de chance qu'il me détache. Et c'est pas le fait qu'il me séquestre qui me gêne (c'est un peu bizarre de dire ça?)(oui donc je suis pas normal, je suis paranormal~), c'est le fait d'être sur cette chaise de merde. Oh et puis merde, même s'il me détache je reste ici, je vais me séquestrer tout seul juste pour rire. Qu'est-ce ça va changer à ma vie de toute façon? J'essaie de m'installer correctement sur cette chaise de merde mais déjà qu'elle n'est pas confortable de base, être pieds et mains liés c'est encore moins agréable et pratique. Ça me brûle les poignets en fait, même si je n'essaie pas de me débattre: il est tellement borné et stupide que je sais très bien qu'il va pas me détacher; alors à quoi bon? Je me contente de sourire, mon regard se posant sur le type avec la batte. Il a l'air vachement contrarié, j'imagine que c'est parce que je ris au nez de son cher chef~ C'est beau, la vie. Même assis comme ça, j'ai l'impression qu'il me dépasse à peine en plus, c'est drôle. Il doit faire un mètre vingt haha, déjà que l'autre blond est vachement plus petit que moi... C'est drôle! Il se lève et regarde ses deux larbins.

▬ Ce mec est un traitre. Ne l'écoutez pas quoi qu'il arrive, je lâche un petit rire amusé.
▬  Traitre? Je trouve ça méchant comme mot! Je dirais plutôt... rival?

Il ne me regarde plus du tout, c'est parce qu'il ne supporte pas mes yeux dorés~? C'est vrai que les miens brillent tellement qu'il doit avoir honte des siens. Peut-être que mon regard est tellement perçant que ça lui fait peur, aussi. Hehe... Je vais pouvoir m'amuser avec ces deux cons? Très bien très bien, j'imagine que l'autre, complètement démoralisé par euh—je sais pas, va se casser et pleurer chez lui: j'imagine très bien la scène, mon sourire s'élargit un peu rien qu'en pensant à ça. Alors~? Ils me fusillent tous les deux du regard: j'aime ce regard! Celui que tout le monde me donne dès que j'ouvre ma bouche, c'est drôle...! C'est pas ça me va me faire taire de toute façon... Hm... En fait y'a rien qui m'empêche de la fermer, c'est dommage hein? Même seul, je me parle à moi-même, je sais pas si c'est bien ou pas. Ma mère me dit que je parle souvent dans le vide dans la salle de bain: c'est parce que je me marre avec des gens que personnes ne voient en fait. En fait, je parle souvent dans le vide, que ça soit à l'université ou chez moi, et ça fait peur parce que ça ressemble à une véritable conversation avec quelqu'un apparemment! Normal, vu que je parle à quelqu'un, hehe... Y'a que moi qui comprend de toute façon. Dommage, mais bon.

▬ Détachez-le. Si jamais il tente quoi que ce soit d'agressif, calmez-le. Je compte sur vous.

Oh non, ça y'est je suis déçu. Pourquoi est-ce qu'il me laisse pas attaché sur cette chaise, à, je sais pas, me torturer juste pour se marrer... Ça aurait été drôle! Grr, ça y'est je boude. Donc les deux me détachent, je m'étire et remarque les jolies traces rouges autour de mes poignets: ça doit faire vachement longtemps que je suis attaché en fait, sérieusement, quelle heure il est? Il doit être tard... Je me demande si ma mère s'inquiète pour moi... Ça m'étonnerait: est-ce qu'elle me considère vraiment comme son fils au moins? C'est drôle...! C'est pas comme si j'ai besoin d'elle pour vivre de toute façon.  Elle doit sûrement penser “oh, il doit être chez un ami!” Connasse j'ai pas de téléphone... Tant pis.

▬ Eh bien? Je ne te savais pas fuyard comme ça! Quelle merveilleuse qualité en tant que leader, hein?  Me laisser entre les mains de deux gosses~

Enfin, “gosses”, ils doivent avoir un ou deux ans de moins que moi, c'est tout, mais j'aime bien dire ça. Je pose mon regard sur le type à la batte et lâche un rire moqueur.

▬ Un chibi qui s'énerve! C'est drôle, mais ta batte ne me fait absolument pas peur, désolé pour toi.

C'est pas comme si un de ces deux-là allait me faire peur: en fait personne n'arrive à me faire peur, je vaux mieux que ça! Surtout avec tout ce que j'ai fait avant hein. Je suis limite insensible, c'est ce que les gens disent en tout cas. Juste parce que je suis calme cent pourcents du temps; c'est n'importe quoi. Je m'excite parfois, mais que avec mes amis! Quand j'en ai! C'est-à-dire euh... Quand j'en ai, hein. « Tu fais combien? 1m30? » et je me remets à rigoler. C'est même pas drôle en fait, si j'avais un cœur (je l'ai jeté à la poubelle y'a pas si longtemps que ça), je me serais probablement senti triste pour lui. Mais en fait c'est drôle, je suis censé être dans la moyenne non? Mais tout le monde est plus petit que moi... Peut-être que finalement, la moyenne c'est un mètre soixante-cinq hein. Si c'est le cas ça me fait dix centimètres de plus! C'est parce que je suis Dieu en fait, du coup c'est obligé que je suis plus grand que tout le monde—enfin, Akira était plus grand que moi mais c'est euh... C'est une exception ok. Puis il fait que deux centimètres de plus que moi c'est rien... Les filles c'est vachement petit aussi, c'est drôle, heureusement que je suis un garçon—oh attends mais, je m'appelle pas Misaki moi? Bordel de— Je vais demander à changer de nom quand je serai majeur c'est impossible à supporter en fait. J'arrive pas à croire que je m'appelle Misaki juste parce que “ça sonne bien” alors que NON ça sonne pas bien—bref, j'ai pas envie de m'énerver intérieurement juste à cause de ça: ah oui, ça fait partie de la liste des choses qui réussissent à ne pas me rendre calme, haha. On parlait de quoi déjà? Ah, oui, de taille. Sa batte est presque plus grande que lui en plus, on dirait. “J'ai l'impression de te voir de loin!”, ce genre de choses qu'on dit aux gens petits. J'ai tout un arsenal de ça si besoin: après tout se moquer de la petite taille des gens c'est ma passion, j'aime bien me foutre de la gueule des gens tout court en fait, c'est drôle. Et ça m'attire plein d'ennemis! C'est drôle.

▬ Hehe, c'est mignon ça, les gosses de dix ans qui s'énervent alors qu'ils peuvent rien faire. Surtout face à quelqu'un comme moi.

J'espère qu'il va me donner un coup de batte, histoire de voir s'il est capable d'agir de son propre gré ou s'il est obligé de suivre les ordres de son chef. « Je suis pas agressif là, non? » Je suis même plutôt gentil envers un gosse de son âge. Je lui tapote la tête, sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas

Membre du mois !

avatar
I am
Messages : 41
Réputation : 15
Date d'inscription : 01/04/2015


Fiche
Feuille de personnage:
Avertissements:
0/0  (0/0)
Points: 20

MessageSujet: Re: Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki Lun 7 Sep - 14:21

Tu es parti mais ce n'est pas fini. Ils ont détachés Misaki et ils commençaient déjà à refoutre la merde. Il ne savait pas à qu'il avait à faire. Il y avait deux personnes, c'est peu, mais ce sont des personnes pas très … voilà. Il y a Naru et sa batte. Naru s'énerve très vite et il était déjà assez énervé parce que Misaki ne faisait que manquer de respect à ton chef, Masaomi, Kida Masaomi. Toi Naru, tu n'aimais pas que l'on manque de personne aux gens que tu apprécies, aux personnes que tu respectes. Alors tu n'avais qu'une envie c'était de lui mettre un bon coup de batte dans la figure afin qu'il comprenne qu'il n'était de taille contre toi. Oh après, il risque de dire que tu ne sais pas te battre avec tes mains, alors que si. Tu sais très bien même. Puis il y a la personne à côté de toi Naru. Cette personne aussi était quelqu'un. Elle s'appelle Kamikawa Midare, c'est lui qui a un tazer tout le temps sur lui. Ce n'est pas spécialement pour se défendre, juste … un sadisme ? Car toi Midare, tu aimes faire souffrir avec ton tazer. T'es bizarre car c'est souvent les 'méchantes' personnes qui font ça. Mais toi tu aimes bien faire ça pour protéger. T'es un peu méchant mais gentil à la fois. C'est bizarre mais, c'est comme ça. T'es entré dans les écharpes jaunes car tu es une bonne personne et non un méchant. Si t'avais que envie de tuer ou de faire souffrir pour le plaisir, t'avais qu'à aller dans un autre gang spécialisé dans ça. Ça ne doit pas être compliqué à trouver ici à Ikebukuro.  Et s'il te dit que tu ne sais que tu battre avec ton tazer... uh uh, il est mal barré le pauvre petit.

« Eh bien? Je ne te savais pas fuyard comme ça! Quelle merveilleuse qualité en tant que leader, hein?  Me laisser entre les mains de deux gosses~ » Deux gosses ? Certes il peut se moquer de Naru mais Midare fait 174cm et il a 22 années... donc il peut vite se faire remettre en place.  Ce qu'il cherchait à faire était simple de toute façon, il voulait énerver notre garçon au sang chaud. Il n'a pas de chance car il y a quelqu'un pour protéger notre jeune homme. Kamikawa est un peu le grand frère ces temps-ci pour Naru, ils trainent souvent ensemble et commencent à s'apprécier de plus en plus. Kamikawa s'est vite attaché à lui comme 'petit frère'. « Un chibi qui s'énerve! C'est drôle, mais ta batte ne me fait absolument pas peur, désolé pour toi. Tu fais combien? 1m30? » Midare attendait que Naru agisse pour calmer les tensions. 'Jusqu'à où va-t-il pouvoir tenir cette fois?' était une question qu'il se posait. Misaki était bien tombé, ça va l'aider à voir si notre petit énervé s'énerve moins qu'avant la rencontre avec notre homme au tazer ! Il l'a bien aidé depuis. C'est lui qui l'a pris sous son aile depuis son entrée au sein des écharpes jaunes. D'ailleurs Kamikawa ne faisait que regarder Misaki, ayant l'impression de l'avoir déjà vu... ça ne lui revenait pas. Il n'arrivait pas à se souvenir où il avait déjà vu ce visage.

« Hehe, c'est mignon ça, les gosses de dix ans qui s'énervent alors qu'ils peuvent rien faire. Surtout face à quelqu'un comme moi. » Misaki continuait à pousser le bouchon et Naru continuait de serrer les dents et fort. Il serrait aussi sa batte, se retenant de le frapper. Il risque de se prendre un bon coup sur le crâne si ça devait arriver, évitons la drame quand même. Il ne faut pas que Naru devienne un meurtrier non plus, car vu tout ce qu'il a pris... bon, il ne le tuerait pas avec un coup de batte, mais il suffit qu'il retombe mal et- on sait jamais après tout. « Je suis pas agressif là, non? » Il l'était, verbalement. Masaomi n'a pas précisé si c'était de l'agression verbale ou physique. En tout cas, Naru a assez contenu sa colère. Il commence à grogner fort puis à prendre la voix « O- OÏ SALO- » coupé dans son élan, interrompu par évidemment Kamikawa. « Caaalme-toiii Naru. » Dit-il calmement se mettant en face de Misaki. « Bien bien bien, t'as fini ? Maintenant tu vas sortir gentiment... » et un sourire assez sadique et flippant se forme sur les lèvres de notre petit roux. Bon, il a les cheveux oranges... mais c'est comme roux, non ? Il pose son tazer sous la mâchoire de Misaki. « Sauf si tu veux que je t'aide à sortir ? Hn?~ » Kamikawa s'était approché de son oreille pour lui souffler des doux mots. Oui, c'est comme une menace, il suffisait qu'il appuie sur le bouton pour que Misaki termine encore une fois électrocuté. Naru n'avait finalement rien fait, en haussant la voix, il était prêt à lui foutre un coup. Il avait simplement la batte, mais il l'a blessé. Il est gentil Midare, il laisse une chance à Misaki de s'en sortir indemne. S'il veut finir fracasser, il n'a qu'à répliquer. Mais … Kamikawa risque d'appuyer et de le jeter dans une rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myanimelist.net/animelist/Koyen

Invité

avatar
I am
Invité



MessageSujet: Re: Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki Dim 27 Sep - 10:00


Sourire aux lèvres, je rentre mes mains dans mes poches, comme si de rien n'était. Je suis pas agressif du tout, ils peuvent rien me faire, je suis la personne la plus calme de tous les temps (—du moins, en ce moment) alors je reste comme ça, à rire au nez de ce chibi. J'aime bien énerver les gens avec ça, « je suis pas agressif, non ? » dans ce genre de moments. Ils ne peuvent que râler mais s'ils se mettent à essayer de casser la gueule (chose qui arrive assez souvent), ils ne peuvent pas car ils n'ont absolument aucun arguments haha, attaquer un frêle et innocent adolescent comme moi~ Je jette un coup d’œil discret au type à côté du chibi. Il est vachement plus grand, je crois qu'il fait ma taille, et c'est un problème parce que je ne peux pas faire ce que je veux avec l'autre. Il me fixe depuis tout à l'heure et je n'aime pas ça, je sais que je suis beau et tout ça, mais c'est légèrement dérangeant. Je ne fais pas de remarque quand même et me contente de sourire, toujours, pendant que le chibi s'énerve intérieurement. J'ai hâté qu'il pète un câble et qu'il me donne un coup de batte; même si ça va faire mal, au moins j'aurai réussi à l'énerver et il se sentira très mal avec beaucoup de remord et il se suicidera et Masaomi aura la haine voilà.  

▬ O-OÏ SALO—
▬ Caaalme-toiii Naru.


Tiens qu'est-ce qu'il a lui? Il a vachement pris son temps pour intervenir, il a l'air vachement passif, mais qu'est-ce que j'en ai à faire d'façon? C'est pas lui qui va m'arrêter ou quoi que ce soit, même si son taser ne m'arrange pas trop à vrai dire. J'ai vécu pire j'ai vécu pire j'ai vécu pire ouais, c'est ça, t'as vécu pire Misaki, tu vas pas avoir peur d'un pauvre type obligé d'utiliser un taser haha, toi tu vaux mieux que ça haha, haha, ha, ha, ha. Dommage, je n'ai pas eu de coup de batte du coup, je m'en remettrai, peut-être une autre fois! Je suis pas pressé, j'ai toute la vie devant moi, normalement. J'ai hâte de voir son visage quand il m'aura tabassé en plein épisode de psychose et qu'il me voit à moitié mort, voire totalement mort, qu'il chiale et qu'il regrette et qu'il, je sais pas, qu'il se suicide? Bon, je vais me changer les idées, de toute façon l'autre type l'a calmé. “Naru”, huh. Je reste des plus calme possible, ça va être très dur de me faire changer d'humeur pour le coup. J'aime bien être calme comme ça, ça énerve les gens et ça me plait, j'attend patiemment une réponse de la part du plus grand. Il se place face à moi, comme s'il me provoquait sur un duel quelque chose comme ça. “C'est l'heure du d-d-d-d-duel!!”; je ricane dans mon coin, même si en fait je ne sais pas ce qu'il va faire et ça m'inquiète un peu.

▬ Bien bien bien, t'as fini ? Maintenant tu vas sortir gentiment...

Mais bien sûr! Il me connaît très mal lui (ce qui est normal vu que c'est la première fois qu'on se voit)(grâce à un coup de taser! merci).  Lui aussi se met à sourire, sauf que c'est pas mon sourire provocateur comme je les aime, c'est plutôt quelque chose qui s'apparenterait à du sadisme? Bouh, bouh, j'ai peur, maman, vient me chercher, le monsieur va me faire du mal! Oui parce qu'il va m'attaquer avec son taser de sûr. J'aurai bien aimé éviter d'avoir à revivre ça, c'est pas très agréable. Enfin ça dépend de l'endroit où tu te fais électrocuter aussi... Tu sens pas la douleur quand tu perds connaissance? La douleur, je l'ai reçu quand je me suis réveillé, et c'était pas vraiment agréable. Il sort son taser et le place juste en dessus de ma mâchoire.

▬ Sauf si tu veux que je t'aide à sortir ? Hn ?~

Je vois je vois, si je l'ouvre je me fais dégager d'ici? Et si je veux pas me prendre de coup à nouveau, je dois m'en aller gentiment. Et ça, jamais je ne le ferai: j'ai trop de fierté pour me laisser faire comme ça, j'imagine que c'est inévitable, à moins qu'il bluff. Je préfère éviter de dire à voix haute “Je suis sûr que tu ne fais que bluffer” parce qu'il risque de l'électrocuter si je dis ça, je ris un peu nerveusement, je ne suis pas très à l'aise dans cette situation. En fait je suis carrément désavantagé, sauf si j'y arrive à faire genre Ninja et faire comme tout à l'heure avec Masaomi: un joli coup les parties mais si je ferai ça, je me barrerais direct donc c'est un peu lâche. Je sors ma main gauche de ma poche pour la mettre par dessus celle de l'autre, comme si j'étais prêt à appuyer avec lui sur le merveilleux bouton.

▬ Mais va pour! Je suis tout à toi.

Encore une fois, je peux pas m'empêcher de le provoquer, merci moi, tu viens de nous foutre dans une bien belle merde, encore. De toute façon je dois assumer, quel autre choix j'avais? Je ne vais pas me rendre, je suis pas né pour me rendre. Je me demande ce que ça fait, deux coups de suite? Est-ce que je vais faire un arrêt cardiaque? Ça serait drôle! Puis ça ne va pas trop changer la vie des gens. Je me demande si Akina, au moins, pleurerai ma mort? Bon ma mère je sais que c'est mort... Enfin bon, si je m'en sors vivant, peut-être que j'aurai dû mal à marcher, ou du mal à réfléchir correctement, ce genre de trucs... Ça doit être bizarre à ressentir.
Revenir en haut Aller en bas


I am
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki

Revenir en haut Aller en bas

Misaki Natsuki a new leader of yellow scarf ft. Misaki Natsuki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Page Jaune haitienne ? ( Yellow page)
» Le Pro Leader
» AUSTRALIAN DESTINY & YELLOW TRICYLE :)
» Martelly se prend en photo avec le leader le plus populaire de la Caraibe
» Targeting Haiti`s Symbolic Leader In Exile: Aristide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! :: Zone de RPG :: Le grenier-